Accueil / Santé / Comment vivre avec Parkinson ?

Comment vivre avec Parkinson ?

Avec la maladie de Parkinson, les gestes qu’il est possible de réaliser sont réduits. Elle perturbe le quotidien de la personne atteinte. Elle peut aussi devenir un sujet de complexe et mener à un isolement social. Des conseils sont avancés pour s’adapter à la nouvelle situation et vivre avec Parkinson.

Les effets de la maladie

Les principaux signes de la maladie sont le tremblement, la rigidité des muscles et la lenteur des mouvements. Mais elle produit aussi certains troubles

  • Changement d’élocution
  • Déglutition difficile
  • Troubles de l’équilibre
  • Constipation
  • Incontinence urinaire
  • Trouble du sommeil
  • Anxiété et dépression

Traitement médical

Le traitement médical de la maladie de Parkinson est long à produire des effets tangibles. La prise des médicaments doit se faire à des heures minutieusement régulières.

qw

Les médicaments administrés pour le traitement de la maladie de Parkinson sont à base de protéines. Pour cette raison, leur prise est séparée du repas d’au moins trente minutes pour assurer l’efficacité du traitement.

Le traitement doit faire l’objet d’un suivi constant effectué par des spécialistes. Cela est nécessaire pour surveiller l’évolution de la maladie et d’y adapter la suite du traitement. Des modifications des doses peuvent alors avoir lieu.

Pour un suivi efficace, on demande au patient ou à ses proches de noter les changements en détail.

Alimentation pour vivre avec Parkinson

L’alimentation est un facteur clef à associer au traitement pour vivre avec Parkinson. Vivre avec Parkinson n’exige pas de régime alimentaire spécifique. Il y a cependant quelques petites règles à respecter.

  • Boire de l’eau

L’eau est un élément essentiel, pour ne pas dire l’élément essentiel, pour bien vivre avec Parkinson. Outre ses propriétés pour aider les fonctions vitales, elle est surtout indispensable pour protéger contre les hausses de chaleur.

  • Diminuer l’apport en protéines

Les protéines alimentaires risquent d’entraver l’action de celles contenues dans les médicaments. Ainsi, les réduire ou même les éliminer du régime alimentaire permet aux médicaments d’agir efficacement.

Cette mesure alimentaire peut s’appliquer sans demander l’avis du médecin.

  • Manger des fibres

Un des symptômes de la maladie de Parkinson est la constipation. Les fibres alimentaires sont un moyen de lutter contre ce trouble. Une alimentation riche en fibres, mais pauvre en protéines doit comporter beaucoup de fruits et légumes.

  • Richesse nutritive

Une alimentation pour vivre avec Parkinson se doit d’avoir une haute valeur nutritive. Il est important de soutenir l’organisme face à la maladie.

Adapter son mode de vie

La maladie de Parkinson implique un nouveau mode de vie adapté aux contraintes de l’aptitude physique.

vivre avec Parkinson

  • L’habillement

Vivre avec Parkinson inclut de changer partiellement sa garde-robe. Pour cela, il faut opter pour des vêtements faciles à se mettre ou à ôter. Les habits à gros boutons ou à velcro peuvent s’ouvrir sans encombre. De même, les chaussures à scratch ou les mocassins nous exemptent d’avoir à attacher les lacets. Le choix de la hauteur du talon se fait en fonction de la tendance motrice de la maladie.

  • La toilette

Pour améliorer la posture pour la toilette, un tabouret à hauteur du lavabo évite d’être à demi penché.

Dans la baignoire, un tapis antidérapant protège des chutes. Installer une barre sur laquelle on peut s’appuyer aide à rester en équilibre pendant la douche. Cela peut aussi aider à se relever plus facilement en sortant du bain.

  • L’activité physique

Pratiquer une activité physique permet de diminuer les effets de la maladie sur le système musculaire. Elle ramène partiellement la capacité de mouvement et de coordination. La marche peut suffire, mais des exercices de gymnastique, ou la pratique du tai-chi-chuan apportent de meilleurs résultats. Les mouvements doivent toutefois être exécutés lentement et avec douceur.

Le repos et le sommeil doivent permettre de récupérer des efforts physiques pour bien vivre avec Parkinson.

  • Les distractions

Plus que le travail et les tâches ménagères, vivre avec Parkinson nécessite des distractions fréquentes. Elles offrent du repos pour le corps et pour l’esprit. Les jeux de société qui stimulent la réflexion sans poser de contrainte permettent une relaxation du système nerveux. Adhérer à des groupes de discussion ou des chorales est un moyen d’éviter de s’isoler de la société.

Pour inciter le malade à vivre avec Parkinson et rester en société, ses proches ont une part certaine de responsabilité.

Les effets de la maladie de Parkinson sur la sexualité

La maladie de Parkinson est à l’origine de divers troubles de la sexualité.

Si le malade est un homme, il peut être victime d’incapacité érectile. La maladie peut aussi induire une incapacité à contrôler son éjaculation. La femme, quant à elle, ressent des douleurs vaginales liées à l’absence de lubrification. Elle est alors incapable d’atteindre l’orgasme. Des deux côtés, vivre avec Parkinson peut engendrer une baisse de l’appétit sexuel.

Par contre, les traitements conçus pour la maladie de Parkinson produisent l’effet inverse. Ils sont susceptibles d’entrainer une hyperactivité sexuelle. Le sujet a des envies excessives qui peuvent mener au viol.

Pour bien vivre avec Parkinson en dépit des troubles sexuels, le couple doit se parler ouvertement. Une autre alternative est aussi d’exposer les problèmes à un médecin qui pourra proposer des solutions.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/sante/seniors/maladie-parkinson/comment-vivre-avec-maladie-parkinson
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=maladie_parkinson_pm

Vérifiez également

soulager les hémorroïdes

Les différents sports qui aident à soulager les hémorroïdes

Les hémorroïdes peuvent toucher différents types de personne, appartenant à des tranches d’âge différentes. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *