Accueil / Santé / Anorexie mentale : les causes et les symptômes

Anorexie mentale : les causes et les symptômes

Les problèmes de santé mentale peuvent se produire de différentes façons en dehors des sentiments extrêmes de tristesse ou de nervosité. Tel est le cas des troubles alimentaires comme l’anorexie mentale. Ce trouble peut être classé dans l’une des « maladies biopsychosociales ». Peu importe son âge, son sexe, son poids ou son origine ethnique, on peut développer une anorexie. Si vous pensez souffrir de cette maladie, il importe de réagir immédiatement, car il s’agit d’un problème à la fois alimentaire et psychologique.

Qu’est-ce que l’anorexie ?

Il s’agit d’un trouble de l’alimentation pouvant vous amener à avoir un poids corporel très bas. Si vous avez l’anorexie, vous pouvez avoir peur de la prise de poids. Par conséquent, vous employez des mesures extrêmes pour contrôler le poids :

  • Limiter la consommation alimentaire
  • Travailler à l’excès
  • Réglementer l’apport calorique en essayant de vomir après avoir mangé ou en utilisant à tort des laxatifs, des diététiques ou des diurétiques.

L’anorexie mentale peut être divisée en deux types :

  • Anorexie restrictive : elle se caractérise par l’application de restrictions drastiques à la quantité et au type d’aliments que vous consommez.
  • Anorexie boulimique : ceci se manifeste lorsque vous mangez abondamment puis essayez de provoquer des vomissements ou une purge en utilisant des laxatifs ou en faisant de l’exercice.

Quelles sont les causes de cette maladie ?

Les causes de l’anorexie nerveuse ne sont pas exactement connues. Toutefois, il existe plusieurs facteurs potentiels.

Influences de la société

La pression des pairs peut vous amener à penser que paraître très maigre vous permettra de réussir et d’être accepté par la société. Les médias peuvent ainsi encourager l’anorexie par le biais de campagnes de marques de mode qui associent beauté et finesse, même si c’est malsain.

Génétique

Certains gènes ou modifications génétiques peuvent affecter votre risque d’anorexie. Il est également possible d’avoir ce trouble de l’alimentation si vous avez un parent au premier degré qui a déjà eu ce problème.

Les causes psychologiques

Les troubles de l’alimentation sont fréquents chez les individus ayant une faible estime de soi ou qui se sent mal à l’aise avec leur apparence. Si vous avez l’anorexie, vous pouvez présenter les comportements suivants :

Les traits de personnalité obsessionnelle compulsive

Ce type de comportement vous incite à éviter la nourriture malgré la sensation de faim ou de suivre un régime très strict.

L’extrême perfectionnisme

Il peut déformer votre perception de votre corps et vous faire croire que vous n’êtes pas assez mince.

L’anxiété aiguë

Si vous vous sentez très anxieux, vous pouvez limiter l’apport alimentaire pour réduire vos émotions.

Les événements de la vie

Des changements de vie stressants ou traumatisants suivants peuvent augmenter le risque de ce trouble :

  • Licenciement au travail
  • Les problèmes familiaux ou relationnels
  • Le cas d’intimidation antérieure
  • Le décès d’un proche ou la maladie
  • L’augmentation de la pression pour réussir

Les symptômes

Vous devez être conscient de plusieurs signes d’anorexie. Vous pouvez les classer dans les catégories suivantes :

Physique

  • Perte de poids extrême
  • Vertiges ou étourdissements
  • Alopécie ou perte de cheveux
  • Fatigue
  • Hypotension artérielle
  • Déshydratation
  • Infertilité
  • Insomnie
  • Rythme cardiaque irrégulier
  • Absence de menstruation
  • Basse température corporelle
  • Enflure des bras, des jambes et des pieds

Comportemental

  • Réduction significative de la consommation de nourriture par le biais de jeûnes ou de régime amaigrissants
  • Obsession de consommer de très petites quantités d’aliments faibles en gras et en calories
  • Exercice excessif
  • Peur de prendre du poids
  • Une inspection constante de leur corps devant le miroir

Émotionnel

  • Les changements de l’humeur
  • L’irritabilité, la dépression, le retrait des fonctions sociales et l’intérêt amoindri pour le sexe
  • Le refus de manger

Les personnes anorexiques peuvent cacher leurs mauvaises habitudes alimentaires ou dissimuler leur silhouette. Les signes courants de l’anorexie tels qu’un faible poids corporel peuvent être incertains pour les autres. En effet, la perception de ces aspects de la santé physique peut varier d’une personne à l’autre.

Les options de traitement

Dès que vous constatez des signes d’anorexie, consultez tout de suite un médecin. Sinon, votre état peut s’aggraver et il devient difficile de le traiter. Plusieurs tests permettent de détecter cette maladie.

L’examen physique

Outre la détermination de votre taille et de votre poids, votre médecin peut ainsi contrôler votre fréquence cardiaque, votre tension artérielle et votre température. Il peut aussi inspecter votre peau, vos ongles, votre cœur, vos poumons et votre abdomen.

Les tests de laboratoire

Une numération globulaire complète et des tests sanguins plus spécialisés peuvent être plus recommandés. Ils peuvent vous aider à déterminer la teneur en électrolytes et en protéines de votre corps et à vérifier si votre foie, vos reins et votre thyroïde fonctionnent normalement.

Les rayons X

Les rayons X peuvent être nécessaires si votre médecin souhaite rechercher des fractures, une pneumonie ou des problèmes cardiaques. Cela consiste également à examiner la densité de vos os.

L’électrocardiogramme

Si votre médecin soupçonne que vous avez des problèmes cardiaques dus à l’anorexie, vous devrez peut-être subir ce test.

Les tests psychologiques

Votre médecin peut vous demander de remplir des questionnaires d’évaluation et de discuter de vos habitudes alimentaires ainsi que de vos sentiments actuels.

Les résultats de ces examens permettent non seulement de poser un diagnostic d’anorexie, mais également de s’assurer que vous ne souffrez pas d’une autre maladie. Ils aident également votre médecin à rechercher et à surveiller les complications.  Certains cas d’anorexie peuvent être si graves que vous pouvez être hospitalisé et nourri via une sonde intraveineuse ou une sonde d’alimentation.

Une hospitalisation est nécessaire si ces problèmes de santé se posent :

  • Perte de poids grave ayant entraîné malnutrition, troubles cardiaques et problèmes de santé mentale, tels que la dépression et le risque accru de blessure ou de suicide
  • Risque accru d’automutilation ou de suicide

Sources

https://www.urmc.rochester.edu/childrens-hospital/adolescent/eating-disorders/teens/anorexia-nervosa.aspx

https://www.nimh.nih.gov/health/statistics/eating-disorders.shtml

 

Vérifiez également

symptômes de la maladie aphte

Les aphtes : sont-ils causés par la fatigue ou un symptôme de maladies ?

Votre bouche peut faire face à différentes lésions telles que des candidoses ou des aphtes. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *