Accueil / Prévention / Ostéoporose – que faire pour prévenir l’apparition de cette maladie ?

Ostéoporose – que faire pour prévenir l’apparition de cette maladie ?

Jusqu’à aujourd’hui, l’ostéoporose reste une maladie méconnue et très peu diagnostiqué. Pourtant, elle touche le quart des femmes âgées de plus de 50 ans. C’est la diminution des hormones féminines qui fragilise le squelette. Cette maladie pourra également toucher les hommes. Comment se manifeste cette maladie ? Est-ce bénin ? Est-ce qu’il existe des solutions pour la prévenir ?

L’ostéoporose et le capital osseux

Le capital osseux ou la masse osseuse est le premier garant de la solidité des os. Il dépend de différents facteurs et son importance n’est pas le même tout au long de la vie. Une diminution de la masse osseuse fragilise l’os et favorise le risque de fracture et l’apparition de l’ostéoporose. En effet, le risque de développement de cette maladie augmente avec la diminution du capital osseux.

Les signes annonciateurs de l’ostéoporose

Contrairement aux autres maladies, l’ostéoporose est une maladie silencieuse. C’est souvent la fracture qui permet de suspecter la présence de la maladie. Si la fracture ne s’est pas encore manifestée, le premier indice visible est la réduction de la taille de la personne. Elle est souvent accompagnée d’un affaissement des vertèbres. C’est souvent douloureux et il apparaît au-delà de 50 ans. Lorsque le tassement est important, le dos devient rond et voûté et les factures vertébrales apparaissent. Des douleurs se manifestent après une position prolongée et durent plusieurs semaines. Une fracture pourra également se manifester au niveau de la hanche. Elle empêche le patient de bouger les membres et nécessite souvent une intervention chirurgicale. Le dernier c’est la fracture au niveau du poignet, rendant l’avant-bras immobilisé.

qw

Les principales causes de l’ostéoporose

La ménopause est l’un des facteurs favorisant l’apparition de l’ostéoporose. En effet, la période de ménopause est caractérisée par la disparition progressive des hormones sexuelles. Ce phénomène accélère la perte osseuse :

  • Une perte de 5% pendant une période de deux à trois ans après la ménopause,
  • Une perte de 2% pendant les dix années suivantes.

Néanmoins, la ménopause n’est pas l’unique facteur. Dans certains cas, cette maladie se manifeste après l’apparition d’une maladie ou le suivi d’un traitement. C’est particulièrement le cas chez les personnes atteintes d’une maladie inflammatoires chroniques comme la polyarthrite. Les autres personnes qui souffrent d’une maladie inflammatoire digestive et pulmonaire sont aussi vulnérables. Certaines études ont aussi montré que cette maladie se manifeste après une prise prolongée de cortisone.

Les autres facteurs favorisant la perte de la masse osseuse

Un certain déséquilibre pourra accélérer la perte du capital osseux et favorise l’apparition de l’ostéoporose. Il s’agit de :

  • La carence en vitamine D :

La vitamine D joue un rôle important dans la solidité des os. En cas de carence en vitamine D, l’intestin n’arrive pas à absorber le calcium indispensable à la minéralisation du tissu osseux. Pour s’en procurer, une augmentation de l’exposition au soleil est recommandée. Il y a aussi des compléments alimentaires riches en vitamine D.

  • La carence de calcium :

Le calcium joue un rôle important dans le processus de minéralisation du tissu osseux. Il est présent dans le lait et les produits laitiers et il faut respecter l’apport journalier pour éviter la carence. Il faut préciser que la consommation de café, l’apport excessif en sel et en protéines entrainent une fuite urinaire de calcium.

  • La consommation d’alcool et de tabac

La consommation d’alcool et de tabac présente des impacts graves sur la masse osseuse. Le tabac exerce une action nocive directement sur l’os tandis que l’alcool favorise la diminution progressive du capital osseux. Ces deux produits favorisent le développement de l’ostéoporose.

  • L’inactivité physique :

En effet, le sport et l’activité physique sont bénéfiques pour la santé en général. Les périodes d’immobilisation prolongées, particulièrement chez les personnes âgées sont très néfastes pour l’os. Pour prévenir la diminution de la masse osseuse, la pratique d’une activité physique modérée est recommandée.

  • Le facteur héréditaire :

Nombreuses études ont prouvé que l’hérédité joue un rôle majeur dans l’ostéoporose. Si la mère a eu une fracture de fémur, le risque est deux fois plus élevé chez ses descendants.

ostéoporose

Les personnes vulnérables à l’ostéoporose

Chez les femmes ménopause, c’est la diminution du taux d’œstrogène dans le corps qui favorise la maladie. Les femmes ayant eu une ménopause précoce sont plus vulnérables. En effet, la production d’œstrogènes permet de maintenir la masse osseuse. Si l’exposition à cette hormone est prolongée, le risque diminue. Mais outre les femmes, l’ostéoporose peut aussi toucher d’autres personnes :

  • Les femmes atteintes de la maladie hypogonadisme, due à un manque d’œstrogène,
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux,
  • Les personnes ayant subi une fracture vertébrale ou écrasement des vertèbres,
  • Les hommes et femmes âgées de plus de 65 ans,
  • Les personnes atteintes d’une maladie de crohn ou autres troubles interférant l’absorption du calcium dans l’intestin,
  • Les personnes ayant suivi un traitement aux corticostéroïdes durant trois mois,
  • Les femmes ayant eu des périodes d’aménorrhée supérieures à six mois,

Que faire pour conserver la densité des os ?

La modification du mode de vie est la meilleure solution pour conserver la solidité de la masse osseuse. Cela permet aussi de prévenir l’ostéoporose :

  • L’arrêt du tabac,
  • L’augmentation de l’apport en calcium,
  • Le recours aux compléments de vitamine d,
  • La diminution de l’apport en sel,
  • La consommation de fruits et légumes frais,
  • Le contrôle du poids pour éviter le surpoids,
  • La réduction de la consommation de café et de l’alcool,
  • La pratique régulière d’activité physique (marche à pied, danse, course à pied, musculation, volley-ball),
  • Le traitement hormonal de la ménopause.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/osteoporose/quest-ce-que-cest
https://www.topsante.com/medecine/rhumatismes/osteoporose

Vérifiez également

une intolérance alimentaire

Comment reconnaitre une intolérance alimentaire ?

L’organisme réagit différemment au contact des substances étrangères. Vis-à-vis de la nourriture, il peut présenter …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *