fbpx

Qu’est-ce que le syndrome d’Asperger ?

Le syndrome d’Asperger (SA) est un trouble autistique qui se caractérise par des difficultés sociales et comportementales. On le classe parmi les troubles du spectre autistique depuis 2013. La maladie atteint plus souvent les hommes que les femmes et ses symptômes incluent intérêts obsessionnels, discours formels et isolement social. Pour aider la personne à améliorer sa qualité de vie, une stratégie d’enseignement peut être efficace.

Les symptômes de la maladie

Les symptômes du syndrome sont susceptibles de varier considérablement. Les premiers signes peuvent apparaître dès la première année de vie. Cependant, il existe des cas où les difficultés n’apparaissent que lorsque l’exigence de l’environnement augmente. Il est ainsi possible de ne remarquer les symptômes que vers le début de l’âge adulte. Ceux-ci comprennent des intérêts restrictifs et répétitifs comme quand le patient est passionné ou a une obsession sur un seul sujet. La personne peut également maintenir un discours formel, avec un manque de rythme ou d’intonation. Elle aura tendance à parler de façon monotone et plate, avec une vitesse anormalement lente ou rapide. En même temps, le volume risque d’être inapproprié. D’autres signes de la maladie incluent également :

Un isolement social et un retard du développement moteur

La personne semble distante et est indifférente à d’autres ou à ce qui l’entoure. Le fait de garder ou même de se faire des amis risque d’être très difficile. De même, l’exécution de tâches détaillés n’est pas aisée et par rapport à la démarche, celle-ci peut paraître raide ou rebondissant.

Les routines

La personne souffrant de cette maladie peut adopter certaines habitudes et rituels qu’elle maintien méthodiquement. Un changement survenant dans cette routine risque de causer des troubles ou de l’anxiété.

Les problèmes de proximité

Le patient a du mal à savoir à quel point il est proche d’une personne pendant une conversation.

L’interprétation littérale du monde et le manque d’imagination

Les sarcasmes et les blagues peuvent mener le patient à confusion car ils lui sont difficiles à comprendre. De même, l’imagination n’est pas leur point fort. Imaginer des résultats alternatifs à une situation peut être difficile à imaginer. Pour une personne atteinte du syndrome, les sujets basés sur la logique, la mémoire et les systèmes sont plus intéressants. Il est d’ailleurs très probable que l’individu soit exceptionnellement qualifié en mathématiques ou en informatique.

Les causes

La cause exacte de la maladie est inconnue. Cependant, le syndrome d’Asperger peut résulter d’une combinaison entre facteurs génétiques et environnementaux. Il peut également exister un lien entre le syndrome et les anomalies cérébrales. Pour diagnostiquer ces conditions, des technologies d’imagerie cérébrale avancée sont disponibles. Elles permettent d’identifier les différences structurelles et fonctionnelles dans des régions spécifiques du cerveau. Selon certains chercheurs, les facteurs environnementaux en début de grossesse peuvent également jouer leurs rôles dans la maladie. Toutefois, il n’existe pas encore de confirmation à cette théorie.

 

Les complicationsle syndrome d’Asperger

Le syndrome d’Asperger peut comporter certaines complications. Telles sont notamment les cas de l’existence d’une condition sous-jacente ou d’une autre difficulté fonctionnelle. Les complications peuvent également résulter de divers tics accompagnant la maladie.

Les conditions sous-jacentes :

Les conditions pouvant être liées au syndrome sont :

  • Les troubles d’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH) ;
  • La dépression ;
  • Les troubles du tic (le syndrome de Tourette) ;
  • Les troubles anxieux et le trouble obsessionnel-compulsif.

Les difficultés fonctionnelles

La sensibilité sensorielle de certaines personnes peut être modifiée. Leurs sens peuvent devenir soit intensifiés soit sous-développés. Par conséquent, la façon dont elles perçoivent le bruit, les lumières ou les odeurs peuvent changer.

Le diagnostic

Il n’existe pas de test spécifique pour diagnostiquer le syndrome d’Asperger. Il suffit d’exclure préalablement d’autres conditions afin de déterminer si les symptômes ne sont pas le résultat de troubles physiques. Pour cela, des tests physiques, des tests sanguins et les rayons X sont disponibles. En tout cas, l’établissement d’un diagnostic précoce peut être difficile en raison de la variabilité des symptômes. Pour l’évaluation d’un enfant, un pédiatre et plusieurs spécialistes seront présents. Les parents vont fournir toutes les informations sur les symptômes. Quant à l’évaluation d’un adulte, les professionnels vont demander aux membres de la famille concernant les antécédents de développement.

Le traitement

Bien établir le diagnostic

Pour traiter le syndrome d’Asperger, un diagnostic précis est préalablement nécessaire. En effet, il est nécessaire de comprendre tout d’abord les défis auxquels une personne fait face. Il existe ensuite une gamme de thérapies disponible pour un meilleur résultat social et faire face à l’anxiété. Le but est notamment de réduire le risque d’isolement social. Parmi elles, on compte les soutiens éducatifs et l’acquisition de compétence sociale pour améliorer l’interaction avec les autres. Des formations aux techniques de communication comme l’orthophonie spécialisée peuvent également être efficaces.

Thérapies cognitivo-comportementales

Les thérapies cognitivo-comportementales constituent aussi un moyen de traitement couramment utilisé. Ces thérapies consistent à apprendre à une personne à contrôler ses émotions et à réduire ses intérêts obsessionnels. Elles visent également à la faire sortir peu à peu des routines répétitives. Il inclut des stratégies pour soutenir un comportement positif et éviter celui inefficace. Quant aux médicaments, seuls ceux visant à traiter certains symptômes comme l’anxiété sont disponibles.

Sources
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/syndrome-dasperger-4-choses-a-savoir-sur-cette-forme-dautisme-2098430
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-neurologiques/le-syndrome-dasperger-quest-ce-que-cest-443607

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

démangeaisons de la paume

Pourquoi ressent-on des démangeaisons de la paume ?

Les démangeaisons de la paume sont généralement provoquées par des affections cutanées courantes. Cependant, elles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *