Accueil / Santé / Comment vivre avec Alzheimer ?

Comment vivre avec Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer provoque des changements au niveau du comportement de l’individu. Les conséquences peuvent être dangereuses. Des précautions sont impératives pour prévenir les éventuels accidents. Elles nécessitent l’implication du malade, mais surtout celle de ses proches. Elles engendrent des changements quotidiens qui permettent de vivre avec Alzheimer. Une aide extérieure peut aussi être sollicitée pour aider à supporter de vivre avec Alzheimer.

Facteurs de la maladie d’Alzheimer

  • Origine de la maladie

La maladie d’Alzheimer provient avant tout d’une anomalie au niveau du système nerveux. Il existe deux types de maladies d’Alzheimer qui se différencient du point de vue de la cause physiologique.

La première forme, la plus courante, est dite sporadique. Elle survient au-delà de l’âge de 65 ans. Elle n’est liée à aucun caractère de nature génétique.

qw

Dans la forme héréditaire qui est plutôt rare, la maladie peut apparaître à un âge moins avancé. Elle provient alors d’une anomalie au niveau de gènes menant à un excès de production du peptide amyloïde.

  • Facteurs favorisants

Certains facteurs liés au mode de vie quotidienne et à l’état de santé peuvent être en cause.

La maladie d’Alzheimer peut être due à la sédentarité ou à un niveau d’instruction bas. La consommation de tabac est aussi en cause dans la survenue de la maladie d’Alzheimer. L’hypertension artérielle, le diabète et la dépression augmentent les risques d’attraper la maladie.

Importance du diagnostic

Le diagnostic détermine les traitements et l’attitude à adopter.

  • Confirmation

Depuis sa découverte, la maladie d’Alzheimer a fait l’objet de psychose. On lui assimile tous les cas d’amnésie ou d’oubli passagers. Il est alors important de se faire consulter et d’effectuer des examens de mémoire.

Le dépistage de la maladie d’Alzheimer n’est cependant pas à négliger. En présence des signes, il faut se faire consulter pour éloigner les risques d’accident.

  • Ralentir l’évolution de la maladie

La maladie d’Alzheimer n’a pas encore de traitement curatif connu. Un diagnostic précoce permet pourtant de prescrire un traitement stabilisant. Le traitement n’a pas le pouvoir de stopper complètement l’évolution. Il a pour objectif de la ralentir et de contenir la gravité des symptômes.

  • Les mesures de prise en charge

Établir le diagnostic permet d’anticiper les changements du comportement du malade. Ainsi, il est plus facile de prévoir les mesures de prévention contre les accidents. La question de la gestion du budget et du patrimoine est aussi soumise au risque relatif à l’Alzheimer. Le diagnostic permet au malade de décider de se faire représenter pour les démarches administratives.

vivre avec Alzheimer

Conseils au malade

Afin de bien vivre avec Alzheimer, la personne atteinte est la première concernée. Certaines précautions peuvent l’aider à vivre avec Alzheimer. Cependant, elles ne peuvent s’appliquer que pour un stade en début de maladie.

  • Aide d’un proche

La maladie d’Alzheimer ne doit pas être un sujet de complexe. Il faut au contraire se confier à ses proches pour se réorganiser.

Dans cette optique, le malade est, autant que possible toujours accompagné. Non seulement pour lui éviter de se perdre, le parent pourra l’aider dans ses diverses tâches. Celui-ci aura aussi pour mission de noter les faits pouvant servir pour les consultations médicales.

  • Aide-mémoire

Le malade se sert de petites astuces pratiques pour pallier ses pertes de mémoire. Pour cela, les numéros de téléphone importants sont à afficher à des endroits visibles. Pour le programme d’activités, on peut transcrire son agenda sur un calendrier mural.

  • Mode de vie

Pour éviter que la maladie n’évolue rapidement de manière négative, il faut limiter les efforts physiques et mentaux.

Vivre dans un espace bien ordonné ramène quelque peu la sérénité dans l’esprit. En plus, cela permet de se retrouver facilement dans son univers et de se rappeler les objets rangés.

Une alimentation saine et équilibrée peut aider à éviter les crises d’humeur et de comportement.

Tant que possible, maintenir son activité sociale et surtout ses divertissements est bénéfique pour vivre avec Alzheimer.

Attitude des personnes aidantes

  • Compréhension

La personne aidante est fréquemment confrontée aux troubles de l’humeur de son parent malade. Conscient de l’état de son patient, il doit s’efforcer de le détendre. En réalité, les accès de colère ou d’angoisse proviennent généralement de situations concrètes. Il faut donc rechercher ces circonstances qui sont des raisons plausibles de la crise.

  • Cultiver la joie

Pour vivre avec Alzheimer aux côtés de son proche, il est important d’instaurer un climat joyeux. Les sensations de joie stimulent la production des endorphines qui peuvent soulager les troubles du système nerveux. Il peut toutefois s’avérer difficile de trouver comment s’assurer de procurer effectivement de la joie au malade.

  • Recours à la technologie

Pour aider la surveillance des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, les outils technologiques sont une solution efficace. Pour cela, les bâtiments se dotent de caméras de surveillance et de portes télécommandées. On munit aussi les malades de bracelets équipés de GPS.

  • Aide extérieure

Vivre avec Alzheimer est une épreuve qui, à la longue, peut lasser le parent en charge. Pour éviter de se surmener, il doit se faire aider par les autres membres de la famille ou les amis.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/alzheimer/111-alzheimer-malades-occuper.htm
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/sante-vivre-avec-la-maladie-d-alzheimer_2643454.html

Vérifiez également

soulager les hémorroïdes

Les différents sports qui aident à soulager les hémorroïdes

Les hémorroïdes peuvent toucher différents types de personne, appartenant à des tranches d’âge différentes. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *