fbpx

5 blessures émotionnelles d’enfance qui peuvent persister à l’âge adulte

Les troubles que l’on rencontre durant l’enfance sont en mesure de prédire comment sera la qualité de notre vie une fois à l’âge adulte. Ils peuvent notamment influencer de manière significative la manière dont agiront demain les enfants d’aujourd’hui. Par ailleurs, nos blessures émotionnelles d’enfance ont également une influence sur notre façon de faire face à l’adversité. Ainsi, à partir de ces 5 blessures émotionnelles d’enfance, nous pourrons former une partie de notre personnalité. Dans cet article, nous allons voir quelles sont ces blessures qui peuvent persister jusqu’à l’âge adulte.

La peur d’être abandonne

La solitude est sûrement l’ennemi numéro un de celui qui a vécu cette blessure émotionnelle d’enfance. Il y aura alors une attention omniprésente pour ce manque. Par conséquent, la personne qui en a souffert abandonnera ses projets et ses partenaires de façon précoce. Et ce, par peur d’être abandonné. Il aura constamment des pensées comme « je pars avant que tu me laisse », ou encore « personne ne me soutiendra, je ne pourrais pas le supporter ». Ou encore « si tu t’en va, ne reviens plus,… ».

Comment surmonter

Les individus victime d’abandon dans l’enfance devront travailler leur peur d’être rejetée et leur peur de la solitude. La blessure émotionnelle d’enfance causée par cet abandon n’est pas facile à guérir. Vous ne commencerez alors à guérir que lorsque la peur d’être seul disparaîtra et qu’un dialogue positif intérieur commencera à circuler en vous.

La peur d’être rejeté

Il s’agit d’une blessure profonde car elle implique un rejet de notre intérieur. La personne victime de cette blessure émotionnelle d’enfance se référera à ses expériences, ses pensées et ses sentiments. L’apparition de ce sentiment de rejet peut s’expliquer par plusieurs facteurs qui peuvent l’influencer. Notamment le rejet des parents, de la famille, ou encore des pairs. Cette blessure émotionnelle provoque des pensées de rejet, un sentiment de ne pas être désiré. Mais également, une disqualification de soi-même. L’individu souffrant de cette douloureuse expérience ne se sent pas digne de tendresse et d’affection. Il s’isolera constamment dans son vide intérieur, par peur d’être rejeté. Il est fort probable que les personnes qui ont subi cette blessure émotionnelle d’enfance seront des personnes insaisissables.

Comment surmonter

Il faudra travailler ses peurs intérieures et les situations qui créent une panique. Si vous faites partie de ces personnes, faites attention à vous. Prenez des risques et des décisions pour vous-même. Chaque fois que vous ferez cela, ce sentiment de rejet s’éloignera peu à peu. Lorsque vous oublierez ces sentiments à un certain moment, vous arrêterez de prendre personnellement les choses.

La peur de l’humiliation

Cette blessure émotionnelle d’enfance se génère lorsque nous pensons que les autres nous désapprouvent ou nous critiquent. Nous sommes en mesure de générer ces problèmes à nos enfants en leur disant qu’ils sont mauvais, stupides ou qu’ils sont lourds. Mais aussi lorsqu’on raconte leurs problèmes à d’autres personnes. Cela peut détruire l’estime de soi de l’enfant. Ces types de personnes auront une personnalité dépendante. Il se peut que nous ayons appris le fait d’être des « tyrans » et des égoïstes comme un mécanisme de défense. Ou même à humilier les autres, afin de nous en servir en tant que bouclier protecteur.

Comment surmonter

Si vous avez souffert cette blessure émotionnelle d’enfance, travaillez votre indépendance et votre liberté. Mais aussi la compréhension de vos besoins, de vos peurs et de vos priorités.

blessures émotionnelles d’enfance

La crainte de faire confiance et la trahison

Elle peut apparaître lorsque l’enfant s’est senti trahi par un de ses parents. Notamment si celui-ci n’a pas respecté ses promesses. Cela peut créer une méfiance qui peut se transformer en envie, ainsi qu’en d’autres sentiments négatifs. La personne victime de cette blessure émotionnelle d’enfance ne se sent pas digne de ce que les autres ont et de ce qui a été promis. Avoir souffert de ce problème pendant l’enfance construit une personne manipulatrice, qui veut tout et bien contrôler.

Comment surmonter

Si vous avez été victime de cette blessure d’enfance, vous pourrez être susceptible de vouloir exercer un certain contrôle sur autrui. Cela est généralement justifié par un fort caractère. Le mieux à faire est de travailler sa patience, sa tolérance et son savoir vivre. Mais aussi, apprendre à déléguer des responsabilités et à être seul.

La peur de l’injustice

Cette blessure émotionnelle d’enfance résulte d’un environnement où les principaux protecteurs sont autoritaires et froids. Durant l’enfance, une trop forte exigence provoque des sentiments d’inutilité et d’impuissance. Et ce, à la fois dans l’enfance et à l’âge adulte. Les personnes victimes de ce problème deviendront souvent des personnes rigides. Ils tentent d’être importants et veulent acquérir une grande puissance. De plus, il est fort probable que cette injustice cause le perfectionnisme et un fanatisme pour l’ordre. Et également, une incapacité à prendre des décisions en toute confiance.

Comment surmonter

Il sera nécessaire de travailler la rigidité mentale et de travailler la méfiance. Cela permettra d’avoir confiance aux autres et de générer un maximum de flexibilité. En connaissant ces blessures émotionnelles d’enfance, nous serons en mesure de commencer à mettre en place un processus pour guérir.

Sources:
https://www.lepoint.fr/politique/blessures-d-enfance-resilience-et-desir-de-pouvoir-05-04-2012-1698527_20.php
https://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/06/19/23863-relaxation-peut-faire-remonter-blessures-emotionnelles

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

santé des seniors en hiver

Préserver la santé des seniors en hiver, que faire?

Il est bien connu que le système immunitaire devient relativement faible durant la période hivernale. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *