fbpx
Les symptômes et les traitements de diverticulite

Diverticulite : symptômes et traitements naturels

La diverticulite est souvent décrite comme une maladie occidentale, car les régimes alimentaires occidentaux pauvres en fibres contribuent à ces maladies. Cela n’est pas surprenant, car les taux de maladies diverticulaires sont sensiblement élevés dans les pays d’Europe et d’Amérique du Nord, ainsi qu’en Australie. Mais les taux sont faibles dans les pays d’Asie et d’Afrique. Qu’est-ce qui cause exactement la diverticulite ? Quels sont ses symptômes ? Comment la traiter naturellement ?

Qu’entend-on par diverticulite ?

Le côlon, la partie du gros intestin chargée d’éliminer les déchets du corps, s’affaiblit avec l’âge. Lorsque vous passez des selles dures, les parois de l’intestin sont soumises à une pression accrue. Ce qui entraîne la formation de poches ressemblant à des poches, appelées diverticules. En bref, il s’agit d’une inflammation qui touche, en particulier, le côlon.

Les facteurs de risque

On ne connaît pas encore la cause exacte de cette maladie diverticulaire. Toutefois, de nombreux experts affirment que le manque ou l’absence des fibres alimentaires pourraient jouer un rôle important.

Le rôle de la fibre dans le développement de la maladie diverticulaire

Les chercheurs ont découvert que dans les pays occidentaux, où les gens consomment principalement des aliments transformés à faible teneur en fibres, la maladie diverticulaire se généralise. Pendant ce temps, dans les régions du monde où de grandes quantités de fibres alimentaires font régulièrement partie des repas, comme en Asie du Sud ou en Afrique, les diverticulites sont assez rares.

Lorsque votre régime alimentaire manque de fibres, vos selles se durcissent, ce qui entraîne la constipation. Cela met plus de pression sur votre côlon, car les muscles de l’intestin doivent travailler plus fort pour pousser les selles vers le bas.

Les diverticules restent asymptomatiques et indolores. Mais une fois que des aliments ou des matières fécales non digérés y sont logés et provoquent une infection, ils entraînent alors une diverticulite.

Le rôle de la fibre dans le développement de cette maladie digestive fait toujours l’objet de vives discussions. Certaines études affirment que des preuves de grande qualité à ce sujet font encore défaut. Malgré tout, les fibres constituent un aspect crucial de votre alimentation. Les fibres aident à garder vos selles molles, leur permettant de traverser le tube digestif en douceur.

Autres facteurs de risque de diverticulite

Parmi les autres facteurs pouvant augmenter votre risque de diverticulite, notons :

  • Le vieillissement
  • Le sexe
  • La génétique
  • L’obésité

Certains prétendent que la consommation de noix, de graines et de maïs peut également entraîner cette inflammation de diverticule. Cependant, une étude publiée dans le Journal of American Medical Association a réfuté cette affirmation.

Les symptômes de la diverticulite

S’il y a des diverticules dans votre côlon (ceux-ci sont généralement découverts au cours d’un scanner), vous pourrez présenter certains symptômes. Mais ne vous inquiétez pas ! Si vous avez des diverticules, mais que vous n’avez jamais souffert de douleur abdominale ou de diarrhée, il y a 70% de chances que ces sacs ne vous causent aucun symptôme douloureux.  Si vous présentez des symptômes de diverticulite, ils ont tendance à être généralement légers et comprennent :

  • La douleur abdominale, particulièrement dans le ventre
  • Des ballonnements
  • La constipation ou la diarrhée (survient moins souvent)
  • Les crampes

On dit qu’un régime riche en fibres peut aider à réduire les symptômes de la diverticulite, bien qu’il s’agisse encore d’un sujet controversé.

Autres signes précurseurs de diverticulite

Une fois que vous avez une diverticulite et qu’elle éclate, les symptômes deviennent plus intenses et douloureux.  Ces indicateurs peuvent inclure :

  • Une douleur intense et constante dans le bas de l’abdomen
  • Un changement dans vos habitudes intestinales normales, telles que la constipation ou la diarrhée (qui est moins fréquente)
  • Des ballonnements
  • Des nausées et vomissements
  • Avoir une fièvre de 38 degrés Celsius ou plus
  • Les frissons
  • Un sentiment général de fatigue et de malaise (malaise)
  • Le sang rouge vif ou marron après la défécation

Les remèdes pour cette maladie digestive

Les méthodes de traitement conventionnelles de la diverticulite impliquent généralement des antibiotiques et des analgésiques en vente libre.  En cas de complications, des interventions chirurgicales telles que la résection intestinale peuvent même être conseillées. Cependant, ces méthodes conventionnelles peuvent poser des problèmes et entraîner d’autres effets secondaires.

Les remèdes naturels efficaces

La bonne nouvelle est que votre médecin pourrait devoir prendre certaines mesures à la maison contre la diverticulite afin de vous aider à gérer les signes douloureux.  Il existe, en outre, de nombreux remèdes naturels que vous pouvez essayer pour réduire le risque d’apparition de poussées.

La modification de votre régime alimentaire

Évitez tous les aliments transformés et consommez des aliments riches en fibres, comme des fruits et des légumes frais. Cela ramollira vos selles et lui permettra de traverser votre côlon plus rapidement. Ce qui réduit ainsi la pression sur votre tube digestif et empêche la formation de diverticules. Parmi les autres aliments faciles à digérer que vous devriez ajouter à votre alimentation, vous trouverez le bouillon d’os fait maisonle jus de légumes verts et le thé au gingembre.

  • Augmentez votre consommation de liquides – Les fibres augmentent les déchets mous et volumineux de votre côlon, mais absorbent l’eau. Si vous consommez suffisamment de fibres, mais ne buvez pas assez d’eau pour remplacer ce qui est absorbé, les fibres peuvent provoquer la constipation et aggraver vos symptômes.
  • Faites assez d’exercice – Un exercice régulier assure un fonctionnement normal de l’intestin et réduit la pression exercée sur votre côlon. Incorporez des exercices modérés comme la marche ou le yoga dans votre horaire.
  • Consommez des aliments riches en probiotiques – Les bactéries saines contenues dans ces aliments peuvent soulager les troubles digestifs, notamment les gaz, la constipation et les ballonnements, et favoriser la santé du tractus digestif.

Sources

https://www.nhsinform.scot/illnesses-and-conditions/stomach-liver-and-gastrointestinal-tract/diverticular-disease-and-diverticulitis#symptoms-of-diverticular-disease-and-diverticulitis

http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/diverticulitis/basics/symptoms/con-20033495

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.