fbpx

Les sushis sont-ils bons ou mauvais pour la santé ?

Le mot japonais « sushi » ne fait pas référence à du poisson mais à du riz assaisonné. Cependant, un plat de sushis présente de petites boulettes de riz très collant et gluant, garnies de légumes, de poisson cru ou d’œuf. En général, cet aliment est bon pour la santé. De plus, il existe plusieurs représentations, souvent à base de saumon ou de thon. Ces derniers contiennent des protéines et des acides oméga-3. De nombreux makis (sushis roulés) contiennent du concombre (vitamine K et C, fibres), une enveloppe d’algue (iode, fibres), de l’avocat (gras mono-insaturés) et du gingembre (gingérol, qui est un antioxydant). Par ailleurs, les sushis renferment 3 principaux macronutriments : lipides, glucides et protéines. Ces derniers sont les carburants énergétiques de l’organisme. Mais quels sont alors ses bienfaits ? Et possèdent-t-ils des risques pour la santé ?

Les accompagnements des sushis

En vérité, tout dépend de la réputation du restaurant et de ce que vous commandez. Car les soupes, les algues, les salades, les edamames, le tofu et les légumes vapeur sont tous des aliments complets. Ils sont à base de plante et remplis de nutriments qui favorisent une bonne santé.

Une grande variété de bienfaits

Les sushis ou makis, possèdent une incroyable variété. Salés ou sucrés ils ont une telle variété que les valeurs nutritives varient également en fonction des ingrédients qui peuvent s’ajouter. Par exemple, l’avocat, le gingembre, le concombre, le wasabi, etc.

Allez dans un restaurant auquel vous faites confiance

Le fait de consommer du poisson cru peut comporter des risques pour la santé. On pense principalement à l’empoisonnement au Vibrio, à la salmonellose et aux parasites : ténia du poisson, nématodes (ou vers ronds) et vers plats. Il faut savoir que la congélation commerciale du poisson cru à une température de -15°C (4°F) durant au moins 3 mois permet de détruire la majorité de ces parasites. De plus, on ne devrait manger de sushis qu’uniquement dans un endroit réputé et fiable. Le bon choix du restaurant permet de réduire le risque de maladies provoquées par la nourriture. Autrement dit, il doit respecter la fraîcheur et la qualité des ingrédients, ainsi que la préparation des plats selon les règles sécuritaires.

Optez pour les poissons qui contiennent peu de mercure

Lorsqu’on se demande si les sushis sont bons ou mauvais pour la santé, on fait allusion à l’empoisonnement au mercure. Cette possibilité existe effectivement si vous mangez souvent des sushis. Mais dans ce cas encore, tout dépend de ce que vous commandez. Eviter les poissons qui vivent longtemps comme le requin, l’espadon, le maquereau et le thon obèse (bigeye) vous permettra de limiter les risques. La meilleure chose à faire et de ne jamais commander ces poissons mauvais pour la santé. Optez plutôt pour les crevettes, les saumons et la morue. D’autre part, il est aussi déconseillé pour les femmes enceintes de manger du poisson cru ou du poisson qui contient beaucoup de mercure.

sushis

Ne pas abuser du sauce soya

Vous aimez sans doute plonger votre sushi dans la sauce soya ? Il faut savoir que ce condiment contient beaucoup trop de sodium. C’est-à-dire, jusqu’à 1024 mg par cuillerée à soupe. D’après Santé Canada, il ne faut pas en consommer plus de 1500 mg par jour. D’autant plus, c’est plus important si jamais vous souhaitez abaisser votre pression sanguine. En outre, pour éviter les ballonnements, la prochaine fois que vous souhaitez vous servir de cette sauce, choisissez une marque faible en teneur. Il est aussi possible de vous limiter à un ou deux traits venant de la bouteille.

Pas non plus trop de tempura

Existe-t-il de la bonne friture ? De la friture et un tempura de légumes. Or, une portion de légumes tempura peut représenter jusqu’à 1600 calories. Et ce, dont plus de la moitié proviennent de l’huile absorbée par les légumes et la pâte. Coupez votre portion et n’en prenez qu’une assiette à partager avec vos amis. Limitez également les plats d’agemono et de katsu, car ce sont toujours des fritures. En effet, qui dit friture, dit plus de calories et plus de gras.

Faites attention aux portions

Les sushis se présentent sous forme de bouchées. Pourtant cela n’est pas une raison d’en manger autant qu’on veut. Il est très important de faire attention à la portion qui vous est servie. Par exemple, un maki à la crevette tempura, qui est détaillé en 6 à 8 morceaux compte jusqu’à 508 calories. Tandis que deux makis représentent 1000 calories. Afin de contrôler les calories, commandez plutôt une portion de sahimi, une salade, une soupe ou un plat de légumes qui permettra de vous rassasier. Et ce, sans de nombreuses calories.

Optez pour le riz brun

Le riz brun s’avère être un meilleur choix que le riz blanc des sushis. En effet, le riz brun contient plus de nutriments et de fibres que le riz blanc. Les chercheurs de l’école de santé publique de Harvard ont démontré que les individus qui mangeaient moins de riz brun avaient moins de risque de développer un diabète de type 2.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

stimuler naturellement l’hormone de croissance

Existe-t-il des moyens pour stimuler naturellement l’hormone de croissance ?

Les sportifs et les personnes souhaitant sculpter les muscles s’orientent vers les suppléments alimentaires. Même …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *