fbpx
Accueil / Prévention / Les scientifiques ont-ils découvert un moyen de prévenir la maladie de Parkinson ?

Les scientifiques ont-ils découvert un moyen de prévenir la maladie de Parkinson ?

Bien que la découverte de la maladie de Parkinson date de 1817, son remède curatif reste encore inexistant. Toutefois, on est curieux de savoir s’il est possible de prévenir la maladie de Parkinson. Scientifiquement, pour le moment, la réponse à la question est négative. Il n’existe pas encore un moyen efficace de prévenir la maladie de Parkinson. Cependant, de nombreuses pistes de prévention nous autorisent à espérer. Lesquelles ?

Le tabagisme : un moyen de prévention à risque

Suite à plusieurs sondages épidémiologiques, le tabagisme semble prévenir la maladie de Parkinson. Les sondages démontrent que le risque de maladie de Parkinson est inversement corrélé à la consommation de cigarette. Cet effet serait lié à l’action de la nicotine. En effet, la nicotine stimule la libération de dopamine et compense les déficits dopaminergiques qui indiquent la maladie. Cependant, cette protection ne peut-être une raison d’encourager le tabagisme. Fumer pour contrebalancer les risques de maladie de Parkinson ne protège pas contre les maladies cardiovasculaires, cancer et autres maladies.

Les boissons caféinées peuvent être un moyen de prévenir la maladie de Parkinson

Il semblerait que la consommation de boissons caféinée puisse protéger contre la maladie de Parkinson. Les consommateurs réguliers (plus de deux tasses par jour) pourraient présenter une inhibition de la maladie.

Evitez les excès en calcium pour prévenir les symptômes de la maladie de Parkinson

La consommation de produits laitiers est encouragée, ne serait-ce que pour diminuer le risque d’ostéoporose. Toutefois, une étude transversale suggère que ce bénéfice serait obtenu au prix d’une augmentation du risque de maladie de Parkinson. En effet, les excès de calcium « étouffent » peu à peu les cellules nerveuses. Cet « étouffement » de la cellule nerveuse augmente des risques de maladie de Parkinson. La population qui est à l’origine de cette étude se compose de 57 689 hommes et de 73 175 femmes américains. 443 sujets sélectionnés aux hasards confirment une liaison entre la maladie de Parkinson et la surconsommation de produit laitier. Tel est le résultat des recherches menées par le Pr James Surmeier du Norwesth University de Chicago.

Prenez soin de votre alimentation

L’alimentation aurait autant un rôle à jouer dans la prévention de la maladie de Parkinson. Il est alors conseillé de :

  • Adopter une habitude alimentaire riche en Oméga3 et relativement pauvre en Oméga6. Des sondages ont démontré la faculté des Oméga3 à prévenir la maladie de Parkinson. Cela est peut-être notamment expliqué à la présence du DHA dans les Oméga3. Les huiles de colza, les huiles de lin et les noix… en contiennent par exemple ;
  • Consommer des fruits rouges (mûre, myrtille, cassis, framboise, fraise…). Leur teneur en anthocyanes élevé agirait efficacement pour prévenir la maladie de Parkinson. Du reste, tous les flavonoïdes seraient également bénéfiques ;
  • Les aliments riches en vitamines B6 (avocat, pistache, noix…) sont pareillement réputés pour la synthèse de la dopamine. Une étude suggère que les apports alimentaires élevés en vitamine B6 diminuent de 35% le risques de la maladie de Parkinson ;
  • Mangez des aliments riches en tyrosine. Il s’agit d’un acide aminé. Sa particularité est de permettre la synthèse de la dopamine. Trouvez-en dans les œufs, graines de courges et de tournesol, avoine, fenugrec, fromages, ciboulettes…
  • Limiter la consommation d’aliments riches en calcium ;
  • Consommez des aliments à fibre et buvez beaucoup d’eau. Sachez que la constipation est un facteur probable de la maladie de Parkinson.

prévenir la maladie de Parkinson

La pratique d’exercices physiques vous aide à prévenir la maladie de Parkinson

La pratique d’exercices physiques est essentiellement importante dans la prévention de plusieurs maladies. Dans le cas du Parkinson, le sport contribue à l’augmentation de la sécrétion des neurotransmetteurs liés au plaisir (dopamine) et la détente (sérotonine). Cela engendre alors la réduction, ainsi que la dégénérescence des neurones dopaminergique. Du reste, le sport permet d’évacuer l’angoisse, le stress et les pensées négatives. Ces derniers sont tout à fait des risques de la maladie de Parkinson. Sachez qu’en 2016, une étude expérimentale dans le cadre de la maladie de Parkinson et les bienfaits du sport a été réalisée. Le résultat a démontré que 34% des gens qui pratiquent le sport ont moins de risques de présenter la maladie.

Prenez soin de votre taux de vitamine D pour prévenir la maladie de Parkinson

Une carence en vitamine D pourrait être un des facteurs risques de la maladie de Parkinson. En effet, la vitamine D sauvegarde les neurones contre la diminution de sclérose en plaques. De ce fait, il est essentiel de faire attention à son taux de vitamine D. Le soleil est le meilleur stimulant pour fabriquer de la vitamine D. L’idéal serait de s’exposer au soleil pendant 10mn par jour. Toutefois, des aliments comme la morue, le foie gras, le sardine…contiennent également de la vitamine D.

Evitez l’exposition aux toxines et aux métaux lourds pour prévenir les symptômes de la maladie de Parkinson

Il est important d’éviter l’exposition aux toxines et aux métaux lourds pour prévenir la maladie de Parkinson. Une exposition chronique à ceux-ci peut augmenter des risques de 13% à la maladie de Parkinson. On les retrouve généralement dans les pesticides et certains solvants organiques.

Sources:
https://www.alternativesante.fr/parkinson/la-prevention-primaire-pour-eviter-le-parkinson
https://www.medisite.fr/parkinson-10-conseils-pour-eviter-parkinson.6279.16548.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

manger des céréales complètes

Pourquoi et comment manger des céréales complètes ?

Les pâtes, le pain, le riz et les autres céréales élaborées à partir du grain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *