fbpx
Accueil / Santé / Quels sont les dangers du diabète gestationnel et comment le prévenir ?

Quels sont les dangers du diabète gestationnel et comment le prévenir ?

Le diabète gestationnel figure parmi les problèmes de santé fréquents durant la grossesse. Les premiers symptômes apparaissent généralement au cours du 2ème trimestre. En effet, il ne s’agit pas d’une nouvelle pathologie mais d’un diabète préexistant mais non diagnostiqué. Même s’il peut présenter des complications dans des cas très rares, il ne doit pas pour autant inquiéter la patiente. Il s’agit d’une alerte et qui permet à la future maman de prendre des mesures diététiques pour mieux gérer son alimentation.

Diabète gestationnel – qu’est-ce que c’est ?

L’OMS ou Organisation Mondiale pour la Santé définit le diabète gestationnel comme un trouble de la tolérance glucidique. Aussi appelé diabète de grossesse, il peut conduire à une hyperglycémie de sévérité variable. Dans la plupart des cas, cette maladie n’est diagnostiquée pour la première fois que pendant la grossesse. Comme les autres types de diabètes, le diabète de grossesse entraîne un excès de glucose dans le sang. C’est ce qu’on appelle l’hyperglycémie chronique. Très souvent, la maladie survient vers la fin du 2ème trimestre. Chez certaines patientes, elle peut rester asymptomatique et passer inaperçu. Le diabète de grossesse peut se manifester uniquement durant la période de grossesse et disparaître après l’accouchement. Il peut également révéler un diabète antérieur méconnu. Dans les deux cas, la patiente doit être surveillée de près et suivre des traitements adaptés pour prévenir les risques de complications pour elle et pour son enfant.

Les symptômes du diabète de grossesse

Les femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel peuvent ne pas présenter de symptômes. Il s’agit du diabète asymptomatique. Certaines peuvent par contre en présenter mais la majorité les considère comme les petits maux habituels de la grossesse. Les symptômes se présentent généralement sous :

  • La fatigue importante et inhabituelle,
  • La soif accrue,
  • Les envies beaucoup plus fréquentes d’uriner,
  • Les mictions plus abondantes,
  • Les maux de tête.

Diabète gestationnel – les personnes à risques

Il ne faut pas considérer le diabète de grossesse comme une maladie inquiétante. Dans le respect des consignes médicales et la suivie du traitement proposé, la maladie ne présente aucun danger. Néanmoins, certaines personnes doivent prendre des mesures beaucoup plus intenses et font l’objet d’un suivi médical strict. Cela concerne :

  • Une prévalence allant de 14,2% chez femmes enceintes âgées de plus de 35 ans,
  • Une prévalence respectivement de 11,1% et 19,1% chez les femmes en surpoids ou obèse avec un indice de masse corporelle supérieur à 25kg/m2,
  • Le risque s’élève jusqu’à 50% chez les femmes ayant déjà développé un diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse,
  • Les femmes enceintes ayant des parents, frère ou sœur atteint de diabète type 2,
  • Les antécédents de macrosomie fœtale, c’est-à-dire avoir un bébé pesant plus de 4 kilos à la naissance,
  • La prise de médicaments corticostéroïdes par voie orale pendant une longue période.

Le choix de l’alimentation pour prévenir et prendre en charge le diabète gestationnel

La prise en charge et la prévention du diabète gestationnel reposent sur le choix d’une alimentation équilibrée et contrôlée en glucides. Les personnes qui présentent un diabète gestationnel doivent conserver des glycémies dans des limites acceptables et éviter l’hyperglycémie. Pour faciliter les choses, elle doit connaitre les Index glycémiques de chaque aliment ainsi que sa capacité à augmenter la glycémie par rapport à une valeur de référence. Plus l’IG d’un aliment est élevé, plus il a la capacité d’augmenter la glycémie. Pour limiter les risques, les femmes atteintes de diabète de grossesse doivent se tourner vers les aliments avec un IG bas ou moyen. Les aliments ayant un IG élevé sont à éviter.

diabète gestationnel

Diabète gestationnel – découvrir les aliments à IG élevé

  • Les boissons sucrées naturelles, les boissons lights ou non font augmenter la glycémie,
  • Les pâtes à tartiner bio ou non, avec huile ou non, au sucre ou non font grimper la glycémie,
  • Le sucre blanc, le sucre roux, la cassonade, les confitures classiques,
  • Les desserts sucrés comme les pâtisseries, les glaces, les bonbons, les sucreries, les barres chocolatées,
  • Les produits céréaliers raffinés, le pain blanc, les pâtes classiques,
  • Les pommes de terre quelle que soit leur mode de cuisson et de préparation.

Astuces pour les remplacer, préserver la santé et conserver le plaisir de se mettre à table

Être atteint d’un diabète gestationnel ne veut pas dire que tout est interdit. Si certains aliments font grimper la glycémie, il faut les remplacer par d’autres aliments et produits sains :

  • Pour les boissons, il faut s’orienter vers l’eau plate ou pétillante, nature ou avec des glaçons, une rondelle de citron ou des feuilles de menthe. Les jus de légumes et le jus de tomate constituent une bonne alternative pour les apéritifs,
  • Opter pour le beurre sur les tartines,
  • Préférer le sirop d’agave ou le fructose dans le rayon bio pour sucrer les boissons,
  • Privilégier d’une purée d’amante sans cure pour la pâte à tartiner,
  • Choisir les produits céréaliers complets et non transformer. Le riz complet, les pâtes complètes, le riz basmati, les lentilles, les pois chiches, les haricots secs…leurs effets sur l’augmentation de la glycémie sont minimes.

Diabète gestationnel – découvrir les aliments à IG bas ou moyen

Les aliments à IG bas ou moyen sont bénéfiques en cas de diabète gestationnel. Voici quelques listes :

  • Les fruits et légumes sont très riches en vitamines, minéraux et antioxydants et apportent de nombreux bénéfices pour la santé en général. Les fruttis sucrés comme la goyave, la papaye, les bananes très mûres se consomment avec modération,
  • Les légumes apportent également de nombreux minéraux et éléments nutritifs. Ils se consomment à volonté,
  • Les légumineuses ou légumes secs présentent des atouts nutritionnels incomparables durant la grossesse. Elles apportent des protéines, acides aminés, fibres, minéraux et présentent un effet négligeable sur la glycémie,
  • les laitages sont riches en calcium et protéines et fortement recommandés durant la grossesse,
  • La viande, le poisson et les œufs apportent des protéines, acides gras et vitamines. Ils ne contiennent pas de glucide et ne feront pas augmenter la glycémie.

Les modifications de l’alimentation maternelle se trouvent au cœur d’un traitement du diabète gestationnel. Cela permet de prévenir les complications comme l’accouchement prématuré ou par césarienne,  l’apparition d’un diabète de type 2 chez la mère ou l’enfant, la macrosomie fœtale. D’autres traitements comme les antidiabétiques oraux ou les injections d’insuline existent mais ne sont pas prescrits que dans des cas très sévères.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/troubles-et-maladies-lies-a-la-grossesse/diabete-gestationnel-est-ce-grave-173554
https://www.topsante.com/themes/diabete-gestationnel

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

otite barotraumatique

L’otite barotraumatique : qu’est-ce que c’est ?

Le barotraumatisme décrit une lésion des tissus. Elle résulte d’une différence de pression brutale au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *