Accueil / Perte de poids / Syndrome métabolique: une bombe à retardement qui menace votre santé

Syndrome métabolique: une bombe à retardement qui menace votre santé

En ennemi silencieux de votre santé, le syndrome métabolique évolue sans aucun symptôme. Qualifié par certains professionnels de la sphère médicale comme une bombe à retardement, il est encore méconnu du public. Anomalies de la tension artérielle, excès de graisse, surpoids, toutes ces anomalies peuvent être le signe de ce syndrome. A terme, ce dernier provoque des maladies cardiovasculaires et d’autres pathologies graves. Mais qu’en est-il vraiment de ce syndrome ?

C’est quoi le syndrome métabolique ?

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie en soi. Appelé aussi syndrome X, il s’agit plutôt d’un ensemble de troubles physiologiques favorisant le développement de certaines maladies liées au métabolisme. Comme le diabète de type 2, l’obésité, les maladies cardiaques ou encore l’accident vasculaire cérébral. En d’autres termes, le syndrome métabolique regroupe tous les signes avant-coureurs de graves problèmes de santé. Ils ne sont pas toujours perceptibles par la personne qui en souffre.

Une personne est atteinte du syndrome métabolique lorsqu’elle présente les facteurs de risque qui suivent :

  • Un tour de taille élevé : si vous avez de l’embonpoint abdominal et que le gras se concentre sur votre taille, votre tour de taille dépasse facilement les 80 cm si vous êtes une femme et les 94 cm si vous êtes un homme.
  • Une hypertension : il y a syndrome métabolique lorsque la tension artérielle dépasse 130 mm Hg/85 mm Hg. L’hypertension doit s’accompagner d’autres troubles physiologiques.
  • Un taux de triglycérides sanguins élevé : celui-ci dépasse les 1.7 mmol par litre.
  • Une glycémie élevée : elle peut être égale ou supérieure à 101 mg/dl.
  • Un faible taux de bon cholestérol ou HDL.

Quelles sont les causes de ce syndrome ?

Même si pour le syndrome métabolique, l’hérédité est fréquemment mise en cause, elle n’en est pas la seule cause. En effet, dans la plupart des cas, la sédentarité et une mauvaise alimentation exposent les personnes à ce syndrome. Les aliments riches en calories mais pauvres en nutriments sont particulièrement pointés du doigt comme étant à l’origine de cette pathologie. Tel est le cas des fast-foods, des aliments trop gras et trop riche en sucre par exemple.

A part le manque d’activité physique et l’alimentation déséquilibrée, le syndrome métabolique est aussi causé par la résistance à l’insuline. Rappelons que cette dernière, fabriquée par le pancréas, permet de réguler le taux de sucre dans le sang en facilitant sa conversion en énergie ainsi que son entrée dans toutes les cellules du corps. Toutefois, en raison de la graisse abdominale, le travail de l’insuline va être perturbé et l’utilisation du sucre par l’organisme ne sera pas optimisée. L’excès de sucre non converti va se retrouver dans le sang, et pour rétablir l’équilibre, le pancréas va redoubler d’efforts pour produire plus d’insuline. Conduisant au syndrome métabolique.

Qui sont les plus touchés ?

Le syndrome métabolique, même s’il est encore méconnu, est très répandu. A titre d’exemple, il toucherait actuellement entre 20 à 25 % de la population adulte aux Etats-Unis. Et, même si cet ensemble de troubles métaboliques est plus fréquent chez les séniors (plus de 50 ans chez les hommes et plus de 60 chez les femmes), il commence à gagner du terrain chez les plus jeunes. Cela s’explique par le style de vie sédentaire et le surpoids, voire l’obésité auprès des jeunes.

Quelles sont les conséquences de ce syndrome métabolique sur la santé ?

Les conséquences du syndrome métabolique vont au-delà des simples gênes esthétiques. Effectivement, du fait qu’il dérègle le métabolisme de la personne qui en souffre, il augmente le risque de certaines maladies. Notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Les principales conséquences de cette maladie sont les suivantes :

  • Le diabète de type 2 ;
  • Un accident vasculaire cérébral ;
  • Le syndrome des ovaires polykistiques chez la femme. Ce dernier est surtout causé par un désordre au niveau des hormones féminines. Aussi, il peut être à l’origine d’une infertilité. La résistance à l’insuline causée par le syndrome métabolique est pointée du doigt par les spécialistes comme étant à l’origine de cette maladie. D’ailleurs, la plupart des femmes qui souffrent du syndrome des ovaires polykistiques sont en surpoids.

Aussi, certains chercheurs ont émis des soupçons quant au lien existant entre le syndrome métabolique et certaines maladies graves tel le cancer du sein, de la prostate, du côlon ou encore le cancer de l’utérus. Des études sont, par ailleurs, en cours par rapport au lien existant entre ce syndrome et la maladie d’Alzheimer.

syndrome métabolique

Que faire pour le traiter ?

Le traitement du syndrome métabolique repose avant tout sur le changement de mode de vie. Pour que les changements soient effectifs et efficaces, il est fortement conseillé de consulter un professionnel de la santé. Ce dernier saura proposer des solutions adaptées à chaque cas. Mais, en général, son intervention consistera à :

  • Aider le patient à identifier les erreurs commises sur le plan diététique. Le malade peut ici assister à des ateliers diététiques. L’objectif est ici de lui permettre d’adopter progressivement les bonnes habitudes alimentaires ;
  • Accompagner le patient pour qu’il effectue un réel changement de son mode de vie. La perte de poids n’est pas le but ultime dans cet accompagnement. Toutefois, elle est le résultat direct d’une bonne alimentation ;
  • Aider le malade à choisir une activité physique qui lui convient.

Une fois que les objectifs, ainsi que les moyens pour y parvenir, sont définis avec votre médecin traitant, vous ne devez pas négliger les consultations durant le traitement. Cela vous aidera à évaluer votre progrès et à corriger d’éventuelles erreurs.

Sources:
https://www.lesechos.fr/2012/03/le-syndrome-metabolique-une-bombe-a-retardement-352422
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/syndromes/comment-agir-contre-un-syndrome-metabolique-176666

 

Vérifiez également

recette minceur d'avoine

Recette minceur d’avoine : 5 qui font perdurer la satiété

Comment vous motiver à apprécier vos flocons d’avoine au petit-déjeuner ? Lorsqu’on suite un régime amaigrissant, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *