fbpx
Accueil / Voyage et santé / Voyage: comment prévenir le mal de mer ?

Voyage: comment prévenir le mal de mer ?

Les mouvements du bateau ne sont pas confortables pour la plupart des individus. Beaucoup souffrent du mal de mer lorsqu’il est question de faire un voyage en bateau. Mais comment prévenir le mal de mer ? Certaines mesures peuvent être  adoptées.

Les symptômes du mal de mer

Il faut être sujet du mal de mer pour prévenir le mal de mer. Le mal de mer est l’un des phénomènes de mal des transports comme en voiture, en avion, en train. Il est également connu sous le nom de cinétose. Le mal de transport comme le mal de mer sont causés par un seul fait. La vision et les mouvements perçus par les oreilles internes sont différents. Ce manque de synchronisation des organes et des mouvements fait partir en vrille le cerveau. Ces faits provoquent des symptômes chez la personne sujette de la cinétose. Les enfants sont les plus touchés par le mal de mer.

Des signaux sont alarmants pour prévenir le mal de mer. Le premier signe est le vertige. Des étourdissements où tout commence à tourner aux alentours et où vous commencez à perdre pied. Ces étourdissements sont suivis le plus souvent de nausées. La montée de nausées se passe une fois sur le bateau qui est en marche. Parfois, cela arrive même sur un bateau qui ne bouge pas. Le vomissement survient un peu plus tard quand la personne commence à se sentir vraiment mal. Par la suite, une grosse fatigue vous frappe d’un coup. Il s’agit d’une sensation d’inconfort accompagnée des sueurs et des maux de tête qui attaquent le sujet. Les problèmes digestifs sont également des signes du mal de mer. Ces symptômes montrent que vous faites partie de ces personnes qui ne supportent pas les voyages en bateau. Il faut dans ce cas prévenir le mal de mer.

Les mesures pour prévenir le mal de mer

Pour prévenir le mal de mer dès le début, nous avons trouvé les habitudes à prendre. Ce sont les mesures pour prévenir le mal de mer que ce soit un enfant ou un adulte. Avant d’entrer sur un bateau, vous aurez déjà la chance de ne pas être confronté aux problèmes. La préparation du terrain se fait comme suit :

Un sommeil suffisant

Avant de partir en voyage, il faut bien dormir. Le manque de sommeil accentue le mal de mer.

Des habits confortables

Lors du voyage, mieux vaut porter des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise. Les vêtements vont être ni trop chauds ni trop froids.

De la nourriture légère

Avant d’embarquer, la personne doit avoir un estomac partiellement rempli. Il est recommandé d’éviter l’alcool et le tabac en cas de mal de mer.

Un emplacement idéal

Dans un bateau, vous avez le choix pour le placement de la cabine. Si vous êtes sujet de mal de mer, la meilleure cabine reste au milieu, car c’est stable.

Une bonne ventilation

Choisissez une cabine qui est bien ventilée où vous n’aurez pas à supporter des odeurs nauséabondes. Prendre l’air de temps en temps sur le pont est recommandé.

prévenir le mal de mer

Des mouvements légers

Prévenir le mal de mer implique moins de mouvement sur le bateau. Il faut garder une place confortable tout au long du voyage sans lire un livre ni regarder un écran.

Il faut prendre en considération ces préventions pour diverses raisons. D’un côté, il y a des actions qui risquent d’intensifier le mal de mer. Ce sont les gestes qu’une personne exerce qui causent le mal de mer. De l’autre côté, il y a des omissions qui risquent de favoriser le mal de mer. Ce sont les gestes que la personne n’a pas accomplis qui a causé le mal de mer. Prévenir le mal de mer par ces habitudes ne suffit pas parfois qu’il faut remédier aux solutions directes.

Les traitements pour prévenir le mal de mer

Si les préventions précitées n’ont toujours pas d’effet sur la personne, il faut passer aux méthodes fortes. Pour prévenir le mal de mer avancé, vous avez le choix entre les traitements naturels et les traitements médicamenteux. En ce qui concerne les traitements naturels, vous pouvez utiliser les huiles essentielles.

Une petite goutte dans le thé, à passer sous le nez ou en massage peut largement aider. Ces huiles essentielles sont généralement employées pour aider la personne à se calmer.

Il y a également les remèdes médicamenteux. Il en est ainsi de :

  • La métopimazine pour éviter les vomissements.
  • Les antihistaminiques comme la mercalm ou la nautamine pour limiter les nausées.
  • La scopolamine pour éviter la transmission d’informations perturbantes au cerveau.

Pour prévenir le mal de mer par cette méthode, il faudra aller consulter un docteur. La consommation de ces médicaments provoque en effet une somnolence chez l’individu. À une forte dose, ils risquent de causer des effets néfastes. Seul le médecin pourra vous prescrire le médicament à visée préventive. Il pourra également voir si vous n’êtes pas allergiques à certains médicaments. Prendre ces médicaments pour prévenir le mal de mer peut être un vrai danger en cas de mauvais mode d’emploi.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=astuces-eviter-mal-mer
https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/fin-de-vie/soigner-le-mal-des-transports-avec-des-remedes-de-grand-mere-612139

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

composants de la boîte à pharmacie

Voyage : quels sont les composants de la boîte à pharmacie ?

Avant de partir en voyage, il faut bien se préparer à tout éventuel petit accident. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *