fbpx

Paralysie du sommeil: causes, symptômes et traitements

Nombreux sont les personnes atteintes de paralysie du sommeil. Vous en faites d’ailleurs peut-être partie. Il s’agit de ces moments où vous vous réveillez la nuit sans pouvoir bouger, même le petit doigt. Gênante, cette situation peut aussi être angoissante, voire terrifiante. Toutefois, vous devez savoir qu’il s’agit d’un trouble du sommeil très courant et sans danger. Dans ce qui suit, vous allez découvrir les causes, les symptômes ainsi que les solutions à ce type de trouble.

Paralysie du sommeil, définition

Comme il a été dit plus haut, la paralysie du sommeil est un trouble du sommeil que l’on classe généralement dans les parasomnies. A cet effet, elle correspond à des comportements anormaux durant le sommeil paradoxal. La personne touchée ne peut ni parler ni bouger vu qu’elle est paralysée. Ce trouble peut durer de quelques secondes à quelques minutes. Dans la majorité des cas, il est accompagné d’hallucinations. La paralysie durant le sommeil se produit notamment durant l’adolescence.

Les causes de la paralysie du sommeil

Ce trouble du sommeil s’explique généralement par les changements de cycles de sommeil. En effet, puisque le sommeil est caractérisé par une succession de cycles durant toute la nuit, la paralysie du sommeil se rencontre durant le sommeil paradoxal. C’est durant cette période que nous rêvons, et que l’activité cérébrale est à son pic. La paralysie survient alors quand le sujet commence à se réveiller durant son sommeil paradoxal. Elle peut aussi survenir lorsqu’il bascule vers le sommeil paradoxal. En effet, durant cette période du sommeil, l’organisme libère la glycine, un neurotransmetteur qui empêche les muscles de bouger.

A part cette caractéristique des cycles du sommeil, l’apparition de ce trouble peut aussi être favorisée par certains facteurs comme :

  • Des horaires de sommeil irréguliers ;
  • Un stress ou de l’anxiété ;
  • La prise de certains médicaments ;
  • La position allongée sur le dos lors du sommeil ;
  • La fatigue intense ;
  • Le surmenage ;
  • Un changement brutal du mode de vie (déménagement, nouveau travail,…).
  • Il se peut également que des personnes ayant subi des traumatismes (comme le viol par exemple) soient sujettes à une paralysie du sommeil.

Ses symptômes et ses manifestations

Lorsqu’une personne est atteinte de paralysie durant son sommeil, en vérité elle est plus ou moins réveillée. C’est qui fait que sa perception des choses soit biaisée et que ses sens la trompent. Ce trouble se manifeste alors par quelques symptômes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille. Il s’agit généralement de :

  • L’incapacité à bouger et à parler. En effet, seuls les muscles respiratoires et les muscles oculaires qui sont actifs durant la paralysie du sommeil ;
  • Une hallucination, elle peut varier selon les personnes concernées. Mais généralement, les patients ressentent une pression sur le corps ou encore une présence plus ou moins hostile. Cette hallucination peut aussi être auditive ou visuelle.

Les personnes à risque

Vous vous demandez surement s’il existe une prédisposition à la paralysie du sommeil. En fait, la réponse est non. Tout le monde peut être sujet à ce trouble, mais pas de manière fréquente. Toutefois, les narcoleptiques peuvent être sujets à une paralysie du sommeil chronique. Cela s’explique par le fait que la narcolepsie est un trouble touchant le sommeil paradoxal lui-même.

paralysie du sommeil

Traitements et prévention de la paralysie du sommeil

Lorsque vous faites face à une paralysie du sommeil, vous avez tendance à paniquer et à être effrayé. C’est tout à fait naturel. D’ailleurs, vous tentez tout pour vous réveiller et de sortir de cette situation stressante. Cependant, les spécialistes suggèrent de ne pas tenter de lutter contre ce trouble pour ne pas compliquer la situation. Vous devez, au contraire, vous laisser aller afin de se rendormir une fois la crise passée. Pour ce faire, vous devez vous calmer et vous dire que la crise ne fera que passer. D’ailleurs, vous pouvez respirer correctement même si les muscles de votre cage thoracique sont paralysés. Pour vous calmer, vous pouvez vous projeter dans un univers relaxant tel une plage ou dans la nature par exemple. Vous verrez, la sensation de ne pas pouvoir bouger passera vite.

Comme prévention à la paralysie du sommeil, vous pouvez adopter certaines bonnes habitudes :

  • Ne pas dormir sur le dos ;
  • Eviter le sommeil irrégulier ;
  • Eviter autant que possible de manquer de sommeil ;
  • Apprendre à se relaxer face au stress via des exercices de relaxation par exemple.

Par ailleurs, si vous vivez avec une personne souffrant de ce type de trouble du sommeil, vous devez lui apporter votre soutient en la rassurant. En effet, les personnes concernées par la paralysie du sommeil ont tendance à se rendre plus anxieux avant de dormir. La peur d’avoir à refaire cette expérience angoissante les hante constamment. Ce que vous devez faire ? Rassurez la personne et l’aider à se relaxer avant de dormir.

Ne doit-on jamais consulter ?

Généralement, elle ne vous touche que quelques fois durant toute votre vie. Il est donc inutile de recourir aux services d’un médecin pour des situations passagères. Toutefois, lorsque les épisodes de paralysie nocturne sont fréquents, il est conseillé de consulter un spécialiste du sommeil. Chez certaines personnes, ce trouble peut d’ailleurs survenir durant l’endormissement et s’accompagne d’une somnolence constante durant toute la journée. Dans un tel cas, le spécialiste peut prescrire des médicaments.

Sources
http://sante.lefigaro.fr/article/paralysie-du-sommeil-a-quoi-est-du-ce-phenomene/
http://www.doctissimo.fr/psychologie/sommeil-et-troubles-du-sommeil/maladies-du-sommeil/paralysie-du-sommeil

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

lésions sportives

Présentation des lésions sportives

Les lésions sportives se manifestent a priori sur les athlètes et toutes autres personnes pratiquant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *