Accueil / Santé / L’artériosclérose : symptômes, causes et prévention

L’artériosclérose : symptômes, causes et prévention

L’artériosclérose ou l’athérosclérose peut provoquer une maladie cardiovasculaire qui peut être fatale dans les cas extrêmes. En France, cette maladie constitue l’une des causes principales d’infarctus de myocarde. Un mode de vie saine peut largement prévenir cette maladie et ses conséquences néfastes.

Qu’est-ce que l’artériosclérose ?

L’athérosclérose, par définition, est une affection dans laquelle certains vaisseaux sanguins – les artères – se rétrécissent. Cette vasoconstriction provient du fait que des graisses sanguines, des caillots sanguins, du tissu conjonctif et de la chaux se déposent dans les parois des vaisseaux.

L’artériosclérose peut toucher toutes les artères du corps et causer divers dommages consécutifs. L’athérosclérose commence à l’adolescence : elle accumule de la graisse dans la paroi des vaisseaux sanguins, dans l’intima : c’est la plus interne des trois couches qui constituent une artère.

À un âge moyen, les composants sanguins et les plaquettes peuvent ensuite être déposés. Ces dépôts de paroi (appelés athérome) peuvent épaissir les vaisseaux. Ils permettent ainsi de détecter les modifications vasculaires lors d’une intervention chirurgicale à l’œil nu.

Les symptômes

artériosclérose symptômesIl peut s’écouler des années, voire des décennies avant que l’artériosclérose ne produise des symptômes évidents. Les changements dans les artères ne se développent que lentement.

Si les premiers changements vasculaires commencent à l’adolescence, en raison du risque accru d’artériosclérose, les premiers symptômes peuvent apparaître dès l’âge de 30 à 40 ans. Cependant, cette pathologie ne devient souvent perceptible qu’à un âge plus avancé.

Les symptômes de l’artériosclérose dépendent des artères du corps touchées par la maladie vasculaire. L’athérosclérose provoque en particulier les maladies cardiovasculaires suivantes :

  • La maladie coronarienne provoquant une crise cardiaque
  • Les maladies des vaisseaux sanguins du cerveau
  • La maladie artérielle périphérique (perte des membres inférieurs)

Les causes

Les causes exactes de l’athérosclérose ne sont pas tout à fait claires. Selon une approche explicative, le cholestérol participe de manière significative à sa formation. De plus, il existe plusieurs facteurs de risques favorisant la calcification vasculaire.

Le cholestérol

Le cholestérol reste un facteur particulièrement important dans le développement de l’artériosclérose. Surtout le cholestérol LDL, habituellement appelé « mauvais » cholestérol. Le cholestérol LDL se forme dans le foie et pénètre ensuite dans d’autres organes et tissus, où il se dépose entre autres dans les vaisseaux. En revanche, le cholestérol HDL (le « bon » cholestérol) retourne au foie. Donc …

  • …pour juger positif un taux élevé de HDL dans le sang (> 50 milligrammes par décilitre).
  • …pour juger négative une valeur élevée de LDL (> 100 milligrammes par décilitre).

La théorie des lipides

Selon la théorie dite des lipides, l’artériosclérose se développe lors de la conversion de certaines cellules en cellules mousseuses riches en graisse. Les lipides sont un groupe de substances principalement insolubles, notamment les graisses et le cholestérol.

Une condition préalable au développement de l’artériosclérose est un changement mécanique de la couche artérielle la plus interne (intima) – par exemple, par une blessure mécanique, des toxines bactériennes, des virus ou des réactions immunitaires. À un tel endroit modifié, certains globules blancs adhèrent les monocytes. Ceux-ci peuvent envahir la couche artérielle la plus interne et se transforment en phagocytes.

  • Les phagocytes immigrés provoquent l’écoulement de lipides – dont le cholestérol LDL – et d’autres cellules sanguines dans la paroi vasculaire.
  • Les phagocytes ont un récepteur LDL, qui absorbe le cholestérol non contrôlé. En conséquence, les phagocytes se transforment en cellules de mousse riches en graisse.
  • Cela provoque une réaction inflammatoire qui se limite initialement à la couche artérielle la plus interne, mais se poursuit plus tard aux cellules musculaires de la couche artérielle moyenne.

Les facteurs de risque

Les facteurs de risque importants de l’artériosclérose comprennent :

  • L’Hypercholestérolémie (augmentation du cholestérol LDL, faible taux de cholestérol HDL)
  • Une pression artérielle élevée (hypertension)
  • Le tabagisme
  • Le diabète
  • L’embonpoint
  • Le manque d’exercice

risque artérioscléroseDe plus, l’âge, notamment chez les hommes de plus de 60 et les femmes de plus de 70 ans, constitue un facteur de risque majeur pour l’athérosclérose. En outre, les influences suivantes peuvent favoriser le développement de l’athérosclérose :

  • Le stress et les facteurs psychosociaux,
  • Une concentration accrue de lipoprotéines ou de fibrinogène dans le sang
  • Une concentration accrue de la séquence de la protéine homocystéine (que l’on appelle Hyperhomocystéinémie).

La manière dont les facteurs individuels peuvent causer l’athérosclérose n’est pas encore bien comprise. Les principaux mécanismes de développement de l’artériosclérose, déclenchés ou intensifiés par les facteurs de risque, sont les suivants :

  • Une lésion de la couche la plus interne du tissu tapissant complètement le vaisseau(endothélium),
  • La détérioration des propriétés d’écoulement du sang,
  • L’adhérence des composants sanguins à la paroi artérielle.

Les dépôts typiques de l’artériosclérose sont constitués des mêmes composants, quel que soit le facteur de risque prédominant. Cela indique que les facteurs de risque énumérés pour l’athérosclérose provoquent un événement commun et conduisent donc au même résultat.

Les diagnostics possibles

Dans l’artériosclérose, le médecin entame tout d’abord une conversation plus approfondie avec le patient. Cela lui permet de savoir l’historique de la maladie et d’établir un examen physique approprié. Avec un test sanguin, le médecin peut ensuite déterminer si une maladie est présente, ce qui favorise une calcification vasculaire (par exemple, un trouble du métabolisme des lipides ou le diabète).

Les signes d’athérosclérose peuvent également nécessiter certains tests pour déterminer la performance d’un organe :

  • Si une maladie cardiaque est présente à la suite d’une artériosclérose, le médecin peut vérifier avec un ECG de stress.
  • Il peut également vous prescrire de faire une échographie Doppler.
  • En cas de suspicion de maladie artérielle occlusive artérielle périphérique (MAP), le médecin mesure la distance de marche à laquelle la personne concernée peut se déplacer sans interruption.

L’artériosclérose peut également être diagnostiquée par une angiographie : cette procédure permet au médecin de visualiser les vaisseaux sanguins et d’évaluer l’étendue de la vasoconstriction.

La prévention

Un traitement efficace contre l’artériosclérose est un régime alimentaire sain, équilibré, riche en légumes et en fruits et faible en gras. En outre, il est important d’éviter l’obésité et de faire de l’exercice régulièrement. Il est préférable de réaliser les sports d’endurance.

Ceux qui veulent prévenir cette maladie ne devraient pas fumer des cigarettes. En effet, le risque de crise cardiaque chez un non-fumeur de 40 ans en bonne santé, comparé à un fumeur du même âge est 15 fois moins élevé.

 

Sources

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=arteriosclerose_pm

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_787_atherosclerose.htm

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-arteriosclerose-2509/

Vérifiez également

palpitations cardiaques

Palpitations cardiaques: causes, symptômes et traitements naturels

Avoir le cœur qui s’emballe, notamment en cas d’émotions fortes est tout à fait normal. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *