Accueil / Prévention / Eviter les cancers en mangeant mieux

Eviter les cancers en mangeant mieux

Sur les 240 000 nouveaux cas de cancers enregistrés chaque année en France, 100 000 pourraient être évités si nous acceptions de modifier un peu nos habitudes alimentaires. Déjà, dans la Grèce ancienne, certains médecins soupçonnaient une relation entre alimentation et cancer. Plus près de nous, au début du XXe siècle, des spécialistes se sont mis à conseiller à leurs patients d’éviter l’excès de poids et de consommer davantage de produits végétaux afin de réduire le risque éventuel de tumeur.

Les causes et les facteurs de risques de cancers

Les cancers sont des maladies multifactorielles, où interviennent à la fois des facteurs biologiques individuels, par exemple des prédispositions génétiques et des facteurs liés aux comportements de chacun et à l’environnement au sens large.

Des études ont démontré de manière scientifique que plus de 70% des cancers étaient dus à des facteurs environnementaux et au moins 60% à des habitudes alimentaires telles qu’une consommation excessive d’alcool, de tabac, mais aussi à certains aliments. À cela s’additionnent l’exposition à des produits chimiques, au soleil ou à des virus ou encore la sédentarité.

De  nombreuses enquêtes se poursuivent un peu partout dans le monde, menées par de véritables détectives des cancers et destinées à confirmer le lien entre nutrition et cancer. Il est tout à fait possible et même nécessaire de faire de la prévention des cancers. C’est sur les cancers du sein, du côlon-rectum et du poumon qu’une prévention par l’alimentation pourrait être le plus efficace.

Des mesures simples contre les cancers

Ce sont souvent les mêmes aliments qui protègent le cœur et le cerveau tout en ayant un rôle préventif dans l’apparition de certains cancers. Notre alimentation doit avant tout être diversifiée, équilibrée et riche pour rester en meilleure santé le plus longtemps possible.

Cancer du côlon-rectum

  • Consommer davantage de fruits et légumes
  • Limiter sa consommation d’alcool, de viande, de charcuterie
  • Pratiquer une activité physique régulière

De telles mesures permettraient d’éviter jusqu’à 23 000 nouveaux cas par an, soit une diminution de 20 à 30%.

Cancer du poumon

cancer du poumon
  • Arrêter la cigarette
  • Augmenter sa consommation de fruits et légumes

Ces mesures contribueraient à éviter près de 5 000 nouveaux cas de cancers par an, soit une diminution de 20 à 30%.

Cancer du sein

  • Consommer davantage de légumes, de légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches…), de céréales (riz, pâtes, pain)
  • Réduire sa consommation d’alcool
  • Maintenir un poids équilibré
  • Pratiquer une activité physique régulière (marche, natation, bicyclette, etc.)

Quels aliments doit-on privilégier pour prévenir les cancers ?

Les populations d’Asie du Sud-Est qui consomment beaucoup de légumes et de fruits ont moins de cancers digestifs (bouche, pharynx, larynx, nasopharynx, œsophage, poumon, estomac et côlon-rectum) ou hormono-dépendants que les Américains ou les Européens du Nord. Même chose pour les habitants de certains pays méditerranéens où la consommation de végétaux est élevée par rapport à celle des protéines d’origine animale, de lipides et de sucres.

Favoriser au maximum les fruits et les légumes

fruits et légumes

La prévention des cancers ne se limite pas à un aliment miracle. Notre alimentation doit, avant tout, comporter des produits végétaux qui permettent de réduire l’apparition de cancer tout évitant le risque de surpoids et d’obésité. Or, les Français boudent les légumes et les fruits. Les adultes en consomment, en moyenne 285g par personne et par jour, alors qu’ils devraient en manger en minimum 400g, et de préférence 800g. Cette recommandation correspond à 2 assiettes de légumes et 2 à 3 fruits par jour.

Les fruits et les légumes étant capables, grâce aux vitamines C et E qu’ils contiennent ainsi qu’aux polyphénols et aux caroténoïdes, de lutter contre l’oxydation des cellules, donc contre les maladies liées au vieillissement.

Lutter contre l’excès de poids et faire du sport

Frais, en conserve ou surgelés ? Issus de l’agriculture biologique ou traditionnelle ? Il ne semble pas que cela influence la qualité des végétaux en matière de prévention des cancers. Cependant, les fruits et les légumes frais et de saison ont meilleur goût : c’est donc un « plus » pour ceux qui n’ont raffolent.

De leur côté, les légumineuses ou féculents (lentilles, pois chiches, haricots rouges ou blancs) représentent une source importante de folates (vitamine B9) et de polyphénols susceptibles de combattre la prolifération des cellules cancéreuses. De même, il semble qu’ils ralentissent la sécrétion d’insuline, une hormone fabriquée par le pancréas au cours de la digestion, freinant ainsi la prolifération des cellules de l’organisme. C’est par ce même mécanisme que le sport et la perte de poids en cas d’obésité diminuent également le risque de cancer.

Lutter contre la sédentarité

La lutte contre la sédentarité fait, aujourd’hui, partie de celle contre le cancer dans tous les pays développés. Notamment parce que le manque d’activité physique est un facteur d’obésité et que chez les personnes en excès de poids, la fréquence des cancers du côlon, de l’endomètre et du sein est la plus élevée.

Veiller au  bon équilibre alimentaire dès l’enfance

Les lipides sont indispensables à la construction de nos cellules. En revanche, une alimentation trop grasse est l’un des facteurs favorisants du cancer du sein, de la prostate, du côlon et du rectum. Une attitude de bon sens est de varier ses sources de lipides, manger moins gras, réserver le beurre cru aux tartines du petit déjeuner, alterner huile d’olive et huile de colza ou huile dite combinée pour les cuissons et l’assaisonnement des crudités.

Quant aux protéines animales, il faut toujours plus de variétés avec pas plus de 300g de viande rouge par semaine. Pour les poissons, les crustacés, les œufs et la volaille, il est conseillé de les consommer au moins deux fois par semaine.

Connaissez-vous d’autres aliments à privilégier pour prévenir l’apparition des cancers ? N’hésitez pas à les partager en commentaire. Nous serons ravis de vous lire.

Sources :

https://www.lanutrition.fr/que-manger-pour-prevenir-le-cancer

https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Reduire-les-risques-de-cancer/Alimentation

Vérifiez également

Guérir le mal de dos sans médicaments !

Au bureau dans la voiture et à la maison, le dos souffre de mauvaises postures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *