fbpx
implantation de valve aortique

L’implantation de valve aortique pour soigner un rétrécissement ou insuffisance aortique

L’implantation de valve aortique est une opération qui consiste à mettre en place une prothèse valvulaire à la place de la valve aortique du cœur. L’implantation de la valve se fera par voie percutanée.

Rétrécissement et insuffisance aortique – c’est quoi

Deux raisons peuvent expliquer le dysfonctionnement de l’aortique dont le rétrécissement aortique et l’insuffisance aortique. Dans les deux cas, l’implantation de valve aortique est le traitement le plus efficace.  Il faudrait toutefois l’accord du cardiologue traitant et le chirurgien cardio-thoracique pour procéder à l’opération. La symptomatologie, les résultats de l’échographie ainsi que le cathétérisme cardiaque sont des facteurs qui entrent en jeux pour la prise de la décision.

Le rétrécissement aortique

Quand l’aortique rétrécis, l’éjection du ventricule gauche devient plus compliquée. En général, les facteurs qui peuvent causer ce rétrécissement sont :

  • Le valvulopathie aortique sénile auquel s’ajoutent une fibrose, une calcification et une fusion des commissures aortiques
  • Une anomalie qui s’acquiert au cours de la vie. Ce rétrécissement aortique acquis peut être de raison post-rhumatismal, dégénératif ou associé à d’autres valvulopathies
  • Malformation congénitale de la valve aortique

L’insuffisance aortique

Elle a lieu quand la valve aortique laisse passer le sang dans le sens inverse à défaut de ne pas se fermer complètement. Cela peut conduire à un reflux du sang que le ventricule gauche éjecte vers l’aorte, ce qui conduira par la suite à un surcharge de ce ventricule gauche. Afin de s’adapter à cette situation, le ventricule gauche doit augmenter de volume qui finira par une insuffisance ventriculaire.  En cas d’insuffisance aortique sévère, une implantation de valve aortique devient une nécessité.

Rétrécissement et insuffisance aortique – les symptômes

Rétrécissement et insuffisance aortique ne se manifestent pas de la même manière. Cependant, l’implantation de valve aortique est une solution efficace permettant de les traiter. Pour le rétrécissement aortique, un examen s’avère nécessaire pour le découvrir. Si le souffle systolique est intense, râpeux et rude au foyer aortique lors de l’auscultation, cela indique que le patient souffre d’un rétrécissement aortique. A cela s’ajoute aussi :

  • Une douleur thoracique
  • Une syncope sans prodrome
  • Une gêne respiratoire

D’un autre côté, un essoufflement et des douleurs thoraciques sont des signes que l’individu est atteint d’une insuffisance aortique. D’autres symptômes peuvent toutefois apparaître, à savoir :

  • Une fièvre
  • Palpitations
  • Fatigue lors d’un effort physique et pendant le repos
  • Insuffisance cardiaque
  • Œdèmes des jambes
  • Difficultés respiratoires
  • Fatigue extrême

L’auscultation dévoile aussi un souffle diastolique doux. Des signes d’hyperpulsatilité artérielle peuvent toutefois s’y ajouter. L’apparition de ces symptômes va alors pousser le cardiologue traitant à s’orienter vers une implantation de valve aortique.

Implantation de valve aortique – le meilleur traitement pour la valvulopathie

Le traitement de la valvulopathie peut se faire avec des médicaments. Il dépend toutefois de l’évolution de la maladie. Si  elle est plus avancée, une implantation de valve aortique reste la meilleure solution.

implantation de valve aortique

Implantation de valve aortique – comment ça se passe ?

Nombreux sont les cas de valvulopathie que l’on ne peut pas traiter avec des médicaments. Dans ce cas-là, deux options se présentent dont la chirurgie cardiaque et l’implantation de valve aortique par voie percutanée. Cette deuxième option est recommandée pour les patients ne pouvant pas supporter une chirurgie à cœur ouvert. Egalement appelée implantation de valve aortique transcathéter, cette opération a déjà sauvé des vies. En effet, nombreux sont les patients qui souffrent d’un rétrécissement de la valve aortique sévère alors qu’ils ne peuvent plus supporter une chirurgie conventionnelle à cœur ouvert. Les personnes âgées sont les plus confrontées à ce genre de problème.

Les différentes méthodes utilisées dans une implantation de valve aortique

Une implantation de valve aortique commence par la compression de la valve aortique sur cathéter. Celui-ci sera ensuite introduit dans le cœur via :

  • L’altère fémorale par l’aine ou implantation transfémorale
  • Une incision sous le mamelon gauche ou implantation transapicale
  • Une petite incision au niveau du thorax, sur le sternum qui permettra d’aborder l’aorte. On parle ici d’une implantation transaortique
  • Implantation sous clavière qui consiste à faire une petite incision sous la clavicule afin d’atteindre l’artère sous la clavière

La prothèse valvulaire utilisée peut être biologique ou mécanique. Avant l’opération, le patient doit passer par quelques examens.

Ce qui se passe après une implantation de valve aortique

Après une implantation de valve aortique, le patient passera dans le service de réanimation en chirurgie cardiaque afin de surveiller son état. Pendant 7 à 10 jours, il doit encore rester dans le service de chirurgie cardiaque afin de garder un œil sur la cicatrisation et le traitement médical. Le patient sera par la suite transféré dans un centre spécialisé où il va passer 15 à 20 jours pour une réadaptation cardiaque. Au minimum, 3 mois d’anti-coagulation est nécessaire si la valve aortique utilisée est biologique. S’il s’agit d’une valve mécanique, elle est nécessaire pour les restants de la vie du patient. Il peut toutefois poursuivre une vie normale après l’opération.

Sources:
https://www.topsante.com/medecine/troubles-cardiovasculaires/infarctus/comment-se-passe-la-pose-d-une-valve-cardiaque-629623
https://www.doctissimo.fr/sante/maladies-cardiovasculaires/chirurgie-cardiaque/chirurgie-valvulaire-principe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.