fbpx
les contraceptions hormonales

On dit qu’il faut éviter les contraceptions hormonales, mais pourquoi ?

Dans le souci de limiter les naissances, ou d’éviter les grossesses non souhaitées, diverses méthodes s’appliquent. Les évolutions scientifiques et technologiques ont donné naissance aux techniques contraceptives. Parmi elles, les contraceptions hormonales sont les plus courantes. Mais les études ont aussi révélé qu’il fallait éviter les contraceptions hormonales pour raison de santé. La liste de ces contraceptions hormonales qui suit nous permettra de comprendre pourquoi éviter les contraceptions hormonales.

Principe général des contraceptions hormonales

Les contraceptifs hormonaux sont à base de progestérone et d’œstrogène. Le principe est de modifier la teneur du sang en hormones reproductrices femelles. La présence de ces substances modifie les cycles menstruels. Les deux principaux objectifs des contraceptifs sont d’inhiber l’ovulation au niveau des ovaires et d’empêcher la nidation utérine.

La pilule contraceptive

La pilule est la plus utilisée des méthodes contraceptives existantes. Elles se classent généralement en deux catégories qui sont les pilules minidosées et les pilules microdosées. Les pilules minidosées contiennent œstrogènes et progestérones tandis que les microdosées sont uniquement à base de progestatifs.

  • Mode d’action

Les pilules contraceptives ont une triple action sur l’appareil génital femelle. En premier lieu, elles bloquent l’ovulation. Elles modifient aussi la structure chimique de la glaire cervicale. Cela a pour effet d’empêcher la progression des spermatozoïdes dans les voies génitales. Pour empêcher l’utérus d’accueillir un éventuel embryon, elles altèrent l’état de la muqueuse utérine ou endomètre.

  • Avantages

Les pilules contraceptives ont un effet permanent. Elles permettent donc d’avoir des rapports sexuels à tout moment. Malgré l’utilisation des pilules, un semblant de cycle menstruel est présent, donnant l’impression de vivre un cycle normal.

  • Inconvénients

La pilule présente un éventail d’inconvénients qui incitent à éviter les contraceptions hormonales. Elle est susceptible de provoquer une prise de poids. Elle est contre-indiquée pour les fumeuses.

Prendre la pilule devient un devoir, la cure est nulle en cas d’oubli. La conséquence peut être immédiate. Pour être effective, la pilule doit être prise en permanence. En plus, à l’arrêt de la cure, aucun calcul n’est possible concernant le retour du cycle ovulatoire.

  • Impacts sur la santé

Les impacts des pilules sur la santé justifient le fait d’éviter les contraceptions hormonales. Elles provoquent des douleurs mammaires, des céphalées et des nausées. La tension artérielle augmente et des thromboses vasculaires peuvent apparaître. La pilule peut aussi engendrer des troubles du sommeil. Elle favorise le développement de certains cancers.

les contraceptions hormonales

Les dispositifs intra-utérins

L’usage des dispositifs intra-utérins ou DIU sont une technique assez usuelle.

  • Principe

Ces contraceptifs induisent la présence permanente des hormones qu’ils déversent via les voies reproductrices vers l’organisme. Ils bloquent la production d’ovule. Une fois mis en place, ils ont une durée d’action de trois à cinq ans.

  • Méfaits des DIU sur la santé

Les DIU sont responsables de divers troubles de santé. Ceux-ci nous mènent à éviter les contraceptions hormonales. Ils engendrent des problèmes cardiovasculaires et des saignements extra menstruels. En plus, ils perturbent la vitalité sexuelle, l’humeur et le sommeil. Des douleurs surviennent au niveau de la tête, de la cage thoracique, de la ceinture pelvienne, des seins. Des éruptions cutanées apparaissent, accompagnées de pertes de cheveux. La femme est sujette à l’anxiété et à la nervosité.

Le patch

Le patch est un dispositif contraceptif externe. Il s’agit d’un timbre collé sur la peau du dos ou du ventre. Le défaut particulier du patch est qu’il peut se décoller sans que l’on s’en aperçoive. En plus, il n’est pas bien discret parce qu’il peut être visible par l’entourage.

Ses effets négatifs sont :

  • Douleurs mammaires
  • Saignements hors règles
  • Céphalées
  • Trouble du sommeil et de l’humeur
  • Hypertension et thromboses

Tant d’effets négatifs doivent nous pousser à éviter les contraceptions hormonales.

 

L’implant

L’implant est un contraceptif que très peu de femmes utilisent. Il sert surtout de recours aux intolérantes aux DIU. On peut lui associer des inconvénients et des troubles de santé pour convaincre à éviter les contraceptions hormonales.

  • Prise de poids
  • Irrégularités ou absence des fausses règles
  • Action inhibée par les infections
  • Installation et désinstallation difficiles

L’anneau vaginal

L’anneau vaginal est un contraceptif combiné. Placé dans la voie génitale, il y introduit des œstrogènes et des progestatifs. Il présente des inconvénients dans son utilisation et des risques pour la santé. Ce sont de bonnes raisons pour éviter les contraceptions hormonales.

  • Inconvénients

L’utilisation de l’anneau est éphémère, on doit le retirer au bout de trois semaines.

Il peut gêner pendant l’activité sexuelle. Il peut même arrive qu’il soit expulsé du vagin.

  • Effets sur la santé

L’anneau présente les mêmes risques pour la santé que la pilule pour lesquels il faut éviter les contraceptions hormonales.

Les hormones injectables

Les hormones  injectables sont des substances contraceptives à base de progestatif. Leur action contraceptive dure trois mois. Elles ne présentent pas de garantie quant à leur efficacité. Certains médicaments peuvent réduire leur action contraceptive. Ainsi, les hormones injectables ne nous protègent pas correctement contre les grossesses non désirées. Les principaux effets indésirables sont la prise de poids et les troubles menstruels.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/sa_4079_pilules.htm
https://www.marieclaire.fr/contraception-hormonale-effets-secondaires,1140127.asp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.