fbpx
hypersomnie

Tour d’horizon sur l’hypersomnie, cette maladie rare encore méconnue

L’hypersomnie ou syndrome de Kleine-Levin (KLS) est une des maladies rares encore méconnues. Il s’agit d’une maladie neurologique touchant surtout les adolescents masculins âgés de 15 à 20 ans. Ce trouble a comme principale caractéristique un besoin excessif de sommeil. Les personnes atteintes d’hypersomnie dorment trop, mais ne se sentent jamais reposées. C’est quoi exactement cette maladie ? Quelles sont ses causes et symptômes ? Comment la prévenir ? Toutes les réponses à ces questions vous sont données dans ce qui suit.

Hypersomnie, c’est quoi ?

C’est une maladie neurologique conduisant la personne atteinte à dormir de manière excessive. Il peut se manifester de diverses manières et peut avoir différentes causes. Les impacts et conséquences de cette maladie peuvent invalider la personne malade dans sa vie quotidienne. En effet, la somnolence, la perte d’attention et de concentration ainsi que l’irritabilité génèrent de l’inconfort.

Le syndrome de Kleine-Levin est très rare, il ne toucherait qu’une personne sur 500 000. Sa durée est de 10 ans environ, mais il peut durer plus longtemps chez les hommes.

Les différents types d’hypersomnie ?

L’hypersomnie peut se présenter sous trois types : l’hypersomnie primaire, l’hypersomnie secondaire et l’hypersomnie récurrente.

  • L’hypersomnie primaire : appelée aussi hypersomnie idipopathique, cette forme de la maladie se caractérise par le fait que son origine est inconnu. Elle se manifeste par des besoins importants de dormir durant la journée. Cette somnolence ne part jamais même si le patient dort assez le soir et effectue des siestes durant la journée.
  • L’hypersomnie secondaire : c’est la forme la plus fréquente de cette maladie. Elle se distingue de la première par le fait que ses causes sont reconnaissables. Il peut s’agir du stress, de la prise de médicament, des troubles psychiatriques ou encore de l’apnée du sommeil. Dans la pire des cas, un cancer peut être à l’origine de l’hypersomnie secondaire. La narcolepsie est classée dans cette catégorie.
  • L’hypersomnie récurrente : cette forme diffère des deux premières par le fait qu’elle n’est pas constante. Le syndrome de Klein-Lévy est généralement classé dans cette catégorie. Tel est aussi le cas pour l’hypersomnolence menstruelle ou celle causée par la grossesse.

hypersomnie

Quelles sont les causes de l’hypersomnie ?

Parmi les causes provoquant l’hypersomnie, notamment secondaire et récurrente vu que les causes de l’hypersomnie primaire sont inconnues, vous avez :

  • Le manque de sommeil ;
  • La perturbation du cycle du sommeil ;
  • L’apnée du sommeil ;
  • L’excès de stress ;
  • L’environnement qui n’est pas propice au sommeil (bruits extérieurs, écran dans la chambre, partenaire qui ronfle,…) ;
  • L’épuisement physique ;
  • Les maladies psychiatriques (bipolarité ou dépression) ;
  • L’arrêt de la prise de stimulants ;
  • La prise de sédatifs ;
  • Les maladies endocriniennes ;
  • Les troubles neurologiques ;
  • Les maladies inflammatoire, vasculaires ou encore génétiques ;
  • Divers types d’infections (virus Epstein-Barr par exemple) ;

Comment se manifeste-t-elle ?

L’hypersomnie, quelle que soit son origine, se manifeste généralement de la même manière. Les principaux symptômes de l’hypersomnie sont :

  • Un sommeil long : l’hypersomnie se caractérise avant tout par un allongement de la durée du sommeil. Les patients atteints de cette maladie peuvent dormir jusqu’à 15 heures sans pour autant bénéficier des bienfaits d’un sommeil réparateur.
  • Une somnolence diurne trop importante : pendant la journée, cette pathologie se manifeste par la somnolence. Cet état impact sur le quotidien de la personne malade. Que ce soit au niveau personnel ou bien au niveau professionnel.
  • Une sensation de fatigue et d’épuisement : Vient ensuite l’épuisement et le patient ressent un besoin urgent de se reposer et de dormir. Selon le type d’hypersomnie, cette fatigue peut être temporaire ou non.
  • Des difficultés à se réveiller le matin : Même si le malade a dormi durant plus de 10 heures, le réveil reste toujours difficile.
  • Des troubles cognitifs : lors des crises d’hypersomnie, les malades sont dans la confusion totale. Ils ont de la difficulté à comprendre et à répondre aux sollicitations venant de l’extérieur. Parfois, leurs souvenirs se mélangent et leur perception du monde s’en trouve affectée. Dans certains cas, le ralentissement psychomoteur et l’amnésie peuvent survenir.

Il peut aussi arriver que les personnes souffrant d’hypersomnie soient atteintes de mégaphagie (un important besoin de manger) et d’anxiété.

Prévenir l’hypersomnie, les habitudes à avoir

Les mesures de prévention de l’hypersomnie s’appliquent surtout à la forme secondaire de la maladie. Celle-ci peut, en effet, être prévenue en améliorant la qualité du sommeil. Pour ce faire, voici certains conseils qui vous seront d’une très grande aide :

  • Ne pas attendre pour se coucher lorsque vous ressentez de la fatigue ;
  • Eviter à tout prix de manquer de sommeil, sachez qu’un adulte doit dormir entre 7 à 8 heures durant la nuit ;
  • Adopter une habitude de sommeil permettant d’avoir des horaires de réveils et de couchers réguliers ;
  • Ne pas hésiter à faire une petite sieste durant la journée lorsque la durée du sommeil a été plus courte que la normale ;
  • Côté nourriture, vous ne devez pas prendre des diners trop copieux, cela risque de perturber votre sommeil et de détériorer sa qualité ;
  • En fin de journée, vous devez limiter, voire stopper, la consommation de substances excitantes comme le café ou le thé ;
  • Si vous avez encore du temps à tuer le soir, optez plutôt pour les activités relaxantes comme la lecture ;
  • Enfin, pour un sommeil de qualité, vous devez vous assurer de dormir dans les conditions adaptées. Celles-ci se traduisent entre autres par l’inexistence de nuisances sonores et d’écrans dans la chambre ainsi qu’une température de 18°C ou 19°C dans la pièce.

Sources:
https://www.planetesante.ch/Magazine/Sommeil-et-insomnies/Sommeil2/L-hypersomnie-la-somnolence-permanente
https://www.maxisciences.com/maladie/hypersomnie-definition-cause-tout-savoir-sur-cette-maladie_art40145.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.