Accueil / Santé / L’hydrocéphalie : Comment la vivre et la soigner ?

L’hydrocéphalie : Comment la vivre et la soigner ?

L’hydrocéphalie est une maladie qui se caractérise par l’augmentation du liquide céphalorachidien (LCR) ou encore du liquide cérébro-spinal. Il se manifeste par une tête qui devient grosse à cause du volume d’eau à l’intérieur. Ce liquide est utile en dessous d’un certain volume, car il permet de protéger une sphère neurologique. Elle permet de retirer tous les déchets se trouvant dans cette partie du corps. Ce liquide protège également vos structures cérébrales de certains chocs. Cependant, avec une quantité de liquide élevée, plusieurs problèmes peuvent apparaître tant pour votre cerveau que pour votre organisme.

Les différentes catégories de l’hydrocéphalie

L’hydrocéphalie peut être catégorisée en trois différents types. Il y a l’hydrocéphalie obstructive. Comme son nom l’indique, elle se produit lorsque la circulation du liquide céphalorachidien est obstruée. Cette obstruction peut être causée par une malformation, par un problème vasculaire ou encore par la présence de tumeur. Le deuxième type est l’hydrocéphalie communicante apparaissant suite à un problème au niveau de l’absorption du liquide cérébro-spinal. Dans ce deuxième cas, il n’existe donc pas d’obstruction physique. Il y a l’hydrocéphalie à pression normale, aussi connue sous le nom d’hydrocéphalie chronique, qui se présente chez les adultes. Elle est engendrée par un problème d’évacuation du liquide céphalorachidien et apparaît souvent à 60 ans.

Les différents symptômes de l’hydrocéphalie

Souvent, l’hydrocéphalie apparaît chez les nourrissons, et se voit à travers l’augmentation de son périmètre crânien. Chez ce bébé, ce phénomène présente plusieurs symptômes comme des cris perçants, des maux de tête fréquents ou encore une certaine irritabilité. Le signe le plus fréquent et le plus visible est surtout l’augmentation du volume de sa tête.

Pour les adultes, certains symptômes apparaissent aussi suite à l’hydrocéphalie. Les personnes malades peuvent ressentir des vomissements, des convulsions, une léthargie ou encore un strabisme. Certains troubles peuvent aussi se présenter comme des troubles moteurs, des troubles de la vision, de la mémoire et d’apprentissage. Comme le cerveau est touché, il est possible que la personne souffrant ait du mal à capter certaines informations. La personne atteinte de l’hydrocéphalie peut être atteinte de démence ou subir une incontinence urinaire.

Quels sont les symptômes de l’hydrocéphalie chronique et communicante ?

Comme indiqué précédemment, l’hydrocéphalie chronique fait son apparition à l’âge de 60 ans. Pour le reconnaître, certains symptômes apparaissent entre autres :

  • Des troubles urinaires, la personne atteinte risque d’avoir des incontinences urinaires ;
  • Des troubles de la marche ;
  • La démence ;
  • Des perturbations cognitives comme des troubles de la mémoire ou encore quelques problèmes intellectuels.

Quant à l’hydrocéphalie communicante, son diagnostic mérite d’être approfondi bien que cela soit difficile. En effet, ses manifestations sont souvent similaires à celles d’autres maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Elles se reconnaissent à travers des troubles cognitifs et quelques altérations au niveau de l’appareil urinaire.

L’hydrocéphalie

Les différentes causes de l’hydrocéphalie

Comme il y a plusieurs types de l’hydrocéphalie, on peut distinguer deux causes précises. D’une part, il y a cette congénitale, produite dès la naissance. D’autre part, il y a celle acquise qui apparaît suite à certains paramètres et certains facteurs risques. Il est également important de savoir que les causes de l’hydrocéphalie dépendent de chaque type.

Pour l’hydrocéphalie communicante et celle chronique, la méningite est en cause. Celle-ci peut survenir suite à une hémorragie ou encore à certaines informations. Pour le cas de l’hydrocéphalie obstructive ou de l’obstruction du cerveau, les tumeurs cérébrales la provoque souvent. Elle est aussi causée par une malformation de Dandy-Walker ou malformation au niveau du système nerveux central. Elle peut être due à une hémorragie dans les ventricules du cerveau.

Les facteurs de risque et le diagnostic de l’hydrocéphalie

Aujourd’hui, il est encore difficile de déterminer précisément les facteurs de risque de l’hydrocéphalie. Plusieurs facteurs sont évoqués pour cette maladie entre autres :

  • Les antécédents familiaux ou des cas héréditaires ;
  • Les enfants prématurés présentent également un risque élevé de la maladie par rapport aux enfants nés à terme.

Concernant son diagnostic, celui-ci n’est pas facile à déterminer. Toutefois, en cas d’apparition de certains symptômes, vous devez effectuer un examen clinique et des examens complémentaires. Pour les examens complémentaires effectués, ils peuvent se différencier en fonction de la personne malade et de leur âge. Il est possible de réaliser une échographie ou une imagerie crânienne pour les nouveaux-nés, des tests de diagnostiques pour les adultes.

Les traitements recommandés

Le traitement de cette maladie repose sur plusieurs paramètres. Il n’est pas le même pour chaque personne maladie. Son âge, les causes de l’hydrocéphalie, son évolution et sa sévérité doivent toujours être pris en compte pour traiter la maladie. Pour les vérifier, il faut donc effectuer une ponction lombaire ou faire une surveillance par mesure crânienne. De ce fait, certains traitements peuvent être préconisés :

  • Pour un traitement classique, une dérivation via une implantation chirurgicale est effectuée. Elle consiste donc à transférer le liquide céphalorachidien dans d’autres parties du corps afin de soulager les symptômes. Ce traitement est aussi préconisé pour les enfants ;
  • Une intervention chirurgicale via une VETV ou ventriculostomie endoscopique du troisième ventricule, elle n’est pas préconisée pour tout le monde. Ce deuxième ne doit être effectué qu’après l’accord d’un médecin.

Sources:
https://www.medisite.fr/problemes-cardio-vasculaires-hydrocephalie-chez-ladulte-3-symptomes.1164187.124.html
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/05/15/20533-operation-reussie-sur-cas-spectaculaire-dhydrocephalie

Vérifiez également

gout métallique

Le goût métallique dans votre bouche, ce que vous devez savoir !

Avez-vous déjà senti un goût métallique étrange dans votre bouche ? Bien qu’il s’agisse d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *