fbpx
crise de foie

Tout savoir sur la crise de foie

A la suite d’une fête trop arrosée ou de vacances durant lesquelles vous vous êtes trop laisser aller en matière de nourriture, vous vous sentez tout barbouillé et nauséeux ? Il se pourrait que vous soyez atteinte d’une crise de foie. Rassurez-vous, votre foie n’est pas atteint d’un problème quelconque. Cette expression a été juste utilisée depuis longtemps par nos grands-mères pour désigner tout un ensemble de troubles digestifs. Certaines personnes doutent d’ailleurs de l’existence de cette pathologie. Quoi qu’il en soit, tout ce que vous devez savoir à propos de la crise de foie est abordé dans les prochains paragraphes.

Crise de foie, qu’est-ce que c’est ?

Il convient de rappeler tout d’abord que lorsque vous êtes atteint de crise de foie, cela ne signifie pas que vous soyez atteint d’un problème hépatique. Cette pathologie se rapporte plutôt à l’indigestion et à la migraine. Elle survient notamment après les excès alimentaire. Chose surprenante à propos de ce trouble, c’est qu’il n’est pas décrit dans les livres et documents spécialisés traitant des maladies et troubles liés au système digestif. Aussi, cette « maladie » touche surtout l’estomac, l’intestin et la vésicule biliaire.

L’appellation de crise de foie touche dès lors deux troubles distincts :

  • L’indigestion – il s’agit ici d’un trouble causé par des repas trop copieux. La personne malade peut avoir une sensation de malaise généralisée et des troubles digestifs.
  • Les maux de tête – les céphalées, lors d’une crise de foie, touche surtout les femmes que les hommes. Elles s’expliqueraient par le fait que celles-ci sont plus sujettes à l’anxiété et au stress.

Comment reconnaître la crise de foie ?

Le plus important, pour ne pas confondre la crise de foie avec d’autres maladies, est de bien déterminer ses symptômes. Sachez alors que cet inconfort gastrique se manifeste surtout, à la suite d’un repas trop copieux, par :

  • Des brûlures d’estomac ;
  • Des remontées acides. Celles-ci se manifestent par un goût acide dans la bouche ;
  • Des douleurs au niveau du ventre, surtout au niveau de la vésicule biliaire ;
  • Une sensation d’être trop rassasié et d’être ballonné ;
  • Des nausées, et quelques fois, des vomissements. Ces derniers sont de type alimentaire au début pour ensuite devenir bilieux ;
  • Des maux de tête plus ou moins intenses et qui peuvent ne toucher qu’une seule partie du crâne ;
  • Des difficultés à supporter la lumière ;
  • La bouche pâteuse peut aussi survenir en cas de crise de foie. Elle s’accompagne souvent d’une sensation importante de soif.

Doit-on se méfier des causes de cette pathologie ?

Tout le monde a été atteint, au moins une fois de sa vie, par une crise de foie. Ce trouble est causé généralement par un repas lourd ou une alimentation trop riche en graisses ou en sucre. L’alcool est également pointé du doigt pour être une des causes majeures de la crise de foie.

crise de foie

Outre ces causes pouvant être qualifiées de « sans gravité », il y a aussi des origines plus sérieuses et plus graves à la crise de foie. Dans ces cas-là, vous devez de suite consulter pour ne pas souffrir de complication.

  • La colopathie fonctionnelle – connue aussi comme le syndrome de l’intestin irritable, cette maladie peut être à l’origine de tous les symptômes caractérisant la crise de foie. Effectivement, la colopathie fonctionnelle se manifeste par des ballonnements et divers troubles du transit. La personne malade peut également être sujette à des douleurs intestinales.
  • La dyspepsie – la crise de foie peut également avoir pour cause la dyspepsie. Il s’agit d’une pathologie qui rassemble plusieurs problèmes gastriques. Ces derniers peuvent être un reflux gastro-oesophagien, une intolérance à certains aliments ou, dans la pire des cas, un ulcère d’estomac. La dyspepsie peut également se manifester à la suite de la prise d’anti-inflammatoires, d’antibiotiques et même de contraceptifs oraux.

La cause la plus grave de la crise de foie est sans aucun doute le cancer digestif. Toutefois, ce dernier ne survient que dans de cas très rare. Quoi qu’il en soit, il est toujours important d’être attentif aux symptômes de cette pathologie lorsqu’ils s’accompagnent d’une perte de poids excessif, d’une présence de sang dans les selles et lorsque la personne touchée a plus de 50 ans.

Quelles mesures pour prévenir la crise de foie ?

Pour ne pas souffrir des gênes et des troubles occasionnés par la crise de foie, il existe certaines précautions que vous pouvez prendre. Certaines d’entre elles peuvent d’ailleurs être poursuivies même si les symptômes sont déjà là pour rétablir votre santé de manière rapide.

  • Une bonne habitude alimentaire est la meilleure solution pour éviter la crise de foie. A cet effet, vous devez modérer votre consommation alimentaire, notamment pour les aliments riches en gras et en sucre ;
  • Si vous devez manger des repas très copieux, assurez-vous de ne pas vous allonger de suite pour ne pas avoir des problèmes d’indigestion. Les spécialistes recommandent d’ailleurs un temps d’attente de 2 à 3 heures afin de favoriser la digestion ;
  • Vous devez également éviter, autant que possible, les aliments favorisant les troubles digestifs comme l’alcool, les aliments acides ou encore les aliments épicés. Il en est de même pour les aliments dont la consommation a pour effet de fermenter le contenu de l’intestin comme le chou par exemple.

Sources:
https://www.maxisciences.com/dyspepsie/dyspepsie-definition-traitement-symptomes-de-quoi-s-agit-il_art36836.html
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=acidites-gastriques-quelques-astuces-pour-soulager-l-inconfort

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.