Accueil / Perte de poids / Arrêt pilule : 3 vérités sur la perte de poids

Arrêt pilule : 3 vérités sur la perte de poids

Vous pensez que l’arrêt pilule va vous faire perdre du poids ? Vous avez peut-être raison. La prise de pilule amène beaucoup de changement : troubles menstruels trop abondantes, plus légères ou même inexistantes, moins de crampes, et même la prise de poids. Certaines femmes arrêtent leur contraceptif à cause de changement comme le gain de poids. Arrêter ou continuer alors de prendre sa pilule pour perdre du poids ?

L’arrêt pilule fait-il vraiment perdre du poids ?

Avant d’entamer un arrêt pilule, consulter préalablement son médecin traitant. Il est d’ailleurs plus utile de chercher à savoir si la prise de pilule est réellement à l’origine de la prise de poids.

Vérité N°01 : l’arrêt pilule ne fait pas forcément perdre du poids

Le gain de poids est un effet secondaire qui peut découler de la prise de toutes formes de pilules contraceptives. En effet, ces pilules de contraception contiennent des composants synthétiques. Ce sont des hormones à base d’estradiols et de progestatifs à des quantités différentes. Ces proportions font qu’une pilule ou un quelconque moyen de contraception comme le stérilet hormonal provoque la prise de poids ou non.

Le contraceptif surtout oral entraîne, à un certain moment, une augmentation de l’appétit et la rétention d’eau à cause de la présence des œstrogènes dans ce dernier.

Cependant la pilule peut causer la prise de poids, tandis qu’une autre non. Effectivement, selon une étude menée par la Cochrane Library, les effets de la pilule contraceptive aux progestatifs et œstrogènes sur la prise de poids ne sont pas concluants. Le corps de la femme peut réagir différemment aux médicaments pris.

On peut donc déjà conclure que la prise de pilule qui fait gagner du poids n’est pas une généralité et que l’arrêt pilule n’induit pas toujours une perte de poids.

Vérité N°02 : Retour du SPM à l’arrêt pilule

Entamer un arrêt pilule peut ne pas être sans conséquences. La professeure clinicienne en obstétrique et gynécologie à la faculté de médecine Yale, Mary Jane Minkin, M.D., le confirme : « Si vous faites parties de celles qui subissent de douleurs presque insupportables et un cycle menstruel imprévisible avant la pilule, attendez-vous à revoir les mêmes symptômes à l’arrêt pilule ». Ces douleurs, migraines, saute d’humeurs, crampes, nausées, états émotionnels et autres constituent le SPM ou Syndrome Prémenstruel de beaucoup de femmes.

Ces fâcheux événements correspondent tout simplement aux moments de l’ovulation du corps. Ainsi donc, sans les contraceptifs et leur niveau élevé des hormones de progestérone et d’œstrogène empêchant ce phénomène hormonal, le corps revient logiquement à ses vieilles habitudes. Dès l’arrêt de la pilule, vous pouvez être enceinte. Si vous avez utilisé un DIU hormonal, l’utérus peut avoir besoin de quelques mois pour être bien opérationnel. Les ovaires également peuvent être lents à fonctionner de nouveau sans les actions de la pilule. Le délai dépend de votre corps.

Changer de pilule ou de méthode contraceptive constitue une solution envisageable plutôt que l’arrêt pilule, à condition de constater un vrai gain de poids à la suite de la prise d’une pilule contraceptive. Cependant, il reste recommander, une fois de plus, de requérir l’avis du médecin traitant.

Vérité N°03 : l’arrêt pilule s’accompagne d’autres moyens pour perdre du poids

Il n’est pas dit qu’aucune perte de poids n’est possible à l’arrêt pilule ou à sa continuation. On peut suggérer quelques solutions. Elles vous aideront d’ailleurs à vous sentir mieux dans votre peau et moins coupables d’être en surpoids.

Faire des exercices

Se donner du temps pour faire de l’exercice prouve son intérêt au bien-être de son corps. Exercices faciles ou plus avancées, l’important est d’avoir au moins 30 minutes d’activité physique chaque jour. De nombreuses études ont démontré l’efficacité du sport dans la perte de poids, même sans régime. Il ne faut pas non plus oublier que le sport peut alléger les troubles hormonaux. Les sports les plus pratiques pour une perte de poids réussie sont la marche, la course, l’aérobie, la natation, la danse. Les autres activités sont également autorisées, pourvu qu’elles permettent la perte de poids et empêchent la prise de poids. Avec un sport comme le yoga thérapeutique, on obtient de très bons résultats en perte de poids.

Boire beaucoup d’eau chaque jour

Les pilules peuvent augmenter l’appétit. L’eau est idéale pour calmer la faim et réduire les envies de fringales. En plus, elle réduit également les ballonnements. On conseille de boire 1 litre et demi d’eau par jour, mais tout dépend de l’organisme de chacun. Il faut surtout éviter d’avoir des urines de couleur trop jaune. Les besoins de l’organisme en eau sont comblés lorsque les urines sont de couleur jaune pâle ou claire. Il existe même des applications et logiciels qui préviennent lorsqu’il est temps de boire de l’eau. On parle de l’eau de Sassy qui s’avère très efficace contre l’obésité.

Manger moins d’aliments hypercaloriques et contrôler son apport calorique

L’apport calorique quotidien parfait pour la femme doit être de 1 200 et 1 500 calories par jour. En parallèle à cela, il faut essayer de perdre 500 calories par jour en faisant des exercices physiques ou suivre un régime minceur. Pour savoir les calories apportées par un aliment, toujours consulter les étiquettes des aliments.

Opter pour une alimentation équilibrée et saine

On le dira jamais assez : manger sainement ne peut que provoquer des effets bénéfiques pour le corps. Privilégier les aliments riches en éléments nutritifs, comme les légumes frais et crus, les grains entiers et les fruits. Grâce à cela, un bon équilibre pondéral sera automatique réalisé. Essayer aussi d’ôter totalement ou petit à petit de votre nourriture les aliments non nutritifs et mauvais pour la santé dont les aliments transformés. Bannir si possible les sucreries, les sucres ajoutés et les graisses saturées de son alimentation. Les plantes médicinales efficaces comme Gymnéma Sylvertris sont recommandées pour lutter contre les trop grandes envies de sucreries.

Vous avez arrêter la pilule et avez perdu du poids? Racontez-nous votre expérience.

Sources :

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=syndrome_premenstruel_pm
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.735.9917&rep=rep1&type=pdf

Références

1- Gallo MF, Lopez LM, Grimes DA, Carayon F, Schulz KF, Helmerhorst FM. Cochrane Database Syst Rev. 2014 Jan 29;(1):CD003987. doi: 10.1002/14651858.CD003987.pub5. Combination contraceptives: effects on weight.

2- Ross R, Freeman JA, Janssen I. Exercise alone is an effective strategy for reducing obesity and related comorbidities. Exerc Sport Sci Rev. 2000 Oct;28(4):165-70.

Vérifiez également

le self-control régime amaigrissant

Le self-control : 5 astuces pour le garder en régime amaigrissant

Le self-control a toute son importance dans un régime minceur. On le définit comme étant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *