Accueil / Santé / Les symptômes de kyste pilonidal ?

Les symptômes de kyste pilonidal ?

Les sinus pilonidaux ne causent généralement pas de problèmes, à moins qu’ils ne deviennent irrités ou enflammés. Cela peut causer une quantité importante d’inconfort et de douleur. Il peut même entraver votre capacité à rester debout ou assis pendant de longues périodes. Dans cet article nous allons voir de plus près les symptômes de kyste pilonidal. Il convient de noter que le développement de ce kyste ne se limite pas à la zone située au-dessus de la fesse. Il peut ainsi se développer dans d’autres parties du corps.

Les premiers symptômes de kyste pilonidal

Déterminer si vous avez développé un kyste pilonidal à son point de départ n’est pas aussi simple que de détecter un abcès enflammé. En effet, il est souvent laissé non diagnostiquer jusqu’à ce qu’il soit infecté. Si vous pensez en avoir développé un, voici deux des symptômes de kyste pilonidal à surveiller :

  • Une fossette à la surface de la peau. Le point de départ d’un kyste pilonidal se caractérise généralement par un petit retrait ou une fossette à la surface de la peau. Cela se voit souvent au sommet du sacrum ou au-dessus des fesses.
  • Apparence d’une masse indolore. Au début d’un kyste pilonidal, vous remarquerez peut-être une petite masse près de la fente natale lors du lavage.  Lorsque vous trouvez une masse, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé pour savoir s’il s’agit d’un kyste pilonidal ou d’une autre maladie.

Symptômes révélateurs du développement d’un abcès pilonidal

Si un kyste pilonidal s’infecte, les symptômes de kyste pilonidal peuvent commencer à se manifester plus rapidement. Cette inflammation est souvent causée par une irritation du site affecté, avec des effets symptomatiques allant de gérables à débilitants. Certains des symptômes révélateurs d’un abcès pilonidal sont :

  • Peau rougie et douloureuse dans la région sacrale. Lorsque le kyste pilonidal est infecté, la protrusion devient enflammée et sensible au toucher. C’est généralement le premier signe de formation d’un abcès pilonidal.
  • Douleur modérée à sévère de la fente. Les patients commencent à ressentir une douleur gérable au début de l’inflammation. Si elle n’est pas traitée ou exposée à de possibles irritants externes, la douleur peut devenir plus intense. Ce qui peut alors rendre difficile le sommeil ou la position assise.
  • Drainage de sang et de pus. Les abcès pilonidaux peuvent également présenter une fuite de liquide, qui est généralement un mélange de sang, de débris de peau et de pus. Il peut avoir une odeur très fétide que beaucoup de patients remarquent quand ils éprouvent ce symptôme.
  • Fièvre. L’infection peut également provoquer une fièvre chez les patients, accompagnée de nausée et de faiblesse. Cependant, ces symptômes sont rares.

Si vous observez l’un de ces symptômes de kyste pilonidal, envisagez de consulter un professionnel de la santé. Cela permet de vous assurer que votre abcès pilonidal sera traité correctement. Cela vous aidera à faire face à l’abcès et à réduire votre risque d’aggraver l’infection.

Élimination des kystes pilonidaux : devriez-vous vous faire opérer ?

Une des options de traitement pour un kyste pilonidal est la chirurgie. Au cours de cette intervention, un chirurgien colorectal draine le kyste ou l’enlève pour l’empêcher de se remplir à nouveau. Cependant, avant de subir une cystectomie, vous devez tenir compte du temps nécessaire au rétablissement et du coût de la chirurgie elle-même.

Différents types de chirurgie du kyste pilonidal

Il existe de nombreuses façons de retirer un kyste pilonidal ou d’accélérer son processus de guérison. Certains chirurgiens recommandent de retirer complètement le kyste pour l’empêcher de se remplir de nouveau de liquide. Bien que cela puisse sembler logique, cela peut aussi avoir des répercussions physiques. Certaines des options que vous pouvez choisir sont :

La coupure

Le drainage d’un kyste pilonidal se fait en pratiquant une petite incision dans l’abcès. Cela permet ainsi au pus et aux autres débris de s’écouler hors du kyste. Une fois que tout le liquide est enlevé, le kyste est ensuite emballé avec une gaze stérile.  Cependant, 85% des patients dont le kyste est drainé en souffrent à nouveau, car la cavité se remplit de nouveau de débris.

Marsupialisation

Les médecins pratiquent une incision sur la partie de la peau qui recouvre le kyste. Les bords de la plaie sont ensuite suturés à la base de la plaie. Cela laissera la plaie ouverte pour guérir. Les patients qui choisissent ce type de retrait auront besoin d’un temps de récupération plus long. Cela laissera également une marque importante dans la région sacrale.

Incision et drainage

Le kyste est retiré, mais la plaie ne sera pas fermée. Cela le laissera guérir tout seul, ce qui prendra normalement environ deux mois.

Les complications possibles d’élimination des kystes pilonidaux

On recommande généralement l’ablation chirurgicale d’un kyste pilonidal pour réduire considérablement le risque de développer un nouveau kyste. Pourtant, la chirurgie présente également une poignée de risques pour la santé. Si vous envisagez de faire enlever votre kyste pilonidal, vous devez être au courant des complications auxquelles vous pourriez être confronté. Certains d’entre eux comprennent :

Risques liés à l’utilisation de l’anesthésie

Pendant l’élimination du kyste, la zone autour du kyste peut faire l’objet d’une anesthésie locale. Il convient de noter que l’utilisation de l’anesthésie comporte un large éventail de complications, notamment des réactions allergiques et un surdosage possible.

Infection ou saignement

Il est possible que la plaie ne soit pas soignée correctement après la procédure. Les médicaments anticoagulants peuvent aggraver les saignements au cours de l’opération. Avant de procéder à un retrait pilonidal, assurez-vous de consulter un médecin pour connaître les médicaments à arrêter pour éviter toute perte de sang inutile.

Réapparition d’un kyste

Bien que la possibilité d’une réémergence de kyste pilonidal soit réduite, la chirurgie n’efface pas totalement le risque. Cela revient toujours à maintenir une bonne hygiène et une bonne santé physique.

Comment se débarrasser d’un kyste pilonidal ?

Le traitement habituel des kystes pilonidaux est le drainage ou le piquage. Un praticien de la santé pratique une incision à la surface du kyste et laisse s’écouler les liquides. Cependant, il existe d’autres remèdes naturels que vous pouvez essayer si vous ne voulez pas passer sous le couteau. Certains d’entre eux comprennent la cire d’abeille, le curcuma, l’huile de théier et le vinaigre de cidre.

Sources et références

battements actifs, 8 signes et symptômes de kystes pilonidaux

Patient, Pilonidal Sinus

Le groupe de chirurgie de Los Angeles, traitement du kyste pilonidal à Beverly Hills

 

Vérifiez également

intoxication alcoolique aiguë

Reconnaître et prendre en charge une intoxication alcoolique aiguë

Les occasions pour boire de l’alcool ne manquent pas. Ce qui est tout à fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *