fbpx
allergie à la farine du boulanger

Reconnaître une allergie à la farine du boulanger pour un bon traitement

L’allergie se rapporte à une déficience du système immunitaire. L’organisme réagit contre un produit allergène qu’il ne supporte pas. Dans le cas de l’allergie à la farine du boulanger, les particules de poussière de farine sont en suspension dans l’air ambiant du fournil. En y étant exposé en permanence, l’organisme du boulanger fabrique des anticorps. La confrontation allergène-anticorps après une longue exposition à l’allergène finira par être déficiente. Des réactions allergiques vont apparaître.

Manifestation de l’allergie à la farine du boulanger

Ce sont notamment les globulines et albumines contenues dans la farines qui sont agressives. Sinon, la poussière de farine engendre des insectes et des microorganismes qui lui sont spécifiques. Ce sont les déjections de ces derniers qui sont fortement allergènes.

Les particules de poussière agissent sur différentes parties du corps selon leur taille.

  • D’abord, les particules inhalables, d’une taille supérieure à 10 μm (1), interviennent sur les yeux et les voies respiratoires supérieures telles que la gorge ou le nez.
  • Ensuite, les particules thoraciques de taille inférieure à 10 μm, agissent au niveau des bronches.
  • Et enfin, les particules alvéolaires de taille inférieure à 3 μm, affectent les alvéoles pulmonaires

L’allergie à la farine du boulanger peut ainsi se manifester sous différents aspects :

  • Des irritations oculaires ou conjonctivites
  • Des irritations de la peau
  • De l’asthme
  • Des rhinites

L’inhalation des poussières de farine peut affecter tout le système respiratoire et parfois les bronches seulement. Une gêne respiratoire peut faire son apparition quand le boulanger finit son travail. Des toux peuvent apparaître et la respiration peut être sifflante. Le boulanger peut développer de l’asthme sur le long terme.

Les caractéristiques de l’asthme du boulanger

L’allergie à la farine du boulanger peut se manifester par une crise d’asthme. Elle est due aux poussières de farine ou aux enzymes contenues dans certaines farines ou additif. L’asthme  se manifeste par une irritation ou une inflammation des bronches. La personne peut avoir des crises quand la respiration tend à devenir de plus en plus difficile. Chez le boulanger, l’asthme peut survenir après 5 à 10 ans d’exposition à la farine.

Comment détecter une allergie à la farine du boulanger ?

Procéder à un examen médical de la personne ne permet pas toujours de savoir si elle développe une allergie à la farine du boulanger ou non. Aussi, il est important que l’allergique passe par une série de tests. Ces derniers pourront apporter des précisions sur le type d’allergie qui affecte le patient. Pour ce faire, deux principaux types de test sont appliqués :

Le test de provocation bronchique

Il consiste à faire inhaler de l’air chargé de poussière de farine au malade. Sa réaction permettra de déterminer s’il allergique ou non.

Le test cutané

Des produits allergènes sont introduits par scarification sur ou sous la peau à l’aide d’une seringue de précision.

Dans les deux cas, le résultat obtenu donnera une réponse nette par rapport aux doutes éventuels sur la substance allergène à laquelle réagit le malade. Il permettra également au médecin de lui prescrire le traitement adéquat.

allergie à la farine du boulanger

Les mesures à prendre pour prévenir une allergie à la farine du boulanger

Ce sont les opérations manuelles du boulanger dans l’accomplissement de son travail qui l’exposent à la farine. Aussi, il devra surtout prendre de bonnes habitudes pour que cette exposition à la farine soit réduite. De même, le fournil doit être aéré correctement pour éviter une allergie à la farine du boulanger des occupants du local.

Pour éviter la propagation de la poussière de farine, il devra :

  • Utiliser des ciseaux pour ouvrir le sac
  • Toujours porter un masque
  • Bannir la mauvaise manie de secouer le sac en le vidant dans le pétrin
  • Jeter le sac à la poubelle après l’avoir plié avec soin
  • Verser la farine dans l’eau et pas l’eau dans la farine
  • Eviter de travailler avec ses vêtements de ville
  • Eviter de brosser ou de secouer ses vêtements de travail.
  • Recourir à un aspirateur pour nettoyer le fournil
  • Nettoyer les locaux régulièrement
  • Faire le bon choix du matériel et des machines utilisés

Ces opérations peuvent lui faire perdre du temps et de l’argent. Néanmoins, leur application à la lettre permettra de réduire considérablement l’exposition du boulanger à la poussière de farine. C’est une manière de préserver sa santé au maximum.

Les traitements de l’allergie à la farine du boulanger

Ils consistent surtout en des traitements contre les effets de l’histamine via les hypohistaminémiants. Ils empêchent la formation des histamines. Sinon, les cromones peuvent arrêter la libération des histamines par les mastocytes. Ils sont introduits :

  • Par inhalation, pour les bronches
  • Par pulvérisations ou au compte-gouttes pour le nez

Mais le recours à des inhalateurs à déposition pulmonaire est souvent prescrit. Il y aussi l’étiopathie. C’est une médecine alternative ayant pour but est le rétablissement fonctionnel du corps. C’est une solution médicale émergent aujourd’hui utilisée pour soigner l’allergie à la farine du boulanger : les sinusites, les rhinites, les asthmes ou encore les bronchites et les trachéites.

Sources:
https://actu.fr/bretagne/fougeres_35115/fougeres-allergique-farine-est-oblige-se-reconvertir_17679344.html
https://www.bfmtv.com/sante/les-boulangers-face-aux-risques-d-allergie-a-la-farine-1334620.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.