fbpx

Parfums d’ambiance et santé : les risques à prévoir lors de leur utilisation

L’association Asthme & Allergies a réalisé des recherches sur l’effet des parfums d’ambiance sur la santé. Il a découvert que ce dernier expose les personnes asthmatiques et même en bonne santé à des risques d’allergies.

Une brève récapitulation sur la pollution de l’air intérieur

Contrairement à la pollution de l’air extérieur, celle de l’air intérieur reste proportionnellement ignorée. Toutefois, l’agence sanitaire ANSES avance qu’un individu passe 85% de son temps à rester dans un espace clos. De plus le confinement sanitaire a rehaussé ce taux de 100%. Des comportements néfastes, sans le savoir, peuvent alors provoquer certaines intolérances à l’air intérieur. Notamment avec l’utilisation des parfums d’ambiance. Par ailleurs, cette intolérance peut s’amplifier avec les bués d’eau, les autres gaz nocifs émis dans une habitation, etc.

Les parfums d’ambiance c’est quoi ?

Ceux-ci correspondent à des produits conçus pour atténuer ou supprimer les mauvaises odeurs. Ils existent sous différentes formes, à savoir désodorisant, bougie parfumée, encens, huile essentielle…

Pourquoi les parfums d’ambiance peuvent-ils entraîner des problèmes sanitaires ?

Nous avons tous certains penchants pour les parfums d’ambiance. Notamment pour l’encens, leurs usages remontent depuis l’antiquité, à savoir en Chine, en Égypte et en Grèce. À l’époque, on les appréciait déjà pour leurs effets anti-inflammatoires, antiseptiques et même cicatrisante. Cependant, derrière toutes ces vertus, il se cache un effet inadéquat pour la santé pulmonaire. En effet, l’odeur des parfums d’ambiance contiennent des composés nocifs pour l’organisme. Ils peuvent apporter de l’émotion positive, mais parallèlement, ils apportent les mêmes effets nocifs que la cigarette.

Souffler ses bougies multiplierait par 14 le nombre de bactérie sur le gâteau

Cela fait partie de nos coutumes, mais le hic c’est qu’à partir de 09 bougies parfumées à souffler, des dépassements sanitaires peuvent survenir. En effet, certains polluants de l’air sont présents dans ces parfums d’ambiance. À l’exemple du benzène et du formaldéhyde. Quant aux bougies présentes sur les gâteaux, la chaleur émise par celles-ci peut favoriser la prolifération des microbes. Toutefois notre organisme peut bien se défendre contre ces derniers, à condition que notre système immunitaire soit en bon état. Il faut toutefois faire gaffe à ne pas trop inhaler leurs fumées.

Une augmentation possible de développer certains cancers

Des effets sanitaires à long terme peuvent fortement survenir chez les utilisateurs intensifs de parfums d’ambiance. En effet, ces derniers n’affectent pas seulement le poumon, ils irritent aussi le nez, la gorge et les yeux.

Comparaison entre les bougies parfumée et les encens

L’université de Caroline du Nord a mesuré les gaz émis par des encens et les bougies. Il en découle de la recherche que les bougies émettent des particules d’un diamètre <100mm alors que les encens en libèrent <80-190mm. Autrement dit, on inspire moins de la fumée des encens que celle des bougies. Cependant, les encens sont plus émissifs en particules que les bougies car ils répandent plus de fumée. D’où la dangerosité de l’encens que les bougies.

Le cas des bougies parfumées

Le composant de polluants volatils émis par les bougies est moindre par rapport à ceux des encens. Entre autres, l’encens à lui seul contient du toluène, de l’acétaldéhyde et du formaldéhyde élevés que les bougies. Mais les bougies émettent plus d’oxydes d’azotes que les bâtons d’encens. En conclusion, il vaut mieux toutefois utiliser des bougies que des encens.

parfums d’ambiance

Les huiles essentielles, pas si inoffensive

Celles-ci impliquent toutefois des risques sanitaires malgré leur origine végétale et leurs vertus thérapeutiques. On les croit donc à tort anodines. En effet, même à petite concentration, la respiration du limonène contenu dans ces produits comporte des effets secondaires. La prudence est alors toujours de mise lors de leur usage.

Les dégâts probables apportés par les huiles essentielles

Le problème survient au niveau de voies respiratoires supérieures. L’inhalation des vapeurs d’huiles essentielles peut parfois provoquer chez certains une irritation du nez et/ou de la gorge. Cependant, un classement du taux de dangerosité de chaque huile essentielle existe. Ci-dessus la liste des plus nocifs pour la santé, les huiles de :

  • Sauge ;
  • Thuya
  • Hysope ;
  • Camphre ;
  • Eucalyptus.

L’usage de ces derniers sont notamment dangereux chez les enfants, notons la survenue possible des convulsions. Il ne faut pas les utiliser si l’on est enceinte, allaitante… et surtout asthmatique.

Que faire alors si l’on veut toujours utiliser du parfum d’ambiance ?

Les bons parfums d’ambiance devraient être véritablement se composer de 30% d’huile essentielle et 70% d’huile végétale. Surtout, il faut se méfier des produits étiqueté « naturels ». La majorité d’entre eux renferme des phtalates, un composé hautement volatil et toxique.  Il faut limiter autant que possible l’utilisation des bougies et des encens. Enfin, il faut toujours aérer l’espace d’habitation au moins 10mn par jour, surtout lorsqu’on cuisine ou fait le ménage ou bricole.

Les alternatives pour les parfums d’ambiance

Il est possible de remplacer les parfums d’ambiances avec les fleurs et les plantes. Ces dernières apportent des odeurs douces, tout à fait naturelles et sans risque sanitaire. D’ailleurs cela peut vous procurer un désir de préparer vous-même un petit coin dédié pour le jardinage.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2004121501
https://www.femmeactuelle.fr/deco/maison-pratique/parfums-et-senteurs-dambiance-pour-la-maison-2091343

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

odeur corporelle

Bonnes et mauvaises odeurs – d’où provient l’odeur corporelle ?

Chaque individu dégage et possède sa propre odeur : odeur de pieds, de transpiration, mauvaise haleine, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *