Accueil / Santé / La pomme : connaître ses multiples avantages sur la santé

La pomme : connaître ses multiples avantages sur la santé

Une pomme par jour est-elle vraiment bonne pour vous ? Le vieil adage « une pomme chaque matin éloigne le médecin » tient sa promesse. Selon le département des sciences de l’alimentation de l’Université Cornel, il a été constaté que les pommes ont une très forte activité antioxydante, inhibent la prolifération des cellules cancéreuses, réduisent l’oxydation des lipides et abaissent le taux de cholestérol.

Les valeurs nutritives de la pomme

Combien de calories y a-t-il dans une pomme ? Combien de glucides et de protéines une pomme a-t-elle ? Une pomme moyenne (environ 182 grammes) contient environ :

  • 94.6 g de calories
  • 25.1 g de glucides
  • 0.5 g de protéines
  • 0.3 g de graisse
  • 4.4 g de fibres
  • 8.4 mg de vitamine C
  • 195 mg de potassium
  • 4 microgrammes de vitamine K
  • 0.1 mg de vitamine B6
  • 0.11 mg de manganèse

Elle fournit également de la vitamine A, de la vitamine E, de la niacine, du folate, de l’acide pantothénique, de la choline, de la bétaïne, du calcium, du fer, du magnésium et du phosphore.

Bénéficier de ses nombreux bienfaits

Riche en antioxydants pour combattre contre le cancer

aliments riches en antioxydants

Les pommes contiennent une bonne source d’antioxydants et de flavonoïdes. Elles sont classées deuxièmes après les canneberges parmi tous les types de fruits grâce à leur forte concentration en antioxydants phénoliques. Comparée à tous les autres types de fruits, elle renferme la plus forte proportion de composés phénoliques libres. Cela signifie que ces molécules ne sont pas liées aux autres composés présents dans le fruit pouvant ralentir leur activité bénéfique sur le corps.

La recherche révèle que les antioxydants bénéfiques contenus dans les pommes comprennent la quercétine, la catéchine, la phloridzine et l’acide chlorogénique.

Grâce à ces ingrédients spéciaux, ce fruit fait plus que combattre les radicaux libres. Plusieurs études prouvent que des aliments anti-inflammatoires comme les pommes permettent de prévenir le cancer de la prostate en raison de leur apport en quercétine. D’autres preuves affirment que certains composés photochimiques protecteurs dans la peau des pommes contribuent à inhiber la reproduction des cellules cancéreuses dans le côlon.

Prévenir l’inflammation

Les produits photochimiques présents dans les fruits colorés notamment les antioxydants phénoliques, les flavonoïdes et les caroténoïdes sont connus pour réduire le risque de nombreuses maladies chroniques répandues. En effet, les phytonutriments préservent la netteté des artères, diminuent les réponses inflammatoires et préviennent les niveaux élevés de stress oxydatif.

Des recherches menées par l’Université de Californie affirment que les aliments riches antioxydants préviennent le déclin cognitif du vieillissement normal, le diabète, le surpoids, la maladie des os, la maladie de poumon et les troubles gastro-intestinaux.

Lutter contre les maladies cardiaques

maladie cardiaque

Il existe de preuves irréfutables qu’un régime comprenant une grande quantité d’aliments riches en fibres particulièrement des fruits et des légumes frais peut réduire le risque de nombreuses maladies chroniques y compris la maladie cardiaque. Plusieurs études scientifiques démontrent que les individus qui consomment plus d’aliments à base de plantes fraîches et riches en antioxydants présentent une inflammation moins intense. Par conséquent, le risque de maladie cardiovasculaire est réduit.

Une étude menée en 2003 a conclu qu’une consommation accrue de fruits et de légumes était associée à un risque moins élevé de décès dus aux maladies cardiovasculaires. Il est également prouvé que les fruits riches en antioxydants jouent un rôle crucial dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de la maladie pulmonaire, de la diverticulose et de l’hypertension.

Améliorer la santé digestive

Suivre un régime riche en fibres permet de lutter contre les problèmes digestifs tels que le syndrome du côlon irritable et même les cancers du système digestif. Les phytonutriments présents dans les pommes protègent les organes digestifs contre le stress oxydatif et le déséquilibre des niveaux de pH.

Lorsqu’il s’agit de soulager la constipation naturelle, consommer une énorme quantité d’aliments riches en fibres comme les pommes reste un excellent moyen de prévenir et traiter ce trouble. La pectine dans les pommes est considérée comme un diurétique naturel. Elle a un léger effet laxatif, ce qui permet de lutter contre les ballonnements.

Prévenir le diabète

Vous pensez que le sucre dans les fruits est mauvais pour vous ? Des chercheurs ont constaté que la consommation quotidienne de cinq portions combinées de fruits et de légumes réduisait considérablement le risque de diabète chez les adultes.

Les flavonoïdes présents dans les pommes sont connus pour améliorer la sensibilité à l’insuline. Cela demeure nécessaire afin de prévenir le diabète et la prise de poids. Les autres antioxydants et fibres contenus dans les pommes jouent également un rôle important dans leurs effets antidiabétiques. Parce que les pommes sont riches en fibres, elles sont considérées comme un fruit dont l’indice glycémique est bas. Comparées aux glucides raffinés ou aux produits édulcorés, elles ont la capacité de libérer du sucre dans le sang à un rythme plus lent. Cela signifie qu’elles maintiennent la glycémie plus stable et empêchent les fluctuations de la glycémie pouvant conduire à une résistance à l’insuline.

Bonne source de vitamine C

Une pomme moyenne fournit environ 14% de votre besoin de vitamine C par jour. La vitamine C est, en effet, considérée comme un puissant antioxydant important pour la santé de la peau, des yeux, du système immunitaire et du cerveau. De plus, les aliments riches en vitamine C comme les pommes ont des effets anti-âges naturels, car ils favorisent les renouvellements cellulaires de la peau et préviennent les dommages causés par l’exposition aux rayons UV.

Sources scientifiques

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC442131/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5488166/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11162324

Vérifiez également

insomnie chronique

Insomnie chronique: que faire pour en venir à bout?

Depuis quelque temps, vous avez du mal à vous endormir le soir. Vous avez essayé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *