fbpx
intolérance alimentaire

Intolérance alimentaire et allergie, quelles différences ?

Les différents aliments que nous prenons peuvent avoir des effets indésirables sur notre organisme. Ces effets sont communément appelés réactions alimentaires. On peut classifier ces réactions en deux catégories : l’intolérance alimentaire et l’allergie alimentaire. Elles présentent certaines similitudes apparentes, mais ont des causes et des conséquences différentes. Cette différenciation est primordiale pour pouvoir envisager les éventuelles mesures thérapeutiques qui s’imposent.

Définitions

L’intolérance alimentaire et l’allergie alimentaire résultent de l’ingestion d’un aliment. Pour bien faire la distinction entre les deux, nous devons en apporter les définitions.

L’intolérance alimentaire

L’intolérance alimentaire est un malaise lié à l’incapacité de l’organisme à digérer un aliment ou l’une des substances qui le constituent. Tous les aliments peuvent déclencher une intolérance alimentaire, mais les cas les plus connus sont l’intolérance au lactose et au gluten. Une intolérance alimentaire se manifeste généralement par des troubles digestifs. Les principaux symptômes sont des douleurs au niveau du ventre, des nausées et des vomissements, des ballonnements gazeux. Une intolérance alimentaire peut aussi être à l’origine de constipation ou de diarrhées. Mais il peut aussi arriver qu’une intolérance alimentaire provoque la fatigue, l’irritabilité, des maux de tête ou même des éruptions cutanées. Les signes d’une intolérance alimentaire apparaissent progressivement.

L’allergie alimentaire

L’allergie alimentaire est une réaction anormale de notre système immunitaire due à l’ingestion d’un aliment. Les aliments qui peuvent provoquer des réactions allergiques sont appelés allergènes. Le composant alimentaire que le système immunitaire considère comme une menace est une protéine alimentaire. Lorsque l’organisme est en contact avec l’allergène, il produit des anticorps appelés Immunoglobulines E en quantité massive. Ceux-ci libèrent les médiateurs chimiques qui sont responsables de l’apparition des signes d’allergie. La réaction a lieu après un deuxième contact avec l’aliment en question. Une allergie alimentaire peut être bénigne ou grave et même mortelle. Elle entraîne entre autres des urticaires et des nausées. En s’aggravant, une allergie peut amener des difficultés respiratoires ou une baisse de la pression artérielle.

Les similitudes entre l’intolérance alimentaire et l’allergie

L’intolérance alimentaire et l’allergie alimentaire sont toutes les deux des réactions de l’organisme à la prise d’un aliment. Dans bon nombre de cas, les manifestations de cette réaction sont similaires et peuvent prêter à confusion. La consultation médicale est nécessaire pour établir le diagnostic exact, afin de prescrire le traitement adéquat. Les principaux symptômes communs sont :

  • Les douleurs abdominales
  • Les vomissements
  • La constipation
  • Les diarrhées
  • Les éruptions cutanées
  • La fatigue
  • Des troubles respiratoires

Certains aliments, dont le lait de vache est le parfait exemple, peuvent à la fois provoquer une intolérance et une allergie.

intolérance alimentaire

Différences entre intolérance alimentaire et allergie alimentaire

Les réactions alimentaires, malgré les caractéristiques communes, se différencient sur un certain nombre de points.

  • La nature de la réaction

L’intolérance alimentaire est d’origine physiologique. Elle est causée par un aliment que l’organisme ne peut pas digérer. Toutes les substances alimentaires peuvent causer une intolérance alimentaire.

L’allergie alimentaire, par contre, est une réaction immunitaire que l’organisme déclenche au contact d’une protéine qu’il considère comme dangereuse.

  • L’apparition des symptômes

Les signes d’une intolérance alimentaire surviennent progressivement, puis s’installent peu à peu. Les manifestations d’une allergie alimentaires sont brusques. Elles apparaissent brutalement, le plus souvent immédiatement après l’ingestion de l’aliment.

  • L’évolution

Les intolérances alimentaires disparaissent d’elles-mêmes. Une allergie évolue avec l’âge et selon l’aliment allergène. L’allergie au lait de vache qui apparait pendant la petite enfance disparait entre un et deux ans. L’allergie aux œufs part à l’âge de trois ans. Par contre, pour les aliments comme les oléagineux ou les fruits de mer, elle est parfois définitive.

  • Symptômes particuliers de l’allergie

Certains signes réactionnels sont propres à l’allergie alimentaire. Il s’agit de rhinite, d’asthme, d’urticaire localisée ou généralisée et d’eczéma, d’œdème de Quincke.

  • Les conséquences

Une allergie alimentaire peut avoir des conséquences largement plus graves qu’une intolérance alimentaire. Les réactions étant immédiates, leur complication est rapide. Si elle n’est pas prise en charge à temps, une allergie peut s’avérer mortelle.

Les cas extrêmes de réactions alimentaires

  • La maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une maladie relative à l’intolérance au gluten. Le gluten est contenu dans les céréales comme le blé, l’orge, le seigle et l’avoine. Il s’agit d’une réaction auto-immune de l’organisme. Le système immunitaire détruit les cellules de la paroi de l’intestin grêle. En plus des troubles digestifs, cette maladie produit une mauvaise assimilation du fer, du calcium et de la vitamine B. La complication de la maladie cœliaque provoque l’ostéoporose et l’anémie à cause des carences résultantes.

  • Le choc anaphylactique

Le choc anaphylactique est une complication d’une allergie alimentaire qui survient après un effort physique. Il se manifeste par des troubles cardiaques, neurologiques et respiratoires, et par un œdème de Quincke. L’injection d’adrénaline est recommandée en urgence. Le choc anaphylactique peut être mortel s’il n’est pas trait à temps.

Les fausses allergies

Les fausses allergies sont des réactions alimentaires provoquées par la consommation d’aliments induisant la libération d’histamines. Ces dernières déclenchent des manifestations externes rappelant celles d’une allergie comme des réactions cutanées. Malgré ces signes similaires, il ne s’agit nullement de réactions allergiques. Elles ne mettent en jeu aucune action immunitaire.

Sources:
https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/233-Intolerance-alimentaire-le-lactose-est-le-plus-souvent-implique
https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=sensibilites_alimentaires_diete

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.