Accueil / Santé / L’ischémie : symptômes et traitement

L’ischémie : symptômes et traitement

La vieillesse, l’hypercholestérolémie, le tabagisme, le stress ou le manque d’activité physique sont autant de facteurs de risque qui peuvent entraîner une ischémie. Le manque de sang dans les organes cause ce type de pathologie qui peut avoir des conséquences très dangereuses telles que des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Nous allons voir la définition de l’ischémie, quels sont leurs symptômes, quelles en sont les causes et les traitements.

L’ischémie : qu’est-ce que c’est ?

L’ischémie est un trouble médical qui survient lorsqu’une quantité insuffisante de sang atteint un organe donné, habituellement en raison d’une artère obstruée. Il existe différents types d’ischémie, les plus connus étant l’ischémie cérébrale et myocardique ou cardiaque.

qw

L’ischémie myocardique est une affection qui survient dans l’artère coronaire. Le tissu cardiaque de l’artère coronaire est lentement ou soudainement privé d’oxygène et d’autres types de nutriments. Lorsque la circulation sanguine est complètement bloquée vers le cœur, l’ischémie peut provoquer une crise cardiaque (infarctus aigu du myocarde).

L’ischémie peut être silencieuse ou symptomatique. Les deux types d’ischémie comportent un risque élevé de crise cardiaque. L’ischémie symptomatique se caractérise par des douleurs thoraciques appelées angine. Les personnes souffrant d’angine de poitrine sont également à risque d’avoir une crise cardiaque.

L’angine de poitrine stable survient pendant l’exercice. Vous pouvez la soulager rapidement en vous reposant ou en prenant de la nitroglycérine. Elle dure de trois à vingt minutes. L’angine instable, qui augmente le risque de crise cardiaque, est plus fréquente, dure plus longtemps, plus grave et peut causer de l’inconfort au repos ou à l’effort.

Ischémie cérébrale et accident ischémique transitoire

L’ischémie peut également se produire dans les artères du cerveau, où des blocages peuvent causer un AVC. Environ 80 à 85 % de tous les AVC sont ischémiques.

La plupart des blocages dans les artères cérébrales sont dus à un caillot de sang, souvent dans une artère rétrécie par la plaque. Parfois, un caillot de sang dans le cœur ou l’aorte se rend dans une artère cérébrale.

Un accident ischémique cérébral transitoire est un petit accident vasculaire cérébral causé par une pénurie temporaire de sang dans le cerveau. Elle se produit soudainement, dure de quelques minutes à quelques heures, et est un signe fort d’une attaque imminente.

L’ischémie peut également affecter les intestins, les jambes, les pieds et les reins. Il peut causer de la douleur, des dysfonctionnements et des dommages dans ces zones.

Principaux symptômes et signes

ischémie symptômes

L’ischémie peut produire différents types de symptômes selon la zone affectée. En général, les symptômes comprennent :

  • une douleur intense dans la région en question,
  • une sensation de lourdeur,
  • une sensation de brûlure,
  • une douleur suffocante et un inconfort qui peut s’étendre à la gorge, à la mâchoire, aux bras ou aux jambes.

D’autres signes peuvent inclure :

  • une raideur,
  • une perte de coordination,
  • un manque de vision ou une vision double,
  • une difficulté à parler,
  • des étourdissements,
  • un déséquilibre,
  • des picotements,
  • un engourdissement ou une faiblesse soudaine dans certaines parties du corps (habituellement le visage, les bras ou les jambes).

La détection précoce de ces symptômes peut faciliter le succès du traitement de l’ischémie. De plus, de nouvelles techniques de diagnostic médical permettent de l’identifier plus tôt et d’éviter que l’ischémie n’entraîne des crises cardiaques.

Causes de l’ischémie

Les facteurs de risque les plus courants sont l’hérédité génétique, le sexe, l’âge, le tabagisme actif ou passif, l’hypercholestérolémie, le manque d’activité physique, le diabète sucré, l’obésité, le stress et la colère.

Par rapport à ses causes, l’ischémie résulte toujours de blocage d’une artère, généralement dû à une plaque athérosclérotique. L’ischémie myocardique est le résultat des caillots sanguins, des spasmes, des contractions artérielles ou l’un de ces facteurs combinés.

L’ischémie silencieuse, en revanche, provient souvent de stress émotionnel ou mental, ainsi que de l’effort physique. Néanmoins, dans ces cas, il n’y a pas de symptômes visibles pour pouvoir le détecter.

L’angine de poitrine résulte, en général, d’une augmentation de la demande en oxygène du cœur, lorsque le cœur fonctionne plus que la normale.

Traitement, gestion et prévention

Pour traiter l’ischémie, on applique généralement des traitements pharmacologiques et chirurgicaux (toujours en fonction des caractéristiques particulières de chaque cas).

Les médicaments tels que les nitrates, les bêtabloquants et les inhibiteurs calciques soulagent la douleur thoracique. Mais ils ne peuvent pas éliminer les blocages dans les artères. Les interventions chirurgicales comprennent l’angioplastie coronarienne transluminale percutanée et le pontage aortocoronarien par greffe.

La nitroglycérine est le traitement classique de l’angine. Il soulage rapidement la douleur et l’inconfort en ouvrant les artères coronaires et en permettant à plus de sang de circuler vers le cœur.

Les bêtabloquants réduisent la quantité d’oxygène dont le cœur a besoin pendant le stress. Les bloqueurs des canaux calciques aident à maintenir les artères ouvertes et à abaisser la tension artérielle. L’aspirine aide à prévenir la formation de caillots sanguins dans les plaques.

Enfin, des modifications alimentaires telles que la réduction ou l’élimination des graisses saturées (typiques de la viande) sont essentielles. L’augmentation des fibres, que l’on trouve dans les fruits et légumes frais, peut aider l’organisme à éliminer l’excès de cholestérol par les selles.

L’exercice, en particulier l’exercice aérobique, est essentiel à la santé de l’appareil circulatoire.

Sources

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-ischemie-178/

https://www.docteurclic.com/encyclopedie/ischemie.aspx

Vérifiez également

paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale : qu’est-ce que c’est ?

Le cerveau, avec le cœur, est l’un des organes vitaux de notre corps. Ce qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *