fbpx

Fasting ou jeûne intermittent, quels bienfaits pour l’organisme?

En matière de nutrition et de régime, le jeûne est actuellement très à la mode. Ses adeptes ne tarissent pas d’éloges à propos de ses bienfaits. Pour de nombreuses personnes, le jeûne consiste tout simplement à ne pas manger durant un certain temps. Or, ce que vous ne savez pas, c’est qu’il existe différentes sortes de jeûne, comme le jeûne thérapeutique, le jeûne physiologique ou encore le jeûne intermittent. C’est ce dernier que vous allez découvrir dans cet article. Comment le faire ? Quels bienfaits tirer de sa pratique ? Et quelles précautions prendre ? Ci-après les réponses à ces questions.

Le fasting, c’est quoi exactement ?

Le fasting, ou communément appelé jeûne intermittent est une sorte de privation de nourriture hebdomadaire, durant une courte période. Concrètement, il consiste à ne pas s’alimenter durant 12 à 16 heures. L’objectif principal de cette méthode est de permettre à l’organisme, notamment le foie, de se reposer pour mieux travailler et stimuler la détoxication. En effet, le foie peut avoir du mal à faire correctement son travail lorsque vos repas sont trop riches.

En plus de remettre les compteurs à zéro, le fasting aide aussi à une meilleure gestion de son appétit.

Quelles différences avec le jeûne physiologique et le jeûne thérapeutique ?

Vous vous demandez surement ce qui différencie le fasting des autres types de jeûne ? Eh bien, sachez que le jeûne intermittent ou jeûne séquentiel se déroule la nuit. Toutefois, il n’est pas à confondre avec le jeûne physiologique. Ce dernier correspond au jeûne du sommeil.

Le jeûne thérapeutique, quant à lui, se déroule sur une période d’une semaine. Contrairement au jeûne intermittent, il consiste à suivre un régime draconien et hypocalorique pour accélérer la perte de poids. Effectivement, lors d’un jeûne thérapeutique, vous n’allez manger que des jus de fruits, des tisanes et des bouillons.

Comment pratiquer le jeûne intermittent ?

Par rapport aux autres jeûnes qui nécessitent le suivi de nombreuses règles, le jeûne intermittent est très facile à pratiquer. En effet, il vous suffit de ne plus manger à partir de 20 heures et de ne s’alimenter que le lendemain, vers midi. Avant le jeûne, votre dîner doit être très léger. Vous vous demandez alors comment tenir pendant ce temps ? Eh bien, il suffit de bien vous hydrater. Les tisanes sans sucre sont à privilégier pour ce type de jeûne.

Si pratiquer ce jeûne durant la nuit ne vous convient pas, vous pouvez très bien l’adopter à vos envies et à votre mode de vie. Pour ce faire, vous devez toujours être à l’écoute de votre corps. La pause effectuée via le jeûne séquentiel doit se faire en fonction des besoins de votre organisme. Effectivement, si votre travail nécessite un effort physique ou bien si vous pratiquez une activité intense le matin, ne pas prendre un petit-déjeuner peut vous affaiblir. Une autre alternative est de ne sauter que le dîner pour pouvoir prendre un petit déjeuner le matin.

jeûne intermittent

L’essentiel à respecter lorsqu’il s’agit de jeûne intermittent est de reposer son corps durant au moins 12 heures.  Chacun est ensuite libre de choisir le moment qui lui convient. Si aucune contre-indication ne vient de votre médecin, vous pouvez même effectuer un jeûne de 24 heures. Toutefois, une bonne hydratation est toujours à respecter.

Quels bienfaits pour l’organisme ?

Pratiquer le fasting de manière occasionnelle peut être bénéfique pour l’organisme. Ci-après quelques bienfaits que sa pratique peut vous apporter :

  • Renforcement de l’ADN ;
  • Diminution des risques de développer un cancer ;
  • Baisse de la fatigue et regain de tonus et de force ;
  • Diminution de la fréquence des allergies, des rhumatismes ou encore de l’asthme ;
  • Amélioration de l’élimination des déchets et des toxines par l’organisme.
  • Réduction des inflammations ;
  • Le jeûne intermittent renforce également les défenses immunitaires de ceux qui le pratiquent.

Le jeûne séquentiel aiderait aussi, selon les spécialistes, à avoir un teint plus clair. Toutefois, même si le fasting vous aide à mieux vous sentir dans votre peau, il ne permet pas de guérir les pathologies. D’ailleurs, les spécialistes affirment que le jeûne intermittent s’inscrit dans le domaine de la prévention plutôt que dans celui du traitement. Ce jeûne n’a pas non plus pour vocation d’aider à perdre du poids. Néanmoins, elle vous permet de vous concilier avec la sensation de faim et de ne manger que lorsque celle-ci pointe le bout de son nez. En d’autres termes, vous allez réapprendre les notions de faim et de satiété, ce qui vous permettra de stabiliser votre poids.

Les précautions à prendre pour un jeûne intermittent

Même si le fasting est bénéfique pour la santé, sa pratique nécessite quelques précautions pour ne pas avoir affaire à des complications. Sachez alors que le jeûne intermittent est déconseillé pour les femmes enceintes, les personnes sujettes à l’hypoglycémie et celles qui prennent certains médicaments. Ainsi, avant toute initiative de pratique un jeûne séquentiel, vous devez consulter votre médecin traitant afin qu’il puisse constater votre condition physique et votre état de santé général. Ce n’est seulement après qu’il vous conseille de faire ou de ne pas faire un jeûne.

La fréquence du jeûne intermittent est aussi un paramètre à ne pas négliger. En effet, lorsqu’il est pratiqué de manière occasionnelle, il ne peut avoir que des effets positifs sur la santé. Mais lorsque vous le faites très fréquemment, vous risquez une hypoglycémie, une fonte musculaire accélérée et une grosse fatigue.

Sources:
https://www.medisite.fr/regimes-minceur-le-jeune-intermittent-la-solution-pour-maigrir-durablement.5511572.76.html
https://www.passeportsante.net/perdre-du-poids-g160/fiche.aspx?doc=jeune-intermittent-fasting

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

régime dissocié

Qu’est-ce que le régime dissocié ?

Le régime dissocié existe depuis le début des années 1900 et a commencé à se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *