fbpx
maladies cardio-vasculaires chez l’enfant

Quelles sont les causes des maladies cardio-vasculaires chez l’enfant?

Le cœur joue le rôle de pompe distribuant la quantité de sang nécessaire à tous les organes. Si ce mécanisme rencontre un dysfonctionnement, cela provoque l’apparition de diverses maladies cardio-vasculaires. En général, les personnes âgées sont les premiers concernés. Cependant, il existe des malades qui sont dans une tranche d’âge assez jeune, voire même des enfants. Les maladies cardio-vasculaires chez l’enfant sont multifactorielles, cela varie de l’hérédité aux facteurs environnants selon les cas.

La génétique, un facteur des maladies cardio-vasculaires chez l’enfant

L’hérédité constitue une des causes de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant. En effet, celui-ci occupe une place assez importante parmi les facteurs à risque. Ce genre de maladie n’est évidemment pas très courant chez des patients relativement jeunes. Cependant, l’hérédité est dans la majorité des cas une fatalité incontournable. Cela s’explique par le fait qu’une seule mutation au niveau des gènes possède la capacité d’entrainer une maladie du cœur. C’est-à-dire que cette dite modification engendre un dérèglement au niveau du système cardio-vasculaire. Cette variation génétique dépend essentiellement du composant génétique. En d’autres termes, cela se transmet de génération en génération. Cela se traduit par l’ADN compris dans l’ovule et le spermatozoïde. En effet, c’est durant la grossesse que le bébé recopie chaque cellule du code génétique de ses parents.

En général, dès lors qu’une personne a été diagnostiquée ou succombe à une pathologie du cœur. Cela devrait faire office de sonnette d’alarme au sein de sa famille. En effet, c’est un signe avant-coureur d’apparition de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant. Par conséquent, une consultation médicale d’urgence s’impose en raison du caractère asymptomatique des maladies du cœur héréditaires.

La majorité des maladies cardio-vasculaires chez l’enfant connaissent une cause de prédisposition génétique. Heureusement, c’est une pathologie encore peu répandue. Parmi cela, il y a :

  • Le syndrome du QT long de Jervell et Lange-Nielsen qui se trouve être très rare. Celui-ci s’accompagne souvent de surdité à la naissance et la transmission est autosomique, mais il faut être porteur de gènes venant des deux parents pour le contracter;
  • Le syndrome du QT long de Romano-Word est la forme la plus fréquente. La transmission est autosomique, et le fait de porter un seul gène suffit à contracter la maladie.

Le surpoids entraine des maladies cardio-vasculaires infantiles

Actuellement, un nombre considérable d’enfants en bas âge souffrent d’obésité. C’est une pandémie qui est devenue de plus en plus répandue au cours de ces dernières années. Cela trouve essentiellement ses origines dans une mode de vie peu saine. En effet, l’adoption de mauvaises habitudes quotidiennes qui encouragent la sédentarité, ainsi que la malbouffe en est la principale cause. Pourtant, un état de surpoids constitue un facteur à risque entrainant l’apparition des maladies cardio-vasculaires chez l’enfant.

En effet, les cas de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant lié à l’obésité connaissent actuellement une hausse tristement fulgurante. Parmi celles-ci, l’on distingue fréquemment :

  • L’hypertension artérielle qui survient dès le patient présente une tension supérieure à 14/9 ;
  • L’insuffisance veine est causée par une surcharge pondérale élevée et à une absence de pratique d’activité physique régulière. Cette maladie se définit par une mauvaise circulation du sang;
  • L’insuffisance cardiaque est surement la plus grave. Elle se manifeste dès que l’enfant souffrant d’obésité effectue un effort physique ;
  • L’apnée du sommeil qui occasionne de grandes difficultés respiratoires nécessitant parfois le recours à l’utilisation d’oxygène durant le sommeil.

De plus, mise à part l’apparition de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant, l’obésité occasionne aussi des troubles au niveau du cœur. En effet, l’enfant est parfois victime d’angine de poitrine qui lui donne des douleurs insoutenables à ce niveau. Ensuite, il y a aussi la nécrose, les troubles veineux ainsi qu’une réduction au niveau du flux sanguin.

maladies cardio-vasculaires chez l’enfant

Cause anatomique de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant

Il arrive parfois qu’une pathologie du cœur ne résulte d’aucune raison apparente, ou du moins, une situation dans laquelle les parents et les médecins ne peuvent prendre de mesure préventive. Il s’agit de la malformation congénitale du cœur durant le stade embryonnaire. En effet, celle-ci constitue une cause déterminante de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant. Toutefois, cela demeure des cas assez rares. Selon les statistiques, sept cas sur mille sont issus de causes anatomiques. Heureusement, il existe des méthodes de dépistage néonatal permettant aux médecins de détecter l’anomalie in utero. C’est-à-dire que la pathologie est déjà connue pendant la grossesse.  Par ailleurs, le bébé bénéficie d’une intervention chirurgicale réparatrice pendant la grossesse.

Maladies cardio-vasculaires chez l’enfant contracté in utero

Une femme enceinte se doit de prendre diverses précautions pour préserver son enfant. En effet, l’hygiène de vie qu’elle adopte pendant cette période a souvent des impacts irréversibles pour le bébé. Par conséquent, il est nécessaire d’arrêter certaines mauvaises habitudes afin d’éviter l’apparition de plusieurs maladies. Cela s’explique par le fait que certaines habitudes comme le tabagisme ou la consommation excessive d’alcool entrainent chez vous des pathologies comme des maladies cardio-vasculaires. Ainsi, pour une femme enceinte cela a aussi des répercussions directes pour l’enfant à naître. La plupart des causes méconnues de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant sont apparues in utero.

Toutefois, les facteurs in utero de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant ne résultent pas toujours de la négligence de la mère. Cela apparait aussi dans le cas où la femme enceinte est diabétique. Effectivement, le diabète constitue un facteur à risque de maladie du cœur pour la personne qui en souffre. Mais cela a aussi la possibilité d’impacter l’enfant pendant la grossesse.

Sources:

https://www.topsante.com/maman-et-enfant/enfants/bien-grandir/maladies-cardiovasculaires-un-enfant-sur-deux-bouge-moins-d-une-heure-par-jour-616623

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem01/mag0405/sa_5356_souffle_coeur_enfants.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.