fbpx

Macrosomie fœtale – suivi et astuces pour éviter le surpoids du bébé

La corpulence du fœtus est surveillée de près tout au long de la grossesse. Les mesures prises au cours des examens échographiques permettent de détecter tout problème, y compris le risque de surpoids. En cas de macrosomie fœtale, ces examens aident à déterminer le mode d’accouchement.

Qu’est-ce que la macrosomie fœtale ?

Le fait d’attendre un gros bébé constitue une source d’angoisse pour les futures mamans. Si le bébé est en surpoids, la sage-femme ou la gynécologue peut recommander un accouchement par césarienne. En effet, l’accouchement par voie basse présente un risque si le bébé a une corpulence importante ou si le bassin de la maman est étroit. Il faut préciser qu’on parle de macrosomie fœtale quand le poids de naissance du bébé dépasse les 4 kg. Cela concerne environ 5 % des bébés et ne doit pas constituer une source d’inquiétude pour les parents. Le poids du fœtus n’apporte également aucun changement pour la grossesse. Il convient juste de faire un suivi régulier et de suivre les recommandations du médecin.

Comment diagnostiquer le surpoids fœtal ?

En général, le diagnostic de la macrosomie fœtale se fait au cours du troisième trimestre de grossesse. Avant cette période, les prévisions du poids de naissance ne sont pas encore fiables. Son poids peut encore varier jusqu’à la fin de la grossesse. Même à l’approche de l’accouchement, le poids estimé par l’échographie peut aussi être faux. Il existe une marge d’erreur de 10 %. Une raison de plus de ne pas s’inquiéter.

Comment expliquer le surpoids du bébé à la naissance ?

Plusieurs facteurs peuvent causer la macrosomie fœtale. Très souvent, le diabète de la mère constitue la principale cause. Qu’il s’agit d’un diabète de type 1 ou 2, qu’il se développe avant ou pendant la grossesse, cette pathologie entraîne souvent le surpoids du bébé. Outre que le diabète, d’autres facteurs peuvent aussi causer le surpoids du bébé :

  • L’obésité de la future maman,
  • La prise de poids importante au cours de la grossesse,
  • La grossesse au-delà de 35 ans,
  • Le fait d’avoir au moins quatre accouchements auparavant.

Comme les autres problèmes, le surpoids peut arriver à n’importe quelle femme, qu’elle que soit son âge et son état de santé.

astuces pour éviter le surpoids du bébé

Surpoids du bébé – les conséquences

Les impacts sur le bébé

Si la macrosomie fœtale est confirmée, la grossesse et l’accouchement feront l’objet d’une surveillance accrue. Durant la grossesse, ce surpoids ne présente aucun risque majeur pour le bébé. Ce qui n’est pas le cas au moment de l’accouchement, notamment ci celui-ci se déroule par voie basse. Durant l’accouchement, la sage-femme utilise souvent des outils comme les forceps pour aider le bébé à sortir. Le bébé peut également souffrir d’une dysctocie des épaules, notamment s’il reste coincé dans le bassin de la maman. Ce problème se traduit par un mauvais positionnement des épaules. Il faut le corriger à la suite de la naissance par des séances d’ostéopathie. Outre ces éventuels problèmes, la macrosomie fœtale entraîne un risque élevé de mortalité chez les bébés, quelques jours après la naissance.

Les risques pour la maman

En cas de surpoids du bébé, l’accouchement par voie basse présente un risque de déchirement au moment de l’expulsion. Pour limiter les risques, l’accouchement est souvent déclenché quelques semaines avant la date prévue. Cette précaution permet d’éviter que le bébé prenne plus de poids. L’épisiotomie est aussi souvent inévitable. Par ailleurs, le surpoids du bébé peut aussi causer un accouchement difficile comme une hémorragie de la délivrance ou une rupture utérine. Afin de limiter les risques pour la maman et pour le bébé, l’équipe médicale recommande souvent un accouchement programmé par césarienne. Cette décision sera prise en fonction de la volonté de la maman et de son époux.

Que faire pour limiter la prise de poids du bébé ?

L’importance de l’activité physique

Une activité physique régulière permet de diminuer jusqu’à 58 % les risques de donner naissance à un bébé en surpoids. Elle permet aussi de réduire de 30 % la probabilité de subir une opération césarienne. Il faut commencer à en pratiquer à partir du deuxième trimestre et pendant le troisième trimestre. Néanmoins, il convient de faire le bon choix de l’activité physique pour prévenir les autres risques. Les activités aérobics d’intensité modérée tel que la marche, la natation, l’aquaforme et la bicyclette stationnaire correspondent aux femmes enceintes. Si vous aimez la danse, la danse aérobic sans sauts vous convient. Pour les femmes qui pratiquaient du jogging, elles peuvent poursuivre cette activité pour son bien et celui de son bébé.

Le choix de l’alimentation

Il ne faut pas oublier que le diabète gestationnel constitue la principale cause de la macrosomie fœtale. Pour limiter les risques, les futures mamans qui y sont prédisposées doivent effectuer un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale. Cela concerne les futures mamans de plus de 35 ans, celles ayant un IMC supérieur à 25 ou en cas d’antécédents familiaux de diabète. Ce test permet de savoir si l’organisme régule le taux de sucre qui circule dans le sang.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-macrosomie-foetale-13597/
https://sante.lefigaro.fr/sante/femme-enceinte/diabete-gestationnel/quels-sont-risques-diabete-gestationnel

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

démangeaisons de la paume

Pourquoi ressent-on des démangeaisons de la paume ?

Les démangeaisons de la paume sont généralement provoquées par des affections cutanées courantes. Cependant, elles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *