fbpx

L’orthorexie, un trouble de comportement alimentaire extrême

L’orthorexie est scientifiquement considérée comme étant un trouble du comportement alimentaire (TCA). Ainsi, les statistiques sur l’orthorexie restent très rares. Une personne orthoréxique se focalise sur la qualité de ses aliments. Contrairement à une personne anorexique ou boulimique qui présente une obsession alimentaire concentrée sur la quantité. La personne orthorexique adoptera un régime alimentaire strict avec des aliments qu’elle juge sains, purs et bons pour la santé. Les personnes victimes d’orthorexie ont peur de manger de la nourriture « mauvaise » pour la santé. Cette peur va mettre en place des rituels qui ont pour but de sélectionner et préparer  la meilleure alimentation possible.

Le diagnostic de l’orthorexie

Il n’existe actuellement pas de critères diagnostics pour l’orthorexie. Face à la suspicion d’un TCA de type orthorexique, le spécialiste de la santé posera des questions concernant le régime alimentaire du sujet. Il évaluera notamment les pensées, les comportements et les émotions de l’individu en lien avec l’orthorexie. Ensuite, le spécialiste cherchera d’autres éventuels troubles comme l’anxiété ou la dépression. Il contrôlera après les répercussions de ces troubles sur le corps (carences, IMC). Ainsi, il fera en sorte d’évaluer l’impact du trouble sur vie quotidienne et la vie sociale du patient. Un professionnel de la santé est le seul à pouvoir poser un diagnostic de TCA.

Les causes de l’orthorexie

Ce trouble est caractérisé par une obsession de manger sainement. Le médecin américain Steven Bratman fut le premier à avoir nommé cette phobie en 1997. Après une évolution, cette obsession pour une alimentation saine est ensuite devenue un phénomène de société. Il s’agit d’un comportement alimentaire atypique. Il consiste à avoir une alimentation extrêmement saine sans y être contraint. Une personne orthorexique va donc adopter un régime alimentaire strict sans aucune raison médicale. Ce trouble permet en quelque sorte de faire attention à la potentielle dangerosité des aliments. Y compris les aliments qui peuvent être reconnus comme bons pour notre santé. Ainsi, une personne orthorexique est en mesure de décrypter obsessionnellement les étiquettes alimentaires.

Quels sont les troubles associés ?

L’obsession alimentaire est le principal trouble s’associant avec l’orthorexie. Elle s’assimile parfois à un trouble obsessionnel-compulsif. La personne orthorexique se fiera effectivement à ses croyances personnelles pour le régime alimentaire parfait. Une personne orthorexique a besoin de contrôler son alimentation de façon permanente. Cela va ensuite générer de la dépression et de l’anxiété. Par ailleurs, le sujet peut également avoir une faible estime de lui-même. En particulier lorsqu’il « craque » et n’arrive pas se contraindre à son régime de manière stricte. Il peut alors en découler une culpabilité et une vision négative de lui-même. D’autre part, les personnes victimes d’autres troubles du comportement alimentaire (notamment l’anorexie) peuvent également présenter une orthorexie associée.

orthorexie

Les complications

Ce trouble alimentaire est parfois très excessif et peut avoir de graves conséquences sur le corps, ainsi que l’esprit. L’obsession d’une alimentation saine va prendre le contrôle sur les pensées et le mode de vie.  Les complications seront en fonction de la sévérité du trouble et du régime auquel se contraint le sujet. Pour les cas moins sévères, l’orthorexie ne causerait pas plus de risque pour la santé. Et ce, pas plus que ceux encourus par les individus qui adoptent un régime végétarien ou végétalien. Pour les cas les plus sévères, elle peut engendrer une malnutrition ou même un décès. Les carences sont également fréquentes en raison du régime alimentaire strict. Ces carences pourraient alors affecter les muscles (dont le cœur), les os, ainsi que le fonctionnement hormonal. Elles sont aussi en mesure d’affecter le cerveau. Dans certains cas, le sujet subit une importante perte de poids.

Remarque

Une personne orthorexique pourrait s’isoler socialement, tout en perdant son appétit de vivre. Cela est dû à son obsession par la quête d’une alimentation parfaite. Ces obsessions peuvent alors provoquer un repli sur soi, un isolement et parfois une interruption de de l’activité professionnelle ou des études. Ce qui va ainsi aggraver les troubles des conduites alimentaires, causant un cercle vicieux.

Les symptômes de l’orthorexie

Les signes du trouble s’apparentent à :

  • Considérer la nourriture comme un médicament au détriment du plaisir ou du goût ;
  • Suivre des règles alimentaires contraignantes afin de réduire au maximum la consommation de sucre, de sel et de matières grasses ;
  • Abuser des compléments alimentaires ;
  • Classer les aliments par catégories (sain ou malsain) ;
  • Se contraindre à de vrais rituels (mâcher 50 fois avant d’avaler, cuire les aliments 12 minutes avant de les manger, …) ;
  • Passer des heures à réfléchir sur la façon d’optimiser son régime ;
  • Faire des discours rigides et moralisateurs sur l’alimentation saine ;
  • Abuser des compléments alimentaires ;
  • Effectuer de nombreuses recherches pour trouver le régime idéal ;
  • Décrypter les étiquettes alimentaires ;
  • Etre obsédé par l’aspect qualitatif des aliments. La personne orthorexique est même capable de préparer des repas de secours au cas où il ne mange pas chez elle.

La prévention

Il n’existe pas de prévention pour l’orthorexie. L’unique prévention passe finalement par le dépistage précoce. Cela permettra de la traiter au plus tôt.

Traitement

Il n’y a pas de recommandations spécifiques pour traiter l’orthorexie. Le traitement serait similaire à celui proposé pour soigner les autres TCA. Cela consiste à mettre en place un suivi pluridisciplinaire avec des formes d’interventions variées : soutien, évaluation médicale complète, psychothérapie, …

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=orthorexie_pm
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2511279-orthorexie-definition-symptomes-causes-test-consequences/

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

signes d’hypoxie

Découvrir les principaux signes d’hypoxie et les traitements

Toutes les cellules des différents tissus qui composent les organes ont besoin d’oxygène pour fonctionner …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *