Accueil / Santé / Quelles sont les causes des kystes ovariens ?

Quelles sont les causes des kystes ovariens ?

Les ovaires font partie du système reproducteur féminin. Ils sont situés dans le bas de l’abdomen des deux côtés de l’utérus. Les femmes ont deux ovaires qui produisent des œufs ainsi que les hormones œstrogènes et progestérones. Parfois, un sac rempli de liquide appelé kyste se développe sur l’un des ovaires. Beaucoup de femmes développeront au moins un kyste au cours de leur vie. Dans la plupart des cas, les kystes sont indolores et ne provoquent aucun symptôme. Nous allons vous dévoiler les causes des kystes ovariens.

Qu’est-ce qu’un kyste de l’ovaire ?

Un kyste ovarien est décrit comme une accumulation de liquide dans l’ovaire entouré par une paroi mince. Alors qu’un follicule ovarien d’une taille supérieure à environ 2 centimètres est déjà considéré comme un kyste ovarien. Mais la taille peut varier. Certains kystes peuvent être aussi petits qu’un pois, alors que d’autres peuvent être plus gros qu’une orange. Dans de rares cas, une femme peut développer un très gros kyste ovarien qui la fait paraître enceinte.

Un kyste ovarien commence à se développer dès qu’un follicule ovarien ne parvient pas à se rompre et à libérer un ovule. Par conséquent, le liquide finit par former le kyste. Ce processus affecte généralement l’un des ovaires. Cependant, des kystes ovariens inférieurs à un demi-pouce peuvent déjà être présents dans un ovaire normal pendant la formation des follicules. Une échographie est souvent utilisée pour détecter les kystes ovariens. Mais, selon le type de kyste, d’autres tests peuvent également être nécessaires.

qw

À quel âge peut-on souffrir des kystes ovariens ?

Les kystes ovariens surviennent le plus souvent chez les femmes en âge de procréer ou durant leur cycle de reproduction. Ils peuvent survenir chez les femmes de tout âge. Certains kystes provoquent une douleur excessive et des saignements ; ceux-ci peuvent avoir besoin d’être enlevés chirurgicalement.

Types de kyste ovarien

Il existe plusieurs types de kystes ovariens pouvant se développer chez une patiente. Les deux classes principales sont les kystes fonctionnels et complexes.

Les kystes fonctionnels

  • Les kystes ovariens folliculaires
  • Kystes ovariens lutéaux ou kystes du corps jaune
  • Kystes ovariens hémorragiques

Les kystes ovariens complexes

  • Kystes ovariens dermoïdes ou tératomes kystiques
  • Cystadénomes
  • Endométriomes

Les principales causes des kystes ovariens sont souvent difficiles à cerner. La plupart des kystes ovariens se développent en raison d’un problème mineur, impliquant souvent des hormones, dans le cycle menstruel normal de la femme. En fait, certains événements du cycle menstruel peuvent favoriser le développement de kystes ovariens fonctionnels ou du type de kyste ovarien le plus courant.

Chaque mois, les ovaires développent des structures ressemblant à des kystes, appelées follicules. Ces derniers sont responsables de la production des hormones féminines œstrogène et progestérone et de la libération d’un ovule lorsque la femme ovule. Si un follicule mensuel normal continue de croître, il est considéré comme un kyste fonctionnel. Les kystes folliculaires et les kystes du corps jaune sont connus pour se développer habituellement au cours du cycle menstruel.

Kyste folliculaire

Au milieu du cycle menstruel, un ovule sort du follicule et traverse la trompe de Fallope pour rechercher un spermatozoïde qui le féconde. Un kyste peut se développer si le follicule ne se rompt pas ou ne libère pas l’ovule.

Kyste du corps jaune

Après la libération d’un ovule par un follicule, le follicule rompu commence à produire de grandes quantités d’œstrogènes et de progestérone pour la conception. Ce follicule s’appelle maintenant le corps jaune. Cependant, si l’ouverture de fuite de l’ovule se ferme et si du liquide commence à s’accumuler dans le corps jaune, cela peut entraîner une expansion et le développement d’un kyste ovarien.

Certaines affections et certains médicaments peuvent jouer un rôle

Certaines maladies peuvent être les causes des kystes ovariens. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) en est un exemple. Une femme peut avoir de petits kystes ovariens qui sont en réalité des follicules ovariens qui ne se sont pas développés jusqu’à l’ovulation.

En variante, les endométriomes (un type de kyste ovarien complexe) se forment en raison de l’endométriose. C’est une maladie qui provoque la croissance des tissus de la muqueuse utérine, appelés endomètre, à l’extérieur de l’utérus, dans des zones telles que les ovaires, la vessie, les intestins, le vagin ou le rectum.

D’autre part, si vous prenez un médicament contre la fertilité comme Clomid ou Serophene pour favoriser l’ovulation, cela peut augmenter le risque de développement d’un kyste du corps jaune après l’événement susmentionné. Heureusement, ce type de kyste ne prévient ni ne menace la grossesse qui en résulte. De plus, un médicament contre la fertilité peut déclencher une affection appelée syndrome d’hyperstimulation ovarienne. Cette affection se caractérise par la formation de plusieurs gros kystes sur les ovaires. Mais ceux-ci finissent par disparaître après le cycle menstruel ou après une grossesse.

Facteurs de risque pour un kyste de l’ovaire

Certains facteurs peuvent affecter les chances de développement d’un kyste ovarien chez une patiente. Ceux-ci comprennent :

  • Antécédents de kystes ovariens
  • Cycle menstruel irrégulier
  • Obésité
  • Infertilité
  • Hypothyroïdie
  • Cycle menstruel à un âge précoce
  • Traitement de l’infertilité à l’aide de médicaments gonadotrophines
  • Traitement au tamoxifène pour le cancer du sein

De plus, si une femme présente l’une des deux conditions suivantes, elle risque davantage de présenter un kyste ovarien :

  • Endométriose :cette maladie touche souvent les femmes en âge de procréer. L’endométriose survient lorsque des cellules de l’endomètre ou des cellules que l’on trouve généralement à l’intérieur de l’utérus se développent en dehors de l’utérus. En particulier, si le tissu endométrial se déplace vers les ovaires, il peut provoquer le développement d’endométriomes.
  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) :le risque est probablement lié à la nature même du SOPK, dans lequel les femmes présentent des niveaux déséquilibrés des hormones sexuelles.

 

Sources

Blocker et Stöppler, «Kystes ovariens (suite)», EMedicineHealth, 18 mars 2016.

Weber et Pietrangelo, «Kystes ovariens complexes: ce que vous devez savoir», Healthline, 17 juin 2016.

 

Vérifiez également

surdité

Surdité (déficience auditive) : ses causes et ses types

La surdité est la perte partielle ou totale de la capacité auditive. La gravité et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *