Accueil / Voyage et santé / Voyager avec le nouveau-né

Voyager avec le nouveau-né

Voyager avec un nouveau-né requiert des soins particuliers, se rapportant notamment à sa santé et à son bien-être. En effet, l’enfant à sa naissance, est à la fois fragile et encore immature. La condition est que le vol ne dure pas trop longtemps. Un nourrisson peut prendre l’avion une semaine après sa naissance. Il doit avoir trois semaines pour un vol de plus longue durée. Les parents sont tenus de prendre certaines dispositions pour que leur progéniture voyage sous de bonnes conditions. Une visite chez le pédiatre s’impose pour éviter les désagréables surprises au cours du vol.

Les précautions à prendre pour voyager avec le nouveau-né

Le bien-être de bébé pendant le vol est essentiel compte tenu de sa fragilité. C’est la raison pour laquelle les parents doivent prendre certaines précautions pour voyager avec le nouveau-né. Ils doivent ainsi tenir compte de différents points.

En premier lieu, l’avis du pédiatre est toujours requis. D’ailleurs, un avis médical est indispensable dans l’un des cas suivants :

qw
  • Le nourrisson a été diagnostiqué d’une otite moyenne aigüe
  • Le nourrisson a des problèmes pulmonaires ou cardiaques
  • Il souffre d’allergies alimentaires
  • Il est atteint d’une anémie falciforme

En ce qui concerne les paperasses, pour voyager en Europe, bébé a besoin d’une carte d’identité. Les parents ont un délai de trois semaines pour sa confection. Ce document est valable pour dix ans. Pour un voyage hors de l’Europe, il doit disposer d’un passeport à son nom, valable pour cinq ans. A noter que sa confection requiert un mois et demi.

Voyager avec le nouveau-né en avion et s’assurer de son bien-être

Voyager avec le nouveau-né en avion nécessite de faire la réservation du billet des mois à l’avance si le voyage est prévu depuis longtemps. C’est la manière la plus sûre de se voir attribuer la meilleure place. Il s’agit de pouvoir s’installer le plus confortablement possible pour pouvoir lui donner le sein ou le biberon. Le berceau doit être lui aussi réservé, car il n’y en a que trois ou quatre par avion.

Le changement d’altitude au décollage et à l’atterrissage cause une décompression au niveau des tympans. Lui donner la tétine ou le sein permet d’y remédier, car la succion évite au nourrisson de souffrir. En cas de rhume, la maman doit lui nettoyer le nez fréquemment à l’aide d’une solution saline.

Pour voyager avec le nouveau-né, la trousse de pharmacie doit toujours se trouver à portée de main. Du sérum physiologique, les lingettes et des couches en quantité suffisante sont à prévoir pour les divers soins de bébé pendant le vol. Un bonnet et une petite couverture sont également  indispensables. Ceci en prévention de la climatisation toujours en marche dans l’avion.

voyager avec le nouveau-né

Les critères de choix de la destination pour voyager avec le nouveau-né

Il faut connaître certaines règles avant de voyager avec le nouveau-né. Papa et maman doivent savoir qu’un nourrisson déteste changer d’environnement. Il a ses repères et se sentirait dépaysé. Pour un voyage sur un long ou sur un moyen-courrier, il est conseillé de choisir un vol de nuit. Ce sera pratique aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Pour un premier voyage, les grands décalages horaires sont fortement déconseillés. Ils vont contribuer à dérégler l’horloge interne du nourrisson. Il se retrouvera épuisé une fois arrivé à destination. La montagne, à cause du manque d’oxygène en altitude et les pays tropicaux, ne conviennent pas pour les tout-petits. Dans les pays chauds, les vaccins sont obligatoires et les risques de gastro-entérite et de paludisme sont accrus, de même que la déshydratation.

Le vent et le soleil, un grand froid ou de grosses chaleurs peuvent agresser la peau fragile des nouveau-nés. Si le voyage doit vraiment se faire, les parents doivent à se parer à toute éventualité :

  • Des chapeaux à larges bords
  • Une crème solaire à très haute protection
  • Une hydratation correcte de l’enfant
  • Des vêtements adéquats

Voyager avec le nouveau-né avec un tarif réduit

Les bébés de moins de deux ans bénéficient d’un tarif réduit. Pour voyager avec le nouveau-né, la remise est de l’ordre de 10 à 30% par rapport au tarif adulte. Certaines compagnies aériennes ne font pas payer de place aux bébés. Chez d’autres, même s’il est installé sur les genoux des parents, il paie une place. La règle qui s’applique en général pour voyager avec un nouveau-né est un bébé pour un adulte. Si bébé atteint ses deux ans au cours du voyage, son billet d’avion pour un aller, un retour ou carrément les deux peut lui être offert. Certaines compagnies aériennes refusent de prendre des bébés de 14 jours ou de 7 jours.

L’embarquement du nouveau-né peut être prioritaire en fonction des compagnies. Le tarif réduit bébé peut être gratuit sur les vols internes pour des compagnies aériennes telles que Aeroflot, Air Canada, Lufthansa. En général, bébé est autorisé à avoir un bagage en soute de 10 kg maximum.

Sources:
https://www.magicmaman.com/,vacances-avec-bebe-les-erreurs-a-eviter,2102,3218.asp
http://www.doctissimo.fr/bebe/eveil-de-bebe/comment-sortir-avec-bebe/bebe-voyage-avion

Vérifiez également

urgence médicale en voyage

Que faire en cas d’une urgence médicale en voyage ?

Que ce soit pour des vacances ou pour affaire, on redoute tous de tomber malade …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *