fbpx

Lymphangite – une inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques

Également appelée mastite, la lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques du sein. Très souvent, elle se manifeste durant la période d’allaitement et près de 25 % des femmes allaitantes en souffrent. Pourquoi cette inflammation ? Comment elle se présente et comment se traite-t-elle ?

Lymphangite – qu’est-ce que c’est ?

La lymphe est le liquide qui s’écoule en dehors des plus petits vaisseaux sanguins de l’organisme. Ce liquide se déplace entre les cellules pour apporter les nutriments et évacuer les cellules endommagées. Elle va également évacuer les micro-organismes infectieux et les cellules cancéreuses. Pour y parvenir, la lymphe doit passer par les vaisseaux lymphatiques pour aboutir aux ganglions lymphatiques. Ces derniers vont, à leurs tours filtrer les cellules endommagées, les cellules cancéreuses et les micro-organismes infectieux de la lymphe, par le biais des globules blancs spécifiques. Malgré les rôles stratégiques de la lymphe, des bactéries peuvent pénétrer dans les vaisseaux lymphatiques et vont causer une infection. Des stries rouges, chaudes et douloureuses vont se développer sur la peau de la zone touchée. Ces stries vont ensuite se propager vers un groupe de ganglions lymphatiques qui vont, à leur tour, augmenter de volume et deviennent aussi douloureux.

Les principales causes de la mastite

La mastite résulte de l’accumulation anormale de lait maternel. Ce phénomène se produit lorsque bébé ne consomme pas le lait ainsi produit. La mauvaise prise du sein au moment des tétées constitue la principale cause. Toutefois, la lymphangite peut aussi résulter d’un rythme trop régulier des tétées ou encore d’une lésion du sein. La stase laiteuse et la prolifération de germes qui se trouve à l’intérieur du sein peut aussi causer cette inflammation des vaisseaux lymphatiques. Il faut également préciser que même une petite blessure de la peau peut causer cette pathologie.

Comment se manifeste cette pathologie ?

Très souvent, la lymphangite ne touche qu’un sein à la fois. Elle se manifeste par des signes d’infection générale à savoir :

  • Le gonflement du sein,
  • Les douleurs mammaires,
  • Les céphalées,
  • Les frissons,
  • La fatigue,
  • La fièvre supérieure à 38,5 °c.

Un cordon rouge, voire une blessure se présente le long des vaisseaux lymphatiques, en direction du cœur. Hormis les vaisseaux lymphatiques irrités, les douleurs et les gonflements s’étendent aussi jusqu’au tissu avoisinant. De même, les douleurs peuvent aussi atteindre les ganglions lymphatiques qui se trouvent à proximité. Ils deviennent, à leur tour gonflés et douloureux.

Lymphangite – comment la diagnostiquer ?

Pour diagnostiquer la mastite, le médecin observe l’aspect de la peau. Si la pathologie résulte d’une piqûre d’insecte ou d’une blessure de la peau, il évalue l’anamnèse du patient. Il devra également inspecter la surface de la peau, le gonflement et la douleur ressentie par la patiente. Il va également procéder à la palpation des ganglions lymphatiques avoisinants pour identifier l’origine de l’infection.

une inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques

Les différents traitements de la lymphangite

Les traitements médicamenteux

Il faut préciser que la mastite ne doit pas empêcher l’allaitement. Le lait maternel reste stérile malgré l’inflammation. Toutefois, il est nécessaire de consulter un médecin pour évaluer l’ampleur de l’inflammation et mettre en place le traitement adapté. Si les lymphangites résultent d’une infection bactérienne, le médecin va prescrire des antibiotiques pour l’éliminer. La lymphangite infectieuse va diminuer quelques jours après le début du traitement.

Les autres astuces pour favoriser la guérison

Si la lymphangite résulte d’une mauvaise prise du téton, il est important de consulter une conseillère en allaitement. Il va aider et guider la patiente sur les bonnes pratiques à mettre en place pour soulager les douleurs et prévenir leurs réapparitions. Pour favoriser la guérison, la patiente doit immobiliser et mettre au repos la partie du corps affectée. Outre l’antibiotique, il est aussi recommandé d’appliquer des pansements alcoolisés et des crèmes anti-inflammatoires. Quel que soit son origine, cette inflammation doit faire l’objet d’un suivi médical strict. Elle peut, à tout moment évoluer vers un abcès qui nécessite une prise en charge beaucoup plus importante.

Mastite – les complications possibles

Toute sorte d’inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques peut les endommager de manière durable. Elle peut également perturber l’écoulement de la lymphe, entrainant ensuite la formation d’un lymphoedème. Ce dernier correspond au gonflement de la peau et des tissus conjonctifs dû à une accumulation du liquide lymphatique. Par ailleurs, la lymphangite d’origine bactérienne non traitée peut aussi causer une septicémie. Il s’agit d’une maladie mortelle qui se caractérise par l’apparition d’une importante fièvre. Lorsque les bactéries se dispersent dans tout le corps, par le biais des vaisseaux sanguins, même les soins intensifs échouent. C’est pourquoi, il est nécessaire de suivre le traitement et respecter les recommandations du médecin.

Prévenir cette infection en allaitant correctement

Un allaitement serein permet, non seulement de prévenir la mastite, mais aussi d’éviter les autres désagréments. Sur ce, il faut trouver la bonne position. Assise ou allongée, avec un marche pied ou un coussin d’allaitement, l’essentiel, c’est de bien tenir le bébé. Il faut tourner son corps vers soi et s’assurer que sa bouche et son menton soient parfaitement collés au sein.

Sources
https://www.femmeactuelle.fr/enfant/grossesse/lymphangite-quels-sont-les-symptomes-2069751
https://www.medisite.fr/alimentation-de-bebe-lymphangite-pendant-lallaitement-la-definition.3637765.524534.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les nodules thyroïdiens

Comment se manifestent les nodules thyroïdiens ?

Les nodules thyroïdiens sont des formes de bosses se produisant dans la glande thyroïde, située …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *