fbpx
Le risque de l'apnée du sommeil sur la santé

L’apnée du sommeil : danger pour la santé !

L’apnée du sommeil se réfère, en général, à une altération de la respiration provoquée par une obstruction des voies respiratoires pendant le sommeil. Cela peut avoir des conséquences graves pour la santé. Il s’agit d’un problème commun qui concerne plus de la moitié des hommes et plus du quart des femmes. Elle devient également plus répandue chez les enfants, en raison du manque d’allaitement maternel et de la consommation des aliments transformés. Le ronflement est un problème connexe, causé par une restriction des voies respiratoires provenant de la gorge ou des voies nasales.

Les différents types d’apnée du sommeil

Il existe 5 types d’apnée du sommeil. Chacun d’entre eux peut provoquer ou exacerber d’autres problèmes de santé

Le syndrome de résistance des voies respiratoires supérieures

C’est un trouble du sommeil qui se caractérise par une résistance des voies respiratoires durant le sommeil. Les principaux symptômes sont la somnolence diurne et la fatigue excessive.

Pendant le sommeil, les muscles des voies respiratoires se relâchent. La relaxation de ces muscles réduit à son tour le diamètre ces voies. D’une manière générale, les voies respiratoires d’un individu atteint de cette forme d’apnée sont limitées ou de taille réduites. Cette relaxation naturelle réduit davantage les voies respiratoires. Par conséquent, la respiration devient difficile.

L’apnée centrale

L’apnée centre est généralement liée au diaphragme et à la paroi thoracique ainsi qu’à une incapacité à aspirer correctement l’air. Elle survient parce que votre cerveau n’envoie pas de signaux appropriés aux muscles qui contrôlent votre respiration. Elle peut se produire à la suite d’autres maladies telles que l’insuffisance cardiaque et les accidents vasculaires cérébraux.

L’apnée obstructive

L’apnée obstructive est une obstruction des voies respiratoires qui commence dans le nez et se termine dans les poumons. L’effondrement fréquent des voies respiratoires pendant le sommeil rend difficile la respiration pendant des périodes allant jusqu’à 10 secondes. Les personnes atteintes d’une forme sévère du désordre ont au moins 30 perturbations par heure. L’apnée obstructive du sommeil découle de ce qui est fondamentalement un problème mécanique.

Ces mouvements interfèrent avec un sommeil profond. Ils peuvent également réduire le flux d’oxygène vers les organes vitaux et provoquer des rythmes cardiaques irréguliers.

L’apnée mixte

L’apnée mixte est une combinaison d’apnée centrale et d’apnée obstructive.

Le ronflement

Le ronflement est le premier signe de l’apnée du sommeil. C’est le son rauque ou dur qui se produit lorsque votre respiration est partiellement obstruée d’une manière ou d’une autre pendant que vous dormez. Il est non seulement une nuisance pour les autres. En fait, 75% des personnes qui ronflent régulièrement souffrent de syndrome de résistance des voies respiratoires supérieures. Ce qui peut augmenter le risque de développer une maladie cardiaque.

Dangereuse pour les femmes que pour les hommes

Des études ont établi un lien entre l’apnée du sommeil et les maladies cardiaques chez les hommes. Mais le risque pour les femmes restait largement inconnu. Pour évaluer si ce risque s’appliquait également aux hommes et aux femmes, les chercheurs ont mesuré la qualité du sommeil de 737 hommes et de 879 femmes.

Aucune maladie cardiovasculaire n’avait été diagnostiquée au début de l’étude qui a duré 14 ans. Tous ont également été testés pour la troponine T. Cette protéine est un marqueur des dommages cardiaques, et des niveaux élevés suggèrent un risque accru de maladie cardiaque.

En réalité, l’apnée du sommeil semble être beaucoup plus dangereuse pour les femmes que pour les hommes. Même chez les femmes qui ne développaient pas d’insuffisance cardiaque, l’apnée du sommeil était associée à des lésions du cœur entraînant une dégradation de l’état de santé.

L’apnée du sommeil liée à un risque accru de goutte

L’un des effets secondaires les plus récemment ajoutés de l’apnée du sommeil est un risque accru de goutte. C’est un type d’arthrite douloureuse dans laquelle l’inflammation vise fréquemment la base du gros orteil.

Une récente étude britannique a révélé que les personnes souffrant d’apnée du sommeil étaient environ 50% plus susceptibles de souffrir de la goutte que celles qui dormaient bien. Cela était vrai, quels que soient le sexe, l’âge et le poids.

Le ronflement et l’apnée du sommeil augmentent le risque de diabète

Une des raisons pour lesquelles la privation de sommeil est si dommageable pour votre santé est liée à la manière dont elle altère la réponse de votre corps à l’insuline. La diminution de la sensibilité à l’insuline, également appelée résistance à l’insuline, est un précurseur du diabète de type 2. Elle constitue également un facteur de risque pour de nombreuses autres maladies chroniques.

En fait, le contrôle des niveaux d’insuline est l’un des moyens les plus efficaces de réduire le risque de maladies chroniques, notamment l’hypertension, les maladies cardiaques et le cancer. Un certain nombre d’études ont montré que le manque de sommeil peut très rapidement vous mettre dans un état prédiabétique. Et les troubles chroniques du sommeil augmentent considérablement votre risque de diabète de type 2.

Une étude portant sur ce lien

L’une des études à long terme les plus récentes portant sur cette liaison a montré que les personnes âgées qui ronflent ou souffrent d’apnée du sommeil sont respectivement 27% et 50% plus susceptibles de développer un diabète de type 2 que les personnes qui dorment bien.

Un expert qui n’a pas participé à l’étude a déclaré que bien dormir est aussi important que la nutrition et l’exercice pour rester en bonne santé pendant le processus de vieillissement.  Et que les gens doivent insister pour que leurs médecins incluent l’hygiène et la santé du sommeil dans leur évaluation et leurs recommandations.

Sources

NBC News du 16 avril 2015

Neurology 15 avril 2015 [Epub ahead of print]

Reuters 15 avril 2015

Heure 15 avril 2015

 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *