fbpx

Le rôle protecteur de l’activité physique pour prévenir le risque de cancer de colon

La pratique régulière d’un exercice physique permet de prévenir le risque de cancer de colon. Cette nouvelle recommandation présente des effets directs sur la survenue des cancers de colon. Quelles sont les liaisons entre activité physique et cancer du côlon ? Quelle activité physique choisir et à quel rythme ? Quelles sont les autres précautions à prendre pour lutter contre le cancer du gros intestin ?

Cancer du côlon – le deuxième cancer le plus meurtrier

En France, 43 000 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués chaque année. Les autorités sanitaires estiment que ce type de cancer touche 4% des hommes et 3% des femmes âgés de plus de 75 ans. C’est le deuxième cancer le plus meurtrier avec environ 17 500 décès par an. La modification du mode de vie et le diagnostique à temps permet de prévenir le risque de cancer de colon. Il faut  d’ailleurs souligner que 9 patients sur 10 ont été guérit, car le cancer  a été détecté tôt.

Pourquoi l’activité physique permet de prévenir le risque de cancer de colon ?

Une séance d’exercice physique court mais intense permet de prévenir le risque de cancer de colon. C’est pour cette raison que les spécialistes intègrent dans le traitement des patients l’APA ou l’activité physique adapté. Elle fait partie des traitements non médicamenteux des cancers du côlon et du rectum.

Les bienfaits de l’activité physique pour prévenir le risque de cancer de colon

L’activité physique apporte de nombreux avantages dans la lutte et la prévention du cancer du côlon.

  • Accélère le transit intestinal. Cela diminue le temps d’exposition de la muqueuse digestive aux cancérogènes provenant des aliments.
  • Réduit des effets indésirables des traitements médicaux et de la chimiothérapie ;
  • Assure l’équilibre énergétique de l’organisme. Il régule la sécrétion de l’insuline et des autres hormones ;
  • Lutte contre la fatigue et la dépression ;
  • Modifie la sécrétion d’acides biliaires, du cholestérol sérique, les profils hormone gastro-intestinale et du pancréas ;
  • Augmente l’inflammation et inhibe la croissance des cellules cancéreuses du côlon;
  • Favorise la libération de prostaglandines, indispensable pour prévenir le risque de cancer de colon;
  • Augmente l’activité des cellules NK qui a pour rôle de réduire la fréquence des cancers.

prévenir le risque de cancer de colon

Quelles activités physiques choisir ?

En principe, presque toutes les activités sportives sont adaptées pour les personnes souffrant de cancer de côlon ou du rectum. Les spécialistes recommandent le basket-ball, le football, le karaté, l’athlétisme, le tennis de table, les marches à pied ou encore la nation. Vous pouvez choisir parmi ces activités pour lutter et prévenir le risque de cancer de colon. Si vous n’avez pas le temps pour faire du sport, vous pouvez apporter quelques modifications sur votre mode de vie. Le but c’est de bouger au maximum que ce soit à la maison ou dans le lieu de travail. Vous pouvez remplacer la sieste après le déjeuner par une petite marche à pied.

Le dépistage et traitement du cancer de côlon

Pour prévenir le risque de cancer de colon la réalisation d’un dépistage est recommandée à partir de 50 ans. Il en existe trois méthodes. Le premier c’est l’analyse des selles qui doit être réalisée chaque année. Le second c’est la sigmoïdoscopie à faire tous les cinq ans. La troisième et dernière méthode c’est la coloscopie qui est à réaliser tous les 10 ans. Pour limiter les risques, il faut réaliser ces trois méthodes selon leurs fréquences. En ce qui concerne le traitement, il dépend de la taille, de l’emplacement et de la progression du cancer. Les traitements les plus courants sont les chirurgies pour enlever le cancer, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Les autres recommandations pour prévenir le risque de cancer de colon

Le sport et l’activité jouent un rôle important dans la prévention du cancer de côlon. D’autres éléments comme le choix de l’alimentation et de boisson sont aussi recommandés pour prévenir le risque de cancer de colon.

  • Consommer des oignons, ails et poireaux pour réduire jusqu’à 79% le risque de développement du cancer du côlon et des autres cancers ;
  • Limiter la consommation des régimes alimentaires riches en viande rouge et en charcuterie ;
  • Augmenter l’apport en fruits et légumes pour éviter le surpoids et l’obésité ;
  • Eviter ou limiter l’alcool et le tabac ;
  • Privilégier des aliments bio, dépourvus de pesticides et de polychlorobiphényles pour prévenir le risque de cancer de colon;
  • Garder un équilibre entre la dépense énergétique quotidienne et les apports alimentaires ;
  • Boire du lait de soja pour profiter du calcium et de la vitamine d qu’il possède. Ces deux éléments diminuent le risque de développement du cancer colorectal ;
  • Limiter la consommation des aliments riches en gras trans. Ils sont présents dans les margarines, les biscuits, les desserts commerciaux et les produits de boulangerie du supermarché.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/l-activite-physique-une-arme-efficace-contre-le-cancer/
https://www.doctissimo.fr/sante/news/cancer-du-colon-ce-qu-il-faut-savoir-pour-s-en-proteger

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

effets secondaires du thé vert

Quels sont les effets secondaires du thé vert ?

Malgré les bienfaits incontestables qu’il peut procurer sur la santé, le thé vert peut entraîner …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *