Accueil / Santé / Les conséquences du manque de sommeil sur la santé

Les conséquences du manque de sommeil sur la santé

D’après la recherche de l’INSV/MGEN (Institut National du Sommeil et de la Vigilance) effectuée en 2015, 1/4 des Français se plaignent de manquer de sommeil particulièrement les jours de travail et que 1/3 affirment souffrir de troubles du sommeil. Beaucoup dorment moins de 5 heures par nuit. En pourcentage, les adolescents sont parmi les plus démunis. Bien que la plupart des gens ne pensent pas autant au manque de sommeil, ils ont, en réalité, des conséquences fatales sur notre état de santé.

Qu’advient-il en cas de trouble de sommeil ?

D’innombrables personnes ont perdu la vie devant des conducteurs fatigués par le manque de sommeil. Il convient de noter que dormir moins de 6 heures par nuit vous laisse avec une déficience cognitive. La privation de sommeil a également été associée à des effets sur la santé tels que l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, la maladie d’Alzheimer et le cancer. La dépression et l’anxiété sont aussi parmi les effets du manque du sommeil.

Ce qui rend les troubles de sommeil si préjudiciable, c’est qu’ils n’affectent pas seulement un aspect de votre santé, mais plusieurs. Nous allons voir 4 conséquences néfastes de ce phénomène pour votre bien-être mental et physique.

qw

Le temps de réaction ralentit

Lorsque vous êtes privé de sommeil, vous ne réagissez pas aussi vite que vous le feriez habituellement. Cela rend votre activité potentiellement dangereuse comme l’emploi des outils électriques. Une étude a même révélé que la somnolence au volant était presque aussi dangereuse que la conduite en état d’ébriété.

Les problèmes cognitifs

Un trouble de sommeil qui ne vous laisse que 4 à 6 heures peut affecter votre capacité à traiter les informations et à prendre des décisions. C’est pourquoi il est si nécessaire de mieux dormir avant les événements importants au travail ou à la maison.

Une recherche montre que les personnes souffrant de troubles chroniques du sommeil peuvent développer la maladie d’Alzheimer plutôt que celles qui dorment bien. En effet, le sommeil est essentiel à la désintoxication du cerveau – un processus au cours duquel les protéines nocives liées à la maladie d’Alzheimer sont éliminées.

La diminution de l’apprentissage et la mémoire

perte de mémoire

On pense que le processus de développement du cerveau sous-tend la capacité de votre cerveau à contrôler le comportement, notamment l’apprentissage et la mémoire. Par ailleurs, certaines formes de potentialisation à long terme, un processus neuronal lié à la fixation de l’apprentissage et de la mémoire peuvent être obtenus pendant le sommeil, ce qui signifie que les connexions synaptiques sont améliorées au cours de votre sommeil.

La fonction immunitaire et la santé se détériorent

La privation de sommeil a le même effet sur votre système immunitaire que le stress physique ou la maladie. Cela peut expliquer en partie pourquoi le manque de sommeil est associé à un risque important de nombreuses maladies chroniques.

Des recherches montrent, en outre, que dormir moins de 6 h par nuit fait plus que tripler votre risque d’hypertension artérielle et que les femmes qui obtiennent moins de 4 h de sommeil par nuit doublent leurs chances de mourir d’une maladie cardiaque.

Combien d’heures de sommeil avez-vous besoin chaque nuit ?

La durée moyenne de sommeil, notamment pour les adultes, se situe entre 7 et 9 heures par nuit. En moyenne, nous avons donc besoin de 8 heures de sommeil par nuit. Ce délai idéal nous permet de rester en forme durant la journée et de nous lever le matin avec le sentiment d’être en forme et efficace.

Cependant, 8 h de sommeil ne signifie pas forcément 8 h au lit. Si vous vous couchez à 22 h et que vous vous levez à 6 h, vous pourriez dire que vous avez dormi pendant 8 h. Mais en réalité, vous avez peut-être passé au moins 15 à 30 minutes à vous endormir et vous êtes probablement réveillé une ou plusieurs fois pendant la nuit. Il s’agit donc de dormir huit heures complètes sans interruption.

La nécessité de traiter l’apnée du sommeil

apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est une autre cause fréquente de la privation de sommeil. C’est l’incapacité de bien respirer ou la limitation de la respiration durant le sommeil. L’apnée obstructive du sommeil se traduit souvent par l’affaissement fréquent des voies respiratoires pendant le sommeil, ce qui rend difficile la respiration pour des périodes pouvant durer jusqu’à 10 secondes. Ces perturbations respiratoires gênent le sommeil, entraînent une fatigue inhabituelle le lendemain et réduisent la quantité d’oxygène dans votre sang.

Cette maladie est étroitement liée à des problèmes de santé métaboliques tels que l’obésité et le diabète de type 2. Selon les recherches, même une légère réduction de poids peut arrêter la progression de l’apnée obstructive du sommeil.

Que faire pour mieux dormir ?

Effectuer de petits changements à votre routine quotidienne et à votre zone de couchage s’avère très utile afin de vous garantir un sommeil réparateur et ininterrompu. Envisagez de mettre en œuvre les modifications suivantes :

  • Évitez de regarder la télévision ou d’utiliser votre ordinateur au moins une heure avant d’aller au lit : ces appareils émettent de la lumière bleue, ce qui permet à votre cerveau de penser qu’il est encore jour. Normalement, votre cerveau commence à sécréter de la mélatonine entre 21 h et 22 h, et ces appareils émettent une lumière susceptible d’étouffer ce processus.
  • Profitez du soleil le matin au moins pendant 30 minutes : votre système circadien a besoin d’une lumière vive pour se réinitialiser. 10 à 15 minutes de soleil le matin enverront un message fort à votre horloge interne pour lui signaler que le jour est arrivé, ce qui le rend moins susceptible d’être confondu par des signaux lumineux plus faibles pendant la nuit.
  • Dormez dans une pièce sombre : la moindre lumière dans votre chambre à coucher peut perturber l’horloge de votre corps et la production de mélatonine de votre glande pinéale. Couvrez vos fenêtres avec des rideaux ou des stores opaques ou utilisez un masque pour les yeux.

Sources et références

Vérifiez également

intolérant au lactose

Intolérant au lactose, quel fromage pour vous ?

Le lait fait partie de notre quotidien, dès la naissance. C’est un aliment particulièrement nutritif. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *