fbpx
mode d’utilisation des statines

Les statines, quoi, quand et pourquoi en utiliser ?

Les statines se présentent comme une référence en matière de traitement contre le cholestérol sanguin. Leur efficacité ne fait pas de doute. Toutefois, leur utilisation nécessite des analyses préalables et un suivi méticuleux. Elles produisent de nombreux effets secondaires.

Que savoir sur les statines ?

Les statines constituent une classe de médicaments dits hypolipémiants. Ainsi, elles sont prescrites pour réduire le taux de cholestérol sanguin et les risques de troubles cardiovasculaires.

  • Les différentes statines existantes :

De nombreuses sortes de statines sont disponibles sur le marché. Elles présentent chacune un niveau d’efficacité qui détermine leur posologie respective. La plus ancienne d’entre elles, la lovastatine est de moins en moins utilisée. Elle est extraite de la levure de riz rouge. La mevastatine et la pitavastatine ont été produites peu après, suivies de la simvastatine puis de la pravastatine. Quelques années plus tard sont apparues la fluvastatine, et ensuite l’atorvastatine. La production de la cérivastatine, débutée en 1998, a été abandonnée. La substance a causé de nombreux cas de troubles et décès dus à ses effets secondaires. La statine la plus récente est la rosuvastatine.

  • Principe d’action :

L’action principale des statines se résume en une inhibition de la synthèse du cholestérol. Pour ce faire, elles prennent la place de l’HMG CoA sur le site de l’enzyme HMG-CoA réductase. L’inhibition de production a lieu au sein des cellules, et particulièrement dans les cellules hépatiques. Cela accroit la capture des lipoprotéines responsables de la synthèse du cholestérol par les cellules du foie. Cela mène à une diminution de la concentration plasmatique de cholestérol.

Indications thérapeutiques des statines

L’utilisation des statines prévoit à la fois un effet préventif et curatif.

Elles interviennent en accompagnement d’un régime alimentaire contre des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes. L’atorvastatine, la rosuvastatine et la simvastatine conviennent pour traiter des hypercholestérolémies héréditaires homozygotes. Les statinesdiminuent les risques de troubles coronariens grâce à la réduction du taux de cholestérol. On les utilise tant en prévention primaire que secondaire. Elles protègent contre les accidents cardiovasculaires et leurs récidives. Contre les accidents vasculaires cérébraux, l’efficacité s’avère plutôt discutable. Certes, elles contribuent à diminuer la formation d’athérome. Toutefois, cela semble inutile vu qu’elles en augmentent la calcification des plaques.

Contre-indications à l’utilisation des statines

Les spécialistes déconseillent la consommation avant les 18 ans et au-delà de 70 ans. Les femmes enceintes, les gros consommateurs d’alcool et les sujets atteints de troubles hémostatiques ne doivent pas non plus en utiliser. Elle est aussi proscrite en cas de maladies hépatiques et rénales, et pour les cas d’hypersensibilité avérés.

Effets secondaires

Les effets secondaires nécessitent rarement un arrêt définitif du traitement. Ils se manifestent au niveau du foie, des reins ou des muscles.

  • Troubles hépatiques

Les substances agressent les cellules hépatiques. Cela engendre un pic des enzymes hépatiques pendant les premières semaines. Ces troubles sécrétoires ne nécessitent toutefois pas un arrêt de traitement.

  • Troubles musculaires

Le traitement véhicule une certaine toxicité, proportionnelle à la dose ingérée et inversement à la lipophilie. Cela produit des douleurs musculaires d’intensité variable. Les troubles peuvent mener à une myopathie, une rhabdomyolyse avec destruction musculaire massive et à l’insuffisance rénale. Les douleurs disparaissent généralement à l’arrêt de la prise des médicaments.

  • Troubles rénaux

Les troubles rénaux résultent de l’inhibition de la production de coenzyme Q10. Cela proviendrait de la rhabdomyolyse.

  • Diabète

On suspecte un accroissement du risque de diabète lié au traitement. Ce risque est surtout présent en cas de consommation de fortes doses.

  • Autres effets rares

Ces effets résultent des inhibitions induites par le traitement. Ils proviennent de la diminution du taux de coenzyme Q10, de dolichol, de protéines prénylées et de l’hème A. Certains cas de troubles de la mémoire passagers sont apparus. On suspecte aussi un lien avec la cataracte, à un taux relativement bas.

mode d’utilisation des statines

Précautions d’emploi particulières

L’adoption, puis la poursuite d’un traitement nécessitent certaines précautions particulières. Il suit une consultation préalable et s’accompagne d’un suivi attentif.

Analyses préalables

L’adoption du traitement implique la détection de la dyslipidémie. La constatation en dépit d’un mode de vie sain confirme la décision.

La décision repose sur un examen approfondi tenant compte des différentes contre-indications. Cela inclut un interrogatoire sur l’hygiène de vie du patient, la consommation de tabac ou d’alcool. Celui-ci doit aussi révéler les antécédents hépatiques, rénaux et de toxicité musculaire. Il faut aussi tenir le médecin au courant des traitements en cours pour prévenir les éventuelles interactions négatives. Les anticoagulants sont à surveiller particulièrement pour le risque d’hémorragie que l’association risque d’engendrer.

Suivi du traitement

Au cours du traitement, le suivi permet de contrôler ses effets positifs et négatifs.

Pour évaluer l’effet du traitement sur les lipides plasmatiques, un bilan lipidique fréquent s’impose.

De même, un bilan hépatique systématique intervient pendant la 12e semaine du traitement. Les variations des taux de transaminases orientent les modifications apportées à la cure. Elles peuvent permettre l’augmentation des doses en cas de besoin ou contraindre l’arrêt du traitement.

Le patient est tenu de signaler toute forme de douleur musculaire apparue après le début du traitement. En présence de tels signes, le médecin prescrit un dosage de CPK. Un taux élevé implique l’arrêt de la prise des médicaments.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-statine-9092/
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/statines-quels-sont-les-effets-secondaires-de-ces-medicaments-2099346

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *