Accueil / Âge / Perte d’autonomie : reconnaître les signes pour l’affronter sereinement

Perte d’autonomie : reconnaître les signes pour l’affronter sereinement

La perte d’autonomie, c’est quand un individu est en état de dépendance pour accomplir les diverses tâches journalières. Généralement, elle touche les personnes âgées. Toutefois, les moins jeunes peuvent en être concernés en cas d’accident. Elle peut être physique ou mentale.  Cet état peut requérir une  surveillance régulière dans certains cas. Une présence humaine est nécessaire. Mais la famille et les proches ne peuvent pas toujours être là en permanence. Ce n’est guère facile pour les derniers et pour la personne avec tous les chamboulements que cela engendre.

Identification des premiers signes d’une perte d’autonomie

Connaître les symptômes de la perte d’autonomie permet de venir en aide à un individu en état de dépendance. Plusieurs questions peuvent être posées pour savoir si une personne se trouve dans cette situation. La vigilance est de mise au cas où l’un des cas suivants se présenterait :

  • La personne montre des problèmes d’équilibre
  • Elle a du mal à s’acquitter correctement des tâches de la vie quotidienne comme manger ou faire le ménage
  • Elle a des sautes d’humeur ou est encline à la dépression
  • Ainsi, elle présente des problèmes de mémoire
  • Elle fait souvent des chutes et se déplace difficilement
  • Elle a du mal à se repérer dans l’espace et dans le temps

Ces signes permettent de détecter le début d’un état de dépendance. La situation est alarmante quand il y a perte de la notion des lieux ou du temps. Il arrive également que le senior ne reconnaisse plus un proche.

Les conséquences de la perte d’autonomie

La perte d’autonomie nécessite toujours le recours à une tierce personne pour tous les gestes du quotidien. La personne dépendante subit douloureusement le revers de cette situation, et ses proches aussi. Il arrive parfois que ces derniers l’abandonnent à son triste sort. Mais dans la plupart des cas, l’entourage fait face et se relaie pour lui apporter toute l’aide requise.

La personne en situation de dépendance devra se conformer à des changements dans ses habitudes journalières. Une gravité de sa situation peut l’amener à intégrer un établissement spécialisé. Elle pourra y bénéficier de tous les soins nécessaires et de l’assistance d’un personnel de soins qualifié. Elle peut aussi être maintenue à domicile, mais des mesures d’accompagnement doivent s’appliquer pour lui faciliter la vie. L’aménagement du logement est une condition indispensable pour ce faire. Des barres d’appui murales, une chambre au rez-de-chaussée ou l’agrandissement des portes deviennent une nécessité.

perte d’autonomie

Comment assister efficacement une personne en perte d’autonomie ?

Elle doit accepter qu’elle est en perte d’autonomie si elle veut se faire aider. Quand un individu refuse d’accepter son état de dépendance, il est difficile de lui apporter un quelconque soutien. L’opération est bien plus facile quand il y a acceptation de la situation. La communication en sera facilitée. Il suffit que l’aidant demeure à son écoute et tienne compte de ses  besoins.

L’on peut faire appel à différents professionnels pour venir en aide aux personnes dépendantes. Ce sont notamment :

  • Le médecin traitant
  • L’aide-soignante pour tout ce qui se rapporte à l’hygiène
  • L’infirmière pour le suivi de la prescription médicale
  • L’auxiliaire de vie sociale pour les sorties extérieures ou les menues tâches quotidiennes
  • Le psychologue
  • L’orthophoniste en cas de troubles de langage
  • L’assistante sociale

Les professionnels se basent sur 6 actes de la vie quotidienne pour déterminer le degré de de la perte d’autonomie. Ce sont : le déplacement, les transferts (se relever, se coucher, s’asseoir), le déplacement, la continence, l’alimentation, l’habillage et la toilette.

Dans tous les cas, il est important de ne pas donner au parent âgé l’impression qu’il est inutile. Quel que soit son état, il faut toujours lui laisser une certaine autonomie. L’aide ne lui serait utile que pour les choses qu’il ne peut vraiment pas accomplir. Ainsi, on l’assiste dans l’accomplissement des diverses tâches. Bref, s’il subit juste cette situation, il la vivra mal. En connaissance de cause et en acceptant d’en parler, il pourra tout affronter sans souci.

Perte d’autonomie, choisir entre maintien à domicile ou maison de retraite

C’est un choix qui s’avère difficile, surtout quand le dépendant est quelqu’un de proche. Se résoudre à le laisser partir en maison de retraite n’est pas chose aisée. En le laissant à la maison, il peut rester dans un univers qui lui est familier. C’est la raison pour laquelle, la famille recherche en premier les solutions pour rester à domicile. Le coût des aménagements et des services d’aide à la personne est à envisager.

Choisir la maison de retraite permet au senior en perte d’autonomie de vivre dans un cadre sécurisé.  Il bénéficie de plus de confort et d’une infrastructure médicalisée. La présence du personnel soignant s’avère sécurisante à tout moment. Les proches évitent ainsi de se faire du souci quant à son état. Ils peuvent lui rendre visite à tout moment. De cette manière, il ne se sent pas délaissé. Le dépendant peut participer aux différentes animations et à la vie collective dans la résidence pendant son séjour.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/vie-dependance-maladies-causent-perte-autonomie-7754/
http://www.lefigaro.fr/services/bien-s-assurer/2017/09/12/06016-20170912ARTWWW00179-perte-d-autonomie-quelles-solutions-et-a-quel-prix.php

Vérifiez également

astuces pour rajeunir

Quelques astuces pour rajeunir, sans tricher

Le rêve, ce serait de pouvoir rajeunir de 5 à 10 ans tout en gardant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *