fbpx

Uvéite: mécanisme, symptômes et évolution

Les inflammations affectant l’œil sont nombreuses. Il y a celles qui sont très fréquentes comme la conjonctivite ou la kératite, et il y a celles qui sont assez méconnues comme l’uvéite par exemple. Peu fréquente, cette dernière peut avoir d’importantes conséquences du fait qu’elle peut être à l’origine d’une perte de la vision. Il est donc impératif de la détecter à temps pour pouvoir la prendre en charge de manière correcte. Comment reconnaître une uvéite ? Comment se forme-t-elle ? Quelles sont ses complications possibles ? Les paragraphes suivants répondent à toutes ces questions.

Uvéite, définition

Le terme « uvéite » regroupe tous les troubles inflammatoires touchant l’œil, surtout l’uvée. Chez les personnes âgées de 20 à 60 ans, il s’agit de la cinquième cause la plus courante de la cécité. Pour rappel, l’uvée est constituée de l’iris, de la choroïde et du corps ciliaire. Ainsi, l’uvéite correspond à l’inflammation de l’un des constituants de l’uvée. C’est d’ailleurs pour cela qu’il existe diverses formes d’uvéite. Vous avez par exemple : l’uvéite antérieure, diffuse, intermédiaire et postérieure. Une inflammation touchant l’iris ou le corps ciliaire sera alors à l’origine de l’uvéite antérieure. Lorsqu’elle touche l’humeur vitrée, il s’agit d’une uvéite intermédiaire. L’uvéite diffuse, quant à elle, concerne l’inflammation de la partie postérieure et la partie antérieure de l’œil.

Outre cela, il y a aussi ce que l’on appelle « uvéite aiguë » qui se distingue de l’uvéite chronique par le fait qu’elle guérisse au bout de plusieurs mois.

Comment se manifeste l’uvéite ?

Selon le cas, l’uvéite peut atteindre uniquement un œil ou bien les deux yeux à la fois. Cette infection se manifeste généralement par les signes suivants :

  • Une vision trouble ;
  • Un œil rouge ;
  • Une douleur oculaire ;
  • Un larmoiement ;
  • La sensibilité des yeux à la lumière ;
  • Des taches qui apparaissent dans le champ de vision. Dans le jargon médical, ce type de tache est appelé corps flottants ;
  • Une diminution de la vision.

Ces symptômes n’apparaissent pas forcément en même temps. D’ailleurs, les signes varient en fonction du type d’uvéite touchant le patient. Aussi, leur gravité varie d’une personne à une autre. Notez également que chez les enfants et les jeunes adultes, l’uvéite est asymptomatique.

L’uvéite antérieure

Appelée aussi iritis, cette infection est à l’origine des rougeurs, des douleurs et des troubles visuels. Elle peut aussi engendrer une photophobie.

L’uvéite postérieure

L’uvéite postérieure ou choroïdite provoque une baisse de l’acuité visuelle. Elle est aussi responsable de l’apparition de corps flottants.

L’uvéite intermédiaire

Aussi connue comme étant la planite, l’uvéite intermédiaire est caractérisée par l’absence de douleurs. Néanmoins, le patient ressent une baisse de la vision et des corps flottants sont présents.

L’uvéite diffuse

Enfin, ce type d’uvéite, appelé aussi panuvéite, correspond à l’inflammation de toutes les parties de l’œil. Tous les signes décrits précédemment peuvent donc apparaître.

Qui peut être touché par l’uvéite ?

L’uvéite, malgré qu’elle soit moins fréquente, peut toucher tout le monde. Toutefois, 70 à 90 % des cas se développent entre 20 et 60 ans. Aussi, les chercheurs ont pu déterminer l’existence d’une prédisposition génétique à cette pathologie.

Il n’existe aucun traitement préventif de l’uvéite. Cependant, vous pouvez toujours prendre certaines précautions comme :

  • Porter des verres solaires adaptés pour mieux se protéger des rayons UV ;
  • Ne pas fumer ni prendre des produits contenant du tabac ;
  • Opter pour un régime alimentaire riche en vitamine E et C.

Si jamais vous avez déjà souffert d’uvéite, il est impératif d’aller consulter immédiatement en cas de récidive.

Quels sont les facteurs de risque ?

Même si l’uvéite peut toucher tout le monde, certains facteurs peuvent augmenter le risque de développer la maladie. C’est le cas des personnes atteintes de la syphilis, d’herpès, de tuberculose ou encore de la toxoplasmose. Le risque est aussi très élevé chez les personnes souffrant d’une inflammation ou d’une maladie auto-immune.

l’uvéite

Uvéite, quelles évolutions ?

Contrairement aux maladies oculaires les plus fréquentes, l’uvéite est une pathologie très sérieuse. En effet, elle peut conduire à la cécité lorsqu’elle n’est pas prise en charge correctement. En absence de traitement adéquat, cette maladie oculaire peut engendrer diverses complications comme :

  • Un glaucome ;
  • Une cataracte ;
  • Des lésions au niveau du nerf optique ;
  • Un décollement de la rétine ;
  • Une perte permanente de la vision.

Ces complications, à leur tour, vont infecter la qualité de vie du patient. Ainsi, une perte de la vision peut, par exemple, provoquer la dépression. Aussi, elle provoque une incapacité à travailler. C’est pourquoi certains patients changent de travail et d’autres abandonnent leurs études.

Quels traitements pour l’uvéite ?

Vous l’aurez deviné, le traitement de l’uvéite va entièrement dépendre de la forme de la maladie et de sa cause. Quoi qu’il en soit, le but est de préserver la vue du patient et d’éviter les complications de la maladie. Il existe plusieurs types de traitements que le médecin peut prescrire au cas par cas :

  • Les anti-inflammatoires – Il s’agit d’un traitement prescrit en cas d’uvéite unilatérale. Les anti-inflammatoires peuvent s’administrer sous forme de goutes ou via des injections ;
  • Les traitements à base de corticostéroïdes – ils sont prescrits pour les uvéites bilatérales. Aussi, la majorité des patients souffrant d’uvéite postérieure sont traités par corticothérapie.
  • L’administration d’implants.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=uveite-pm
https://www.topsante.com/medecine/ophtalmo/conjonctivite/uveite-une-cause-de-cecite-peu-connue-613818

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

guérir l’hépatite B

Est-ce possible de guérir l’hépatite B avec les traitements non-conventionnels ?

L’hépatite B peut prendre deux formes dont la forme aiguë et la forme chronique. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *