Accueil / Santé / La maladie de Crohn: qu’est ce que c’est?

La maladie de Crohn: qu’est ce que c’est?

La maladie de Crohn est un syndrome qui affecte généralement l’intestin grêle et moins fréquent le côlon. Elle peut également toucher le reste du tractus gastro-intestinal, l’œsophage et l’estomac. Elle provoque une ulcération, un gonflement une cicatrisation de parties de l’intestin concernées. Cette pathologie doit son nom au médecin américain (Burril B Crohn) qui l’a décrit pour la première fois en 1932. Elle est aussi connue sous autre appellation dont l’entérite régionale, l’entérite granulomateuse et la colite granulomateuse quand elle touche le côlon.

Quels sont les causes de la maladie de Crohn ?

En réalité, la cause de cette maladie inflammatoire reste inconnue. La théorie principale se repose sur la présence des bactéries dans l’intestin. Dans la maladie de Crohn, l’inflammation n’est pas supprimée et se poursuit. Cette inflammation persistante est probablement due à des facteurs environnementaux et des facteurs génétiques qui affectent le système immunitaire. Force est, en effet, de constater que la maladie reste plus fréquente dans les pays développés que dans les pays sous-développés, dans les zones urbaines plutôt que rurales et dans les climats du nord plutôt que du sud.

Comment affecte-t-elle les intestins ?

maladie de crohn intestin

Les premiers signes de la maladie de Crohn sont de petits ulcères, appelés ulcères aphteux, causés par des ruptures de la muqueuse intestinale. Les ulcères deviennent plus gros et plus profonds. L’expansion des ulcères s’accompagne d’un gonflement du tissu et finalement d’une cicatrisation de l’intestin, provoquant un rétrécissement. Au final, ce dernier peut causer une obstruction du flux de gestion des aliments dans les intestins. Les ulcères plus conséquents peuvent pénétrer entièrement dans la paroi intestinale et dans les structures avoisinantes comme la vessie, la vagin et d’autres zones de l’intestin.

Les symptômes

symptômes maladie de crohn

Les symptômes de cette maladie inflammatoire varient de légers à graves. Ils peuvent varier dans le temps et d’une personne à l’autre. Ces signes incluent :

  • La diarrhée fréquente et récurrente
  • Le saignement de rectum
  • La perte de poids involontaire
  • La fièvre
  • Les douleurs abdominales et les crampes
  • La fatigue et la sensation de manque d’énergie
  • La réduction de l’appétit

La maladie de Crohn peut toucher l’ensemble du tractus gastro-intestinale – de la bouche à l’anus et peut être progressive. Au fil du temps, vos symptômes pourraient s’aggraver. C’est pourquoi il est crucial d’entamer une conversation ouverte et honnête au sujet de votre maladie, car votre médecin utilisera ces informations en vue de déterminer le plan de traitement le mieux adapté à votre situation. De plus, les symptômes peuvent apparaître soudainement, sans avertissement.

Les complications

Outre les signes douloureux, cette pathologie peut engendrer des complications intestinales comme :

  • L’obstruction des intestins
  • La formation de tissu cicatriciel
  • Les fissures (la déchirure dans le canal anal pouvant causer des saignements)
  • Les abcès
  • Les fistules (les tunnels anormaux qui se forment entre deux structures du corps)

Votre médecin peut vous recommander une intervention chirurgicale afin de retirer une partie endommagée de votre tube digestif. Cette opération consiste à fermer les fistules, enlever les tissus cicatriciels ou réparer les dommages causés par la maladie.

Le diagnostic

Les symptômes et les antécédents familiaux liés à cette maladie constituent des éléments importants pour le dépistage. Les selles peuvent faire l’objet d’une analyse afin de déterminer les signes d’inflammation. La fièvre et le nombre élevé de globule blanc dans le sang peuvent suggérer une inflammation.

L’intestin enflammé doit être visualisé et si possible biopsié. Cela peut être réalisé par des études radiologique notamment une radiographie au baryum de l’intestin grêle. Lorsque l’inflammation ne concerne pas l’iléon terminal, il peut être utile de procéder à une endoscopie par capsule afin de visualiser l’intégralité de l’intestin grêle.

Les traitements

Il existe plusieurs traitements pour la maladie de Crohn. En fait, il n’y a pas de traitement curatif pour Crohn, mais de nombreux médicaments pour le traiter. Ces médicaments comprennent les antibiotiques, les aminosalicylates, les corticostéroïdes, les modificateurs immunitaires et les thérapies biologiques.

Les thérapies biologiques

Les produits biologiques deviennent un nouveau type de médicament que les scientifiques ont mis au point à partir d’un organisme vivant. Ils réduisent la réponse immunitaire du corps en ciblant les protéines qui conduisent à l’inflammation. Ces produits semblent aider les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Voici des exemples de produits biologiques contre cette maladie inflammatoire :

  • L’infliximab (remicade)
  • L’adalimumab (Humira)
  • 6-mercaptopurine (Purinethol)
  • La méthotrexate
  • L’imuran (azathioprine)

Les traitements biologiques peuvent entraîner des effets secondaires comme les vomissements, les nausées et la résistance plus faible aux infections. Certaines études concluent que l’usage de produits biologiques contribue à réduire à 30% le risque qu’un individu subit une chirurgie abdominale d’ici 10 ans. Avant l’introduction des produits biologiques, les chercheurs estimaient ce pourcentage entre 40 et 55%. Ces produits semblent aussi diminuer le risque des effets indésirables pouvant survenir quand vous utilisez des corticostéroïdes.

A noter que les individus réagissent différemment à ces médicaments biologiques. Votre médecin vous prescrira une option appropriée et recommandera probablement d’essayer une alternative ou une combinaison de médicaments si le premier le ne fonctionne pas.

La maladie de Crohn et le régime alimentaire

Les allergies alimentaires ne causent pas cette maladie inflammatoire de l’intestin. Les régimes spéciaux à long terme ne sont pas efficaces pour la traiter. Toutefois, ajuster votre alimentation peut vous aider à gérer certains de vos symptômes. Cela contribue ainsi à renforcer le fonctionnement des médicaments contre cette affection. Une personne atteinte de la maladie de Crohn doit faire très attention à son alimentation, car elle risque de souffrir de malnutrition.

Quand une opération chirurgicale est indispensable ?

La chirurgie peut être envisagée si la maladie ne répond pas aux médicaments. Environ 60 % à 75 % des patients nécessitent une intervention chirurgicale à un moment donné dans l’objectif de corriger les complications potentielles de la maladie de Crohn telles que le dégagement d’un blocage intestinal ou la réparation de dommages intestinaux.

Sources scientifiques

http://www.chu-rouen.fr/page/mesh-descripteur/maladie-de-crohn

http://www.nevdgp.org.au/info/gastro/Crohns_Complications.htm

Vérifiez également

peau qui pèle

J’ai la peau qui pèle, que faire?

Vous perdez votre peau, notamment celle du visage, par petits lambeaux ? Et vous vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *