fbpx

Qu’est-ce que l’éjaculation tardive ?

L’éjaculation précoce est un problème assez populaire. D’ailleurs, c’est souvent un sujet de moquerie. Et pourtant, il s’agit d’une véritable souffrance pour les hommes qui y sont confrontés. L’éjaculation tardive, difficile ou même impossible semble en revanche, un problème beaucoup plus méconnue. L’éjaculation tardive ou retardée est un trouble sexuel qui se manifeste sous différentes formes. Les causes varient d’une personne à une autre. On parle d’éjaculation difficile lorsqu’un homme n’arrive à éjaculer qu’après un temps très long. Et ce, malgré la répétition de stimulations sexuelles.

Définition du trouble

C’est un problème qui peut être plus ou moins important.

  • Certains hommes n’ont jamais pu éjaculer. Ainsi, on parle d’anéjaculation ou absence d’éjaculation.
  • D’autres n’arrivent à éjaculer que pendant la masturbation ;
  • Enfin, d’autres éjaculent difficilement après un long rapport.

Cela ne veut pas dire que l’homme n’a pas d’orgasme. En effet, il est peut être en mesure d’atteindre l’orgasme sans pour autant parvenir à éjaculer.

Les causes de l’éjaculation tardive

Comme il l’a été mentionné plus tôt, les causes de ce troubles sont très diverses. Toutefois, voici les principales :

L’âge

Le sexe masculin est de plus en plus insensible au fur et à mesure du temps. Pour le cas d’un homme opéré de la prostate, on parle d’éjaculation rétrograde. Le sperme est produit, éjaculé, mais remonte aussitôt vers la vessie, dont les muscles ne sont plus capables de bloquer l’entrée durant la poussée éjaculatoire. L’âge est l’une des principales causes de l’éjaculation difficile.

La maladie

Le diabète ou les problèmes de thyroïdes sont des maladies qui sont capables d’influer sur le degré de facilité de l’éjaculation. C’est le même cas avec certaines maladies neurologiques telles que la sclérose en plaque.

Une malformation

Il s’agit d’une malformation au niveau de l’appareil génital. Par exemple : au niveau du gland.

Certains traitements médicaux

Certaines substances ou molécules sont en mesure d’agir sur le réflexe éjaculatoire. C’est notamment le cas pour la majorité des antidépresseurs. De manière générale, ces effets secondaires sont indiqués dans la notice des médicaments. Et ce, même si le médecin prescripteur ne pense pas forcément à le mentionner.

L’alcoolisme

Plusieurs études prouvent qu’une consommation excessive d’alcool joue un rôle majeur dans l’éjaculation tardive.

La masturbation

Les hommes qui se masturbent très souvent ont plus de difficultés à éjaculer pendant une pénétration.

Une retardation répétée de l’éjaculation

La retardation volontaire et répétée de l’éjaculation (afin de prolonger le rapport) peut finalement entraîner des troubles de l’éjaculation.

Manque de stimulation psychique

L’une des causes peut également être le manque de stimulation psychique. Cela empêche alors d’atteindre l’excitation suffisante pour parvenir à l’éjaculation.

La retenue psychique

La retenue psychique durant certaines pratiques, que ce soit par gêne ou par mal-être, ne permet pas de lâcher-prise. Par ailleurs, la peur de mettre sa partenaire enceinte peut également être la cause d’une éjaculation difficile ou absente.

Comment traiter ce trouble ?

Il est possible de traiter ce trouble en consultation grâce à un psychologue ou un sexologue. Et ce, dans la mesure où les raisons de l’éjaculation difficiles sont souvent d’ordre psychologique et comportemental. Malheureusement, on constate que les troubles de l’éjaculation sont souvent des troubles qui restent non traités durant des années. Et ce, parce que les individus concernés ont honte d’en parler à quelqu’un. Ils attendent souvent longtemps avant de décider de consulter un professionnel.

éjaculation tardive

Les thérapies et les traitements

L’une des premières questions que le psychologue (sexologue ou autre praticien en fonction du cas), va poser pendant la prise en charge est : est-ce qu’il y a présence d’orgasme ou non ?

  • Si l’orgasme est systématique : il faudra rechercher la cause physique (obstruction, aspermie, sperme dans les urines, ce qui indiquerait une éjaculation rétrograde) ;
  • Si l’orgasme n’est pas systématique : on peut envisager une inhibition psychologique. Après confirmation, il est possible de proposer une psychothérapie : accompagnement psycho-sexologique, séances de relaxation, travail sur des blocages (tabous d’ordre religieux ou éducatif) ;
  • S’il n’y a jamais d’orgasme : il faudra rechercher les éventuelles causes neurologiques, toxicologiques ou endocriniennes.

Lutter contre l’éjaculation tardive

Le traitement consiste entre autre à :

  • Travailler sur ses fantasmes afin de parvenir à les éveiller au bon moment ;
  • Comprendre son mode de fonctionnement et analyser les éventuelles causes du trouble (conflits avec le/la partenaire, problèmes personnels) ;
  • Vérifier les effets secondaires des médicaments et les remplacer par d’autres si cela est possible ;
  • Apprendre à lâcher prise et apprendre à pouvoir se laisser aller à l’excitation et au plaisir ;
  • S’informer sur les conséquences éventuelles d’une opération urologique pour mieux se préparer aux changements ;
  • Repérer un éventuel problème d’ordre physiologique ou physique.

Par ailleurs, le plus important est de ne pas hésiter à consulter un expert et lui demander son avis.

Demander l’avis d’un sexologue

Les 3 principaux motifs pour la consultation d’un sexologue sont :

  • L’insatisfaction de la femme ;
  • L’infertilité du couple ;
  • La frustration de l’homme en rapport avec les troubles de l’éjaculation.

Le fait de voir un sexologue vous permettra de vous mettre en confiance. C’est en vous posant des questions précises qu’il sera en mesure de déceler les vraies origines du trouble dont vous souffrez.

Sources:
https://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/sexualite/ejaculation-retardee/autres-causes
https://www.medisite.fr/homeopathie-booster-sa-libido-grace-a-lhomeopathie.6258.88.html?page=2

 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

dysfonction sexuelle féminine

L’aspect multifactoriel de la dysfonction sexuelle féminine

La dysfonction sexuelle féminine est une des maladies très répandues, toutes catégories confondues. Bien qu’on …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *