fbpx

Stress et la suralimentation : 5 moyens pour l’éviter

Le stress et la suralimentation peuvent très bien aller de pair. Que se passe-t-il lorsque vous êtes stressés ? Vous y répondez en mangeant, quel que soit ces sentiments qui vous submergent, surtout que vous n’avez pas faim. L’alimentation de stress est aussi parfois appelée la faim émotionnelle. L’alimentation émotionnelle a cet effet sur vos émotions qu’elle détermine quand et combien vous mangez, puis vous prenez du poids. Que faire pour l’éviter ?

Pourquoi le stress et la suralimentation font des dégâts sur votre tour de taille ?

Le stress et la suralimentation peut arriver à tout le monde. Beaucoup de personnes ont tendance à manger lorsqu’elles sont tristes ou confuses. Chez d’autres personnes, à défaut de boire de l’alcool, elles mangent pour oublier leur problème, ne pas y faire face ou devoir les résoudre selon une étude(1)

Cela n’explique pas vraiment pourquoi vous vous jetez sur la nourriture en période de stress, alors que vous voulez perdre du poids ? Ce phénomène est purement biologique. La nourriture réconforte bon nombre de personnes. Cependant, on ne se sent plus réconforté que par les aliments malsains.

Personne ne veut de légumes lorsqu’on ne se sent pas bien, régime amaigrissant ou pas. On veut un aliment sucré et un aliment gras voire même plusieurs pour la bonne raison que ces aliments nous font nous sentir mieux. Plus la nourriture est grasse, sucrée ou salée, plus nous semblons nous sentir mieux.

Les signes à détecter si vous êtes sujets au stress et la suralimentation

Savez-vous si vous faites parties des personnes qui stressent et qui s’adonnent à l’excès de nourriture ? Les questions suivantes vont vous aider à déterminer si vous mangez parce que vous faites face à des problèmes émotionnels :

  • Mangez-vous sans vous en rendre compte ?
  • Ressentez-vous de la culpabilité ou de la honte après avoir mangé ?
  • Vous trouvez-vous souvent seul dans des endroits inhabituels pour manger : voiture, hangar, ect?
  • Après un événement fâcheux, comme une dispute, mangez-vous même sans avoir faim ?
  • Que mangez-vous en particulier lorsque vous êtes émotionnés ?
  • Avez-vous envie de manger pour donner suite à des signaux extérieurs comme une émission à la télévision ?
  • Pour quelle raison mangez-vous ? Vous semble-t-il qu’il n’y a aucune solution envisageable ?
  • Manger vous fait-il sentir mieux lorsque vous êtes déprimé ou cela atténue-t-il vos perceptions sur les problèmes ou une situation qui vous rend anxieux ?

Si vous répondez oui à chacune de ces questions alors effectivement, lorsque vous êtes stressés, vous vous adonnez à la suralimentation.

Gérer le stress et la suralimentation pour maigrir sainement

Pour contrôler votre alimentation stressante, contrôlez votre niveau de stress. Savoir faire face aux problèmes, sans passer par le manger d’aliments malsains est la meilleure alternative. En effet, sans forcément entraîner l’obésité, votre comportement alimentaire pourrait devenir hors de contrôle. Comment perdre du poids en gérant votre stress et éviter de manger stressé ?

Trouver les facteurs de stress

Déterminer qu’est-ce qui cause le stress chez vous : personne, travail, émotion, situation. Ce sont vos déclencheurs émotionnels de l’alimentation. Une fois que vous les aurez déterminés, vous pouvez les éviter ou vous préparer s’il est impossible pour vous d’y échapper.

Pour ce faire, un journal perte de poids sera d’une grande aide. Essayez de tout y noter pendant votre journée : vos repas, vos sentiments, votre comportement. Prenez aussi des notes sur l’environnement et les gens qui étaient avec vous lorsque vous avez mangé. Selon une étude(2), ils peuvent vous aider à identifier vos déclencheurs ou même être les déclencheurs eux-mêmes.

Recourir aux exercices

L’exercice donne l’occasion aux cerveau de gérer le stress. Cependant, lorsque le stress se produit, on devient incapable de faire des exercices pour déstresser et rétablir la stabilité mentale et physique d’après une étude(3). Si vous remarquez que vous n’arrivez vraiment pas à vous rendre à la salle de sport, évitez de penser au fait que vous devez absolument faire des exercices. Tournez-vous plutôt vers des activités que vous faites au quotidien : ménage, jardinage, shopping, car ils peuvent aussi vous aider à maigrir, mais surtout pour mieux gérer votre stress.

Pratiquer la pleine conscience

Des techniques comme le yoga pour se relaxer, le shiatsu et d’autres exercices sur la pleine conscience aident à calmer l’esprit et le corps. Lorsque vous êtes calme et concentré, vous faites de meilleurs choix alimentaires. Cependant, le plus important c’est que vous pouvez vous éviter de manger puisque vous n’avez pas faim. Vous pourrez sûrement vous calmer, sans rien faire d’autres que vous maîtriser.

Manger consciemment

S’arrêter tout à coup de manger ne sera pas évident aux premiers abords. Vous pouvez alors au moins vous soumettre à l’alimentation consciente qui fait appel à vos 5 sens. Manger consciemment vous permet de vous concentrer sur les signaux naturels et internes de faim et de satiété envoyés entre votre cerveau et vos intestins. Identifier ces signaux et les contrôler vous permettra de mieux déterminer quand, quoi et quelle quantité manger. Vous saurez quand il est temps de se lâcher prise avec peut-être un cheat meal ou de préférer les fruits et les légumes, sans culpabilité ni honte. Vous saurez intuitivement dire au bon moment « Assez ». La décision que vous prendrez sera en fonction de votre faim ainsi que sur l’attrait de certains aliments, et non pas sur le stress ou l’émotion qui vous submergent.

Un peu d’aide pour le stress émotionnel

Si vous n’arrivez vraiment pas à gérer votre stress, vous avez besoin d’aide. Amis, famille et collègues pourraient vous aider à vaincre ces mauvaises habitudes alimentaires qui font prendre du poids. Si vous ressentez de la culpabilité, de la honte ou du regret concernant vos habitudes alimentaires, parlez à un conseiller professionnel.

Mangez-vous lorsque vous êtes stressés ?

Références :

  1. Yvonne H. C. Yau and Marc N. Potenza. Stress and Eating Behaviors. Minerva Endocrinol. 2013 Sep; 38(3): 255–267.
  2. Frayn M, Livshits S, Knäuper B. Emotional eating and weight regulation: a qualitative study of compensatory behaviors and concerns. J Eat Disord. 2018 Sep 14;6:23. doi: 10.1186/s40337-018-0210-6. eCollection 2018.
  3. Burg MM, Schwartz JE, Kronish IM, Diaz KM, Alcantara C, Duer-Hefele J, Davidson KW. Does Stress Result in You Exercising Less? Or Does Exercising Result in You Being Less Stressed? Or Is It Both? Testing the Bi-directional Stress-Exercise Association at the Group and Person (N of 1) Level. Ann Behav Med. 2017 Dec;51(6):799-809. doi: 10.1007/s12160-017-9902-4.
À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

régime dissocié

Qu’est-ce que le régime dissocié ?

Le régime dissocié existe depuis le début des années 1900 et a commencé à se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *