fbpx

Comment prévenir la pneumonie infantile ?

La pneumonie est une maladie infectieuse qui touche surtout les enfants. Elle est causée par des bactéries, des virus ou des champignons. D’après l’OMS, cette maladie est responsable des 15 % de la mort des enfants de moins de 5 ans. On distingue plusieurs solutions pour prévenir la pneumonie infantile.

La vaccination pour prévenir la pneumonie infantile

La première solution proposée pour prévenir la pneumonie infantile reste la vaccination. Le calendrier vaccinal de l’enfant fixé par le ministère de la Santé prévoit la vaccination contre la pneumonie. Dès le deuxième mois du bébé, il y a des vaccins à réaliser avec des rappels les années qui suivent.

Il existe différents types de vaccins qui aident dans la lutte contre la pneumonie infantile.

  • Le vaccin contre le Hib
  • Le vaccin pneumococcique
  • Le vaccin ROR
  • Le vaccin contre la coqueluche
  • Le vaccin contre la diphtérie
  • Le vaccin contre le tétanos
  • Le vaccin contre la poliomyélite
  • Le vaccin contre l’hépatite B

Certains de ces vaccins sont obligatoires pour prévenir la pneumonie infantile. Ainsi, on évite la mortalité des enfants chaque année. Les nourrissons, les bébés et les enfants moins de 2 ans sont obligés de faire ces vaccins. Il en est ainsi du vaccin pneumococcique 13-valent33. Ceux-ci sont injectés en 3 doses à l’enfant. Les vaccins pneumococciques 23 — valent suivent à l’âge de 2 ans.

L’alimentation pour prévenir la pneumonie infantile

Un enfant a besoin d’un bon système immunitaire pour prévenir la pneumonie infantile. Quand les défenses naturelles sont élevées, l’enfant aura plus de chance à ne pas contracter la maladie. On peut booster le système immunitaire facilement et naturellement avec certains aliments. Pour éviter la pneumonie, il faut alors soigner l’alimentation de son enfant. Une bonne alimentation équilibrée et saine est recommandée.

Les aliments préconisés doivent être riches en vitamines C et D, en probiotiques et en acides gras. Ils doivent aussi comporter des antioxydants, des fibres alimentaires, du zinc, du sélénium, du magnésium. Ces derniers sont nécessaires pour l’organisme afin de l’aider à prévenir la pneumonie infantile. On trouve ces éléments dans :

  • Les fruits : orange, fraise, kiwi, avocat, etc.
  • Les légumes : chou, poivron rouge, brocoli, etc.
  • Les viandes : porc, bœuf, poisson, etc.
  • Les produits laitiers : lait, fromage, œuf, etc.
  • Les huiles : huile d’olive, huile de colza, huile de lin, etc.

Par ailleurs, il ne faut pas négliger l’eau. L’enfant doit rester bien hydraté tout au long de la journée. Pour assurer une bonne hydratation, il faut boire régulièrement de l’eau et au minimum 1, 5 litres par jour.

L’hygiène pour prévenir la pneumonie infantile

Prévenir la pneumonie infantile implique le respect des règles d’hygiène pour les enfants. En effet, la pneumonie peut avoir comme facteur de causes la pollution et les saletés de tout genre. La réduction de la prolifération de la maladie est envisageable si l’on est propre.

Pour ce faire, il faut se laver les mains régulièrement avec du savon. Vous pouvez utiliser lors du lavage les gels hydroalcooliques. Le lavage se fait autant que possible suite à l’exposition à des facteurs de causes. Il faut garder une propreté impeccable dans la maison, désinfecter de temps en temps les objets comme les jouets.

Il faut apprendre à l’enfant de tousser et d’éternuer dans un mouchoir pour prévenir la pneumonie infantile. En absence de mouchoir, il faut faire ces gestes dans le creux du coude que dans la main. Pour les enfants qui ne savent pas encore se moucher, il faut aspirer les sécrétions qui gênent sa respiration. Une poire nasale ou une mouche-bébé peut vous aider dans ce cas.

prévenir la pneumonie infantile

Le sommeil pour prévenir la pneumonie infantile

Le sommeil est essentiel pour prévenir la pneumonie infantile, car il booste l’énergie naturellement. C’est ce que l’on appelle sommeil réparateur. Un enfant doit dormir suffisamment pour bénéficier d’un système immunitaire pouvant lutter contre les maladies. Il faut que l’enfant dorme dans les 8 à 10 heures par nuit. En dehors de ces heures de sommeil, il se peut que l’enfant fasse une petite sieste dans la journée.

Un enfant doit dormir dans des bonnes conditions pour gagner en défense immunitaire. Tant que le sommeil est de qualité, on est sûr de prévenir la pneumonie infantile. Pour assurer cette qualité, il y a plusieurs solutions. Il faut éteindre toutes les sources de lumière, avoir un lit confortable, boire des infusions au miel, etc.

La limitation des contacts

La dernière solution pour prévenir la pneumonie infantile est la limitation des contacts avec un enfant infecté. La pneumonie est une maladie contagieuse qui peut se transmettre de différentes manières. Par voie nasale, par voie aérienne, par les gouttelettes de salives, par voie sanguine, tout est possible !

Pour éviter cette propagation, il faut limiter les contacts entre les enfants infectés et les enfants non immunisés. Il faut garder son enfant infecté à la maison. On évite ainsi de contaminer les autres. Il ne faut pas non plus toucher aux objets personnels de l’infecté pour éviter de s’infecter soi-même. Cette limitation dure au minimum 2 à 3 jours après le début du traitement contre la pneumonie.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1256_pneumo_enfant.htm
https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/pneumonie-177651

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

abricot

La consommation d’abricot : un bonus pour votre santé

L’abricot ou Prunus armeniaca est le fruit de l’abricotier. C’est une plante qui appartient à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *