fbpx
Accueil / Santé / Pourquoi faut-il opérer les amygdales?

Pourquoi faut-il opérer les amygdales?

Les amygdales sont généralement à l’origine des angines à répétition, du nez bouché ou encore des maux de gorge. Enfants et adultes sont concernés par ces problèmes de santé. Lorsque ces derniers deviennent handicapants et qu’ils représentent un risque pour la santé du patient, les médecins peuvent prescrire l’ablation des amygdales. Que sont exactement les amygdales ? Pourquoi doit-on les enlever ? Et comment se déroule l’opération ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir concernant l’opération dans ce qui suit !

Amygdales : définition

Lorsqu’on parle d’amygdales, vous pensez tout de suite à ces petites végétations se situant de part et d’autre de la luette. Or, vous devez savoir qu’il y aussi des amygdales à l’arrière de la langue et dans la trompe d’Eustache. Quoi qu’il en soit, lorsqu’il s’agit d’ablation des amygdales, ce sont les amygdales pharyngées qui sont concernées.

Ces végétations ont pour rôle de protéger l’organisme contre les infections lors d’attaques de microbes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle augmente de volume en cas d’infection. Toutefois, les symptômes varient selon les amygdales touchées. Lors d’infection, les amygdales sont sujettes à une inflammation, c’est ce qu’on appelle amygdalite. Et si vous souffrez souvent d’infections, vos amygdales s’affaiblissent et deviennent un foyer privilégié des bactéries. C’est généralement dans ce cas qu’elles doivent être enlevées.

En quoi consiste l’opération des amygdales ?

Très courante  il y a quelques années, l’opération des amygdales, appelée amygdalectomie n’est pas systématique. D’autant plus qu’on soigne mieux les infections actuellement. Quoi qu’il en soit, cette opération, comme son nom l’indique, consiste à enlever les amygdales. Elle peut être effectuée tant chez l’enfant que chez l’adulte.

Comment se déroule-t-elle ?

L’ablation des amygdales se fait sous anesthésie générale, en milieu hospitalier. Sa réalisation se fait en passant les instruments par la bouche du patient. Généralement, elle nécessite 24 heures d’hospitalisation. Avant l’intervention, le patient doit faire un examen de la gorge afin de s’assurer qu’il ne souffre pas d’infection. En effet, l’opération doit se faire à distance d’un épisode infectieux.

Pour ôter les amygdales, deux techniques chirurgicales existent :

  • La technique de dissection classique – cette intervention se fait avec instruments froids. Aussi, pour contrôler les saignements après l’ablation, des ligatures ou des points de suture sont effectués.
  • La diathermie – cette technique consiste à utiliser du courant électrique à haute fréquence pour enlever l’amygdale. Le courant électrique sert également à contrôler le saignement.

Il importe aussi de noter que certains spécialistes pratiquent actuellement une technique d’ablation partielle des amygdales.

ablation des amygdales

Dans quels cas doit-on opérer les amygdales ?

Même si l’opération des amygdales n’est plus aussi fréquente qu’elle l’était il y a trente ans, elle est tout indiquée dans les cas suivants :

  • Des angines à répétition – les angines récidivantes, surtout lorsqu’il s’agit d’angines à streptocoques, constituent la principale indication de l’amygdalectomie. Toutefois, la décision concernant l’intervention se fait au cas par cas. En effet, même si ôter les amygdales permet de stopper les angines à répétition, le patient peut être sujet à d’autres formes d’infections de la gorge.
  • Une amygdalite chronique – lorsque, malgré un traitement antibiotique, les infections des amygdales persistent plus de trois mois, l’ablation peut être prescrite par le médecin. Néanmoins, l’amygdalectomie n’est pas systémique en cas d’amygdalite chronique.
  • Des amygdales obstructives – lorsque les amygdales deviennent volumineuses, elles peuvent gêner le patient lors de la respiration. Le danger reste surtout les pauses respiratoires que celui-ci peut effectuer durant son sommeil. Dans un tel cas, l’ablation des amygdales est nécessaire.
  • Une pathologie néoplasique touchant l’amygdale – il peut s’agir d’un lymphome ou bien d’un rhabdomyosarcome.
  • Un abcès périamygdalien ;
  • Un syndrome FPAPA (Fièvre périodique, adénite, pharyngite, aphtose) chez les tous petits.

Quelles peuvent-être les complications de l’opération ?

L’ablation des amygdales va laisser une plaie de chaque côté de la luette. La cicatrisation se fera entre 8 à 15 jours. Pour ce faire, les plaies vont se recouvrir d’un enduit de couleur blanche qui sera nauséabond. Après l’opération, les effets de l’anesthésie se dissipent petit à petit et le patient va ressentir des douleurs au niveau de la gorge, des oreilles et de la bouche. Ces douleurs durent généralement entre 5 et 15 jours. Elles peuvent s’accentuer durant l’ingestion d’aliments. Le patient doit alors prendre un traitement à base d’antalgique.

Il est également possible que des complications hémorragiques surviennent dans les heures suivant l’opération. Chez certains patients, ces saignements persistent même plusieurs jours après l’intervention. Quoi qu’il en soit, il faut toujours consulter si jamais vous notez des anomalies après l’opération. Rassurez-vous, il n’existe aucune contre-indication absolue à cette intervention. D’ailleurs, avant d’opter pour l’ablation, les médecins recherchent tous les troubles de la coagulation qui peuvent exister chez le patient.

Quelles précautions prendre après l’opération ?

Les jours suivant l’opération, le patient et son entourage (les parents s’il s’agit d’un enfant) doivent prendre certaines précautions pour favoriser la cicatrisation et atténuer les douleurs. Pour cela, il vous faut :

  • Privilégier le froid, les bains de bouche, le chewing-gum ou encore la tétine chez l’enfant ;
  • Ne pas manger d’aliments solides. Veillez alors à ce que l’alimentation soit mixée et froide ;
  • Avant de revenir à l’alimentation solide, commencez par des purées ou des soupes. Les viandes hachées et les yaourts sont également recommandés ;
  • Il faut aussi beaucoup boire et contrôler sa tension artérielle. En effet, une poussée d’hypertension artérielle peut provoquer une hémorragie.

Sources:
https://www.topsante.com/medecine/operations-chirurgicales/ablation-amygdales
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/02/17/23404-ablation-amygdales-risque-avere

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

trypophobie

Qu’est-ce que la trypophobie ?

C’est une phobie fréquente mais peu connue. Il s’agit d’une peur panique et irraisonnée des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *