fbpx
Accueil / Santé / Comment éviter une maladie neurodégénérative ?

Comment éviter une maladie neurodégénérative ?

Les formes de maladie neurodégénérative (MND) s’avèrent très diverses. Le panel de prévention est plus large si on considère toute autre pathologie affectant l’humain. Du mode de vie à l’alimentation, en passant par la lutte contre les carences ou l’évitement des poisons environnementaux. Tel est le résumé des moyens pour éviter une maladie neurodégénérative.

Comment se définit une maladie neurodégénérative ?

Pour éviter une maladie neurovégétative il est vivement conseillé de s’informer sur ses agissements sur l’organisme. Tout d’abord, la MND se définit par des troubles graves de la santé qui atteignent certaines fonctions de l’organisme. L’équilibre, la respiration, la parole, le rythme cardiaque sont généralement touchés par la MND. Dans la majorité des cas, les personnes affectées héritent des gènes porteurs de la maladie. Toutefois certains facteurs pourraient en être mis en cause, tels que :

  • L’inactivation de la protéine PI31, qui provoque des graves défauts comportementaux et anatomiques ;
  • L’entassement de toxines dans le corps ;
  • La réaction face à certains produits chimiques ;
  • Certains virus.

Souvent, des facteurs psychologiques comme les troubles émotionnels peuvent également déclencher la maladie.

Concrètement, quels sont les bonnes façons d’éviter une maladie neurodégénérative ?

Eviter les métaux lourds

Les métaux lourds font parties des toxines qui affectent la santé du cerveau. Les métaux lourds sont présents dans :

  • Les poissons de grandes tailles comme le thon, le saumon, l’espadon. Il est plutôt conseillé de consommer des petits poissons comme le maquereau, les anchois, la sardine….
  • La pollution de l’air ;
  • Les pesticides dans les aliments industrialisés ;
  • Les mercures ou les ampoules qui se cassent ;
  • Eau de robinets dans certains lieux ;
  • Ustensiles de cuisines fabriquées avec des métaux lourds comme l’aluminium.

Dépurez-vous à l’aide de la chlorelle pour éviter une maladie neurodégénérative

L’algue de chlorelle élimine les métaux lourds et les toxines qui sont présents dans l’organisme. Dans le cas où vous ne pourriez pas vous en procurer, optez pour l’ail, la coriandre ou le magnésium.

Entraînez votre cerveau avec des activités intellectuelles

Cela amplifie la synthèse des nouvelles cellules nerveuses. En entraînant nos neurones, sa capacité d’organisation de nouvelles connexions neuronales sera entretenue. En effet, la mémoire fonctionne à ne fonctionne pas comme une pile. Elle ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. S’il arrive que votre mémoire présente des problèmes de concentration, songez à stimuler votre cerveau.

Dormir permet d’éviter une maladie neurovégétative

Le sommeil permet au cerveau d’activer des mécanismes de nettoyage de toxines. Hypothétiquement, cela permettrait selon des recherches de prévenir le risque de maladie d’Alzheimer. Toutefois, les recherches y afférentes sont toujours en cours.

Consommer des noix pour éviter une maladie neurodégénérative

Les noix renferment des valeurs nutritionnelles élevées en vitamines, acides gras, fibres et des minéraux tels que le zinc. Ces composants réduisent entre autres le stress oxydant et la neuro-inflammation. Une étude menée sur des rats de laboratoires démontre qu’un extrait de noix pourrait débarrasser les plaques amyloïdes. Rappelons que la présence élevée d’amyloïde signale un risque de contracter la maladie d’Alzheimer.

Il existe certaines infusions médicinales qui aident à éviter une maladie neurodégénérative

Des résultats probants ont montré que le Ginkgo Biloba et le Centellas asiatica améliorent la circulation et l’oxygénation cérébrale.

éviter une maladie neurovégétative

  • Le Ginkgo Biloba est une plante médicinale thérapeutique utilisée en chine depuis plus de 4000 ans. Il est reconnu pour limiter les problèmes de flux sanguins et améliore la mémoire et la concentration. Elle peut être consommée aussi bien par les jeunes que les adultes. Pour en consommer, utilisez les feuilles. Toutefois, la plante existe aussi sous forme de gélule. Une cure de deux mois serait la meilleur moyen ;
  • Le Centellas asiatica, également connue sous le nom de gotu kola est peut nettoyer le système cognitif des toxines. En outre, cette plante améliore la circulation veineuse. Si vous êtes face à des troubles bénins de mémoire lié à l’âge, une prise de Centellas est conseillée.

 

Les huiles essentielles aident à éviter une maladie neurovégétative

Parmi les moyens naturels qui permettent d’éviter une maladie neurodégénérative, les huiles essentielles sont particulièrement efficaces. Trouvez-en ici quelques exemples :

  • L’indétrônable huile essentielle de lavande. Sa vertu antiseptique, relaxante et apaisante améliorera votre concertation ;
  • La stimulante huile essentielle de menthe poivrée. Après un travail fatiguant, le cerveau a nettement besoin d’un repos. La menthe poivrée sous forme d’huile essentielle vous procurera sans doute une relaxation du cerveau;
  • L’intellectualisant huile essentielle de citron. Elle est apparemment efficace quand il s’agit d’entretenir votre connexion neuronale (mémoire, concentration, organisation).
  • La revitalisante huile essentielle d’eucalyptus est une excellente neuro-tonique. Essayez-en pour booster votre motivation et acuité intellectuelle;
  • La célèbre huile essentielle de romarin. C’est un bon choix lorsqu’il s’agit de remédier contre la fatigue.

Prenez soins de votre intestin pour éviter une maladie neurovégétative

Les résultats des toutes dernières recherches démontrent que le deuxième cerveau de l’homme se situe dans le ventre. Etonnant non !? Par exemple, on devient paresseux lorsqu’on abuse sur notre alimentation. C’est de ce fait que le jeûne intermittent est devenu à la mode. En effet, le jeûne diminue le stress oxydant qui favorise certaines maladies comme le Parkinson, l’Alzheimer et les accidents vasculaires cérébraux.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=maladies-neurodegeneratives-comment-deceler-premiers-signes
https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/alzheimer/maladie-neurodegenerative-une-piste-de-traitement-prometteuse-51471

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

trypophobie

Qu’est-ce que la trypophobie ?

C’est une phobie fréquente mais peu connue. Il s’agit d’une peur panique et irraisonnée des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *