fbpx

Mycose de l’œil, une infection rare et méconnue

Les problèmes et maladies oculaires peuvent toucher tout le monde. Certains sont bénins et se traitent facilement tandis que d’autres, plus rares ne sont pas faciles à traiter. Parmi ces derniers, vous avez la mycose de l’œil, une infection très rare qui affecte l’œil et qui est encore peu connue. D’ailleurs, on parle généralement de mycose dans d’autres parties du corps comme les pieds par exemple. Les prochains paragraphes vous aideront alors  à mieux connaître ce type de maladie oculaire.

Définition de la mycose de l’œil

Il s’agit d’une infection fongique provoquée par un champignon et qui touche surtout la cornée. Dans ce cas, on parle de kératite. Mais il se peut aussi que la mycose de l’œil atteigne l’œil en général. C’est ce qu’on appelle endophtalmie. Cette deuxième forme de la maladie est plus rare, mais elle engendre des conséquences très graves.

Comment se manifeste-elle ?

Qu’il s’agit de kératite ou d’endophtalmie, la mycose de l’œil se manifeste toujours de la même manière. Ainsi, la personne touchée peut être sujette à :

  • une rougeur de l’œil ;
  • un trouble et une baisse de la vision de l’œil qui est infecté par les champignons ;
  • des douleurs ressenties au niveau de l’œil concerné.

Ces symptômes peuvent prêter à confusion et lorsqu’ils ne sont pas pris en considération assez tôt, leur intensité va augmenter progressivement. Malheureusement, le diagnostic de la mycose de l’œil se fait généralement en retard du fait que son développement se fait de façon insidieuse. La personne qui en souffre va alors attendre pour aller consulter. Ce que vous devez savoir cependant, c’est que plus le traitement de la mycose oculaire tarde, plus les chances de guérison sont moindres. Vous aurez compris qu’il ne faut jamais sous-estimer les problèmes pouvant affecter vos yeux. A l’apparition du moindre symptôme, il est toujours conseiller de consulter un spécialiste de la santé des yeux.

Quelles sont les causes de la mycose oculaire ?

Puisqu’il s’agit d’une infection oculaire fongique, des champignons sont mis en cause. Dans le cas de la mycose de l’œil, ils sont au nombre de deux :

  • les levures saprophytes peuplant les muqueuses et la peau. Les candida Albicans font partie de ce type de levure.
  • Les champignons filamenteux : ce type de champignon est se retrouve surtout dans les végétaux et la terre. C’est la raison pour laquelle la mycose oculaire est plus fréquente en Asie. Le climat ainsi que la nature de la végétation dans ce continent favorisent, en effet, le développement de ces champignons.

mycose de l’œil

Et les facteurs de risque ?

Divers facteurs de risque favorisent l’apparition de la mycose de l’œil chez une personne. Généralement, ces facteurs sont :

  • Le port de lentilles de contact : c’est surtout la kératite qui est favorisée par le port de cet accessoire. Si vous en porter, assurez-vous de bien respecter les règles de sécurité, mais surtout les règles d’hygiène relatives au port de lentilles de contact. Cela permet d’éviter les infections.
  • Les traitements à base de corticoïdes : si vous suivez un traitement par collyres, le risque d’être atteint de mycose oculaire est plus élevé. Ce type de traitement contient des conservateurs qui fragilisent la surface oculaire et vous rend plus vulnérable.
  • Les infections de la cornée : si vous avez déjà souffert d’une infection de la cornée, votre prédisposition à développer une kératite est supérieure aux autres personnes n’ayant pas eu cette maladie oculaire. Celle-ci a, effectivement, fragilisée votre œil.

Pour ce qui est de l’endophtalmie, sa survenue est favorisée par :

  • Les traitements par immunosuppresseurs ;
  • L’affaiblissement du système immunitaire, les personnes souffrant du cancer, de septicémie ou encore atteint du Sida sont susceptibles de développer cette forme de mycose oculaire.
  • La toxicomanie.

Quels traitements en cas de mycose de l’œil ?

Le traitement diffère selon la forme de la maladie. Ainsi, avant de prescrire quoi que ce soit, le diagnostic est effectué à partir d’un prélèvement du tissu de la cornée et de son analyse.

S’il s’agit d’une kératite

Le but est avant tout d’éradiquer le champignon responsable de l’infection. Ainsi, si vous portez des lentilles de contact, vous devez commencer par suspendre leur port. Dans de tel cas, l’utilisation de collyres antifongiques est la solution la plus fréquente. Au début, vous devez traiter votre œil avec le collyre toutes les heures durant 48 heures, puis le médecin réajustera le dosage selon l’évolution de la maladie.

Si l’utilisation de collyres ne parvient pas à bout de l’affection, votre médecin va vous traiter par des injections dans la cornée, voire par une intervention chirurgicale qui nécessitera une greffe de cornée.

S’il s’agit d’une endophtalmie

Cette forme de mycose oculaire exige un traitement immédiat pour assurer la guérison. Elle se traite par les antifongiques. Le traitement peut alors se faire soit par voie orale, par une injection à l’intérieur de l’œil touché, soit par intraveineuse. Il peut s’étaler sur plusieurs mois selon la gravité de l’affection. La solution chirurgicale, quant à elle, va consister à retirer le vitré. Ce dernier étant un endroit propice

Les précautions à prendre pour la prévenir

Pour prévenir la mycose de l’œil, vous devez :

  • Respecter les règles d’hygiène relatif au port de lentilles de contact ;
  • Soigner sans tarder toutes les pathologies susceptibles de fragiliser la cornée ;
  • Eviter autant que possible les traitements fragilisant la cornée.

Sources:
http://conseils-sante.pharmashopi.com/mycose-oculaire/
https://www.doctissimo.fr/sante/mycoses/principales-mycoses/mycose-oculaire-oeil

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

thrombose veineuse

Thrombose veineuse – facteurs de risques, symptômes et traitements

La thrombose veineuse ou phlébite indique la présence d’un caillot, appelée thrombose ou thrombus dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *