Accueil / Santé / La paralysie de Bell : qu’est-ce que c’est ?

La paralysie de Bell : qu’est-ce que c’est ?

La paralysie de Bell est une affection neurologique provoquant une paralysie faciale temporaire due à une inflammation du 7e nerf crânien, également appelé nerf facial. Ce nerf est responsable de la transmission de signaux entre le cerveau et les muscles qui vous permettent d’effectuer des actions courantes liées au visage telles que cligner des yeux, mâcher et projeter des expressions émotionnelles. Avec ce guide, vous pouvez apprendre à faire face aux éventuels problèmes causés par cette paralysie.

Les fausses idées sur cette maladie

En raison des signes particuliers de la paralysie de Belle, peu de gens comprennent ce trouble et les enfants qui en souffrent sont parfois même victimes de brimades.

Le chewing-gum répare la paralysie

Ce conseil est souvent donné aux individus atteints de paralysie de Bell, car il est dit que cela permet de retrouver le contrôle musculaire. Toutefois, votre état peut s’aggraver, car le mouvement peut favoriser une syncinésie, une reconstruction incorrecte des nerfs endommagés.

Les températures froides entraînent la paralysie de Bell

Certaines personnes atteintes de la paralyse de Bell pensent que leur état a été causé par une exposition au froid, mais ce n’est pas vrai.

La paralysie de Bell est une forme d’accident vasculaire cérébral (AVC)

Cette forme de paralysie peut être confondue avec un AVC, car ces deux pathologies peuvent engendrer une paralysie. Toutefois, leur différence réside dans la façon dont ils se produisent. La paralysie de Bell résulte d’une inflammation du nerf crânien, alors qu’un AVC survient en raison d’une interruption du flux sanguin dans une partie du cerveau.

Les symptômes et le diagnostic

symptômes de paralysie de Bell

L’indicateur déterminant de la paralysie de Bell est la paralysie faciale d’un côté (paralysie unilatérale du nerf facial) ou des deux côtés (paralysie du nerf facial bilatéral). Il importe de noter que le degré de paralysie varie en fonction des préjudices subis par le nerf crânien. Vous aurez du mal à bouger les joues et le coin de votre bouche quand elle est ouverte. Voici d’autres symptômes possibles :

  • Les difficultés de contrôle des yeux : il vous sera probablement difficile de cligner les yeux. La production de larmes peut aussi être affectée, ce qui peut assécher les yeux.
  • Les problèmes sensoriels : votre sens du goût peut être altéré et les sons peuvent sembler plus forts dans l’oreille affectée.
  • L’apparition de douleur : une douleur peut se développer devant ou derrière l’oreille concernée, ainsi que des maux de tête.

Le dépistage de la paralysie de Bell se fait par un examen visuel et des tests de mobilité. Votre médecin vous demandera d’essayer de bouger les muscles du visage afin d’évaluer votre condition. D’autres diagnostics tels que l’imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent déterminer la cause de la paralysie. Par ailleurs, l’électromyographie permet de confirmer l’étendue des lésions nerveuses.

Les principales causes

La principale cause de la paralysie de Bell est une inflammation ou une compression du septième nerf crânien responsable du contrôle des muscles faciaux. Mais pour que le nerf devienne enflammé, divers facteurs doivent être impliqués.

Les experts affirment que ce problème de santé peut être causé par divers microbes pénétrant dans le nerf crânien. Voici quelques exemples :

  • Le virus de l’herpès simplex
  • La varicelle
  • La mononucléose
  • Les maladies respiratoires (adénovirus)
  • La rougeole allemande (rubéole)
  • Les oreillons (virus des oreillons)
  • La grippe (grippe B)
  • La maladie de lyme (bactérie Borrelia burgdorferi).

Les facteurs de risques

Vu que ce type de paralysie peut être causée par plusieurs virus et bactéries, il est envisageable que vous puissiez la contracter si vous avez une infection persistante telle que la grippe ou le rhume. Le microbe peut pénétrer dans votre canal de Fallope et provoque une inflammation ou une paralysie temporaire. Parmi les autres facteurs de risques, notons : la grossesse, le diabète, une infection pulmonaire, les antécédents familiaux de paralysie de Bell, la sclérose en plaque et l’hypertension artérielle.

Les remèdes naturels pour la traiter

Pour mieux gérer votre maladie, vous pouvez tenter plusieurs remèdes naturels sans souffrir les effets secondaires des médicaments conventionnels de la paralysie de Bell.

La thérapie physique

Cette forme de thérapie contribue à éviter l’affaiblissement et la contraction des muscles faciaux. Elle aide à maintenir la structure de votre visage pendant votre rétablissement. Un kinésithérapeute expérimenté en la matière peut vous aider à travers plusieurs massages et exercices spécifiques.

La mime-thérapie

Ce traitement implique la pratique des techniques mimétiques permettant d’améliorer votre récupération. Dans une étude menée aux Pays-Bas, des patients atteints de paralysie faciale qui pratiquaient une combinaison de massages, de techniques de relaxation et d’exercices d’expression faciale présentaient une amélioration de la symétrie de leur visage en seulement trois mois.

L’acupuncture combinée avec la consommation de vitamine B12

acupuncture paralysie de Bell

L’acupuncture et la consommation de vitamine B12 font partie des options courantes suggérées lors du traitement naturel de la paralysie de Bell. Dans une étude, des chercheurs ont noté que la combinaison des deux contribue à prévenir une récupération incomplète par rapport à l’acupuncture seule.

La protection des yeux

Si la paralysie a affecté votre capacité à fermer un œil ou des yeux correctement, vous devrez prendre des mesures pour que votre œil ne se dessèche pas. La lubrification s’avère être donc importante pour maintenir la santé des yeux et éloigner les infections. Pour ce faire, vous pouvez consommer des aliments riches en oméga-3 afin de vous aider à maintenir votre hydratation.

Sources et références

Centre médical de l’Université de Rochester, «Qu’est-ce qu’un neurologue?

Mayo Clinic, «Paralysie de Bell – Se préparer à votre rendez-vous»

Johns Hopkins Medicine, «Paralysie de Bell»

Clinique Mayo, «Électromyographie (EMG) – Définition»

Mayo Clinic, «Paralysie de Bell – Traitement et médicaments»

Vérifiez également

Les radicaux libres, ce qu’il faut savoir

Les radicaux libres se définissent comme des atomes instables pouvant endommager les cellules. Par conséquent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *