Accueil / Santé / L’intoxication alcoolique : comment se manifeste-t-elle?

L’intoxication alcoolique : comment se manifeste-t-elle?

Une consommation excessive d’alcool peut altérer les capacités de décision et la motricité. Elle est fréquemment impliquée dans les accidents de la route, les comportements violents, les grossesses non planifiées et les maladies sexuellement transmissibles. Elle peut aussi causer une intoxication alcoolique pouvant avoir un impact négatif sur votre santé et peut même vous coûter la vie si vous ne prenez pas les mesures qui s’imposent.

Qu’est-ce que l’intoxication alcoolique ?

L’intoxication alcoolique endommage le corps et finit par fermer les zones du cerveau qui contrôlent les fonctions essentielles à la survie comme la respiration, la fréquence cardiaque et le contrôle de la température. Vous devenez plus susceptible à cette intoxication lorsque vous :

  • Consommez 4 boissons alcoolisées ou plus en une seule occasion pour les femmes ou plus de 5 boissons alcoolisées pour les hommes.
  • Buvez au moins 8 boissons alcoolisées par semaine pour les femmes et plus de 15 boissons alcoolisées pour les hommes
  • Aucune quantité d’alcool ne peut être consommée sans danger pendant la grossesse en raison du risque de transmission de la toxicité de l’alcool par le placenta à l’enfant à naître, ce qui peut entraîner des lésions graves à n’importe quel stade de la grossesse.
  • Les buveurs mineurs sont plus exposés à l’intoxication alcoolique. En effet, des études ont montré qu’ils en consommaient en moyenne environ 5 boissons alcoolisées au cours d’une même occasion.

Quels sont les symptômes ?

intoxication alcoolique symptômes

L’intoxication alcoolique entraîne de très lourds préjudices pour la santé. C’est pourquoi il est crucial d’être bien informé sur les symptômes. Voici quelques-uns des signes les plus communs de ce type d’intoxication :

  • La perte de coordination
  • Le froid et la peau bleuâtre due à l’hypothermie
  • Le vomissement répétitif ou incontrôlable
  • La respiration irrégulière ou lente (moins de 8 respirations par minute ou plus de 10 secondes entre les respirations)
  • La confusion, l’inconscience et parfois le coma.

Si vous constatez l’un des signes mentionnés ci-dessous, consultez sans tarder un médecin.  

Les facteurs de risque

D’une manière générale, les femmes sont plus vulnérables à l’intoxication alcoolique et ressentent les effets de l’alcool plus rapidement que les hommes de même taille. Elles sont aussi plus prédisposées à souffrir de dommages permanents causés par l’alcool. Cela est dû à plusieurs raisons physiologiques telles que :

  • La faible capacité à diluer l’alcool en raison du pourcentage moins élevé d’eau dans le corps.
  • La faible capacité à métaboliser l’alcool, car elles contiennent moins de déshydrogénase, une enzyme du foie conçue pour dissoudre l’alcool dans l’organisme, par rapport aux hommes.
  • Les changements hormonaux prémenstruels ont tendance à rendre les femmes intoxiquées plus rapidement les jours précédant leurs règles. Les pilules contraceptives et les autres médicaments contenant des œstrogènes, en outre, ralentissent l’excrétion de l’alcool par le corps.

Cela ne veut pas dire que les hommes sont entièrement à l’abri des dangers de l’intoxication de l’alcool. Vous trouverez ci-dessous un certain nombre d’autres facteurs qui influent sur la réaction de votre corps à l’alcool que vous soyez un homme ou une femme.

L’alimentation

alimentation avec alcool

Le pic d’alcool dans le sang peut être trois fois plus élevé chez les consommateurs qui boivent avec l’estomac vide que chez ceux qui ont bien mangé avant de boire. Les aliments jouent un rôle important dans l’absorption d’alcool dans l’organisme, car ils diluent l’alcool tout en ralentissant le processus de vidange de l’estomac dans l’intestin grêle, où l’alcool est absorbé.

Les problèmes de santé

Les personnes atteintes de diabète doivent se méfier de l’alcool, car cela peut provoquer une poussée soudaine ou une chute dangereuse de leur glycémie. Boire de l’alcool peut aussi empêcher les médicaments prescrits pour le diabète de fonctionner correctement.

Les médicaments sur ordonnance

Les médicaments peuvent potentiellement réduire les effets de l’alcool, ce qui vous pousse à boire plus que ce que votre corps est capable de supporter. La quantité d’eau que vous buvez, la fréquence de la consommation d’alcool, votre âge et vos antécédents familiaux sont ainsi des facteurs de risques à prendre en compte.

Comment l’éviter ?

La première étape la plus importante que vous puissiez faire étant de pratiquer la maîtrise de soi. Évitez de participer à tout défi lié à la consommation d’alcool qui est un moyen infaillible de s’empoisonner avec l’alcool.

Toutefois, si vous devez prendre quelques verres, il est recommandé de considérer l’un de ces protocoles naturels suivants visant à prédétoxifier votre corps :

  • La thiamine : l’alcool réduit les vitamines B essentielles, ce qui peut contribuer à éliminer l’alcool de l’organisme.
  • Le Chardon-Marie : le chardon Marie contient de la silymarine et de la silybine, des antioxydants connus pour protéger le foie des toxines y compris des effets de l’alcool.
  • La vitamine C : l’alcool peut vider votre corps de vitamine C. Assurez-vous de consommer des quantités suffisantes de vitamine C, sous forme de suppléments ou de fruits et légumes biologiques avant de prendre une boisson alcoolisée.
  • Le magnésium : c’est un autre nutriment appauvri en alcool que beaucoup de gens souffrent déjà de carence. Le magnésium possède des propriétés anti-inflammatoires pouvant aider à réduire les symptômes de la gueule de bois. Si vous ne mangez pas d’une quantité suffisante d’aliments riches en magnésium, il serait idéal de prendre un supplément de magnésium avant une soirée comportant de la boisson alcoolisée.

Ces mesures préalables s’avèrent être indispensables dans le but de fournir à votre corps les vitamines, les antioxydants et les autres nutriments nécessaires à la protection de votre foie et à la décomposition et le retrait de l’alcool de votre système.

Sources et références

Vérifiez également

santé en été

Les astuces pour préserver sa santé en été

Pour vous, la période estivale est synonyme de vacances, de baignades et de balades sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *