fbpx
horloge biologique

Luminothérapie, une solution pratique pour remettre à l’heure son horloge biologique

Vous avez sûrement déjà fait face à une situation où la présence (ou l’absence) de lumière à des horaires anormaux influence votre forme et votre santé ? L’exemple le plus évident reste sans aucun doute le jet lag ou décalage horaire qui chamboule complètement l’horloge biologique. Heureusement qu’il existe une solution très spécifique pour régler ce problème. Effectivement, en optant pour la luminothérapie, vous pouvez recaler votre horloge biologique sur sa phase normale. En quoi consiste cette thérapie et comment fonctionne-t-elle ? Les réponses dans ce qui suit !

Comment la lumière influence-t-elle notre organisme ?

Tout comme les êtres vivants terrestres, l’être humain vit selon un rythme de 24h. Appelé rythme circadien, il est tout à fait synchronisé avec l’environnement où nous vivons. L’élément le plus important de cet environnement est la lumière. En se posant sur la rétine de votre œil, la lumière suit un chemin la permettant d’arriver au cerveau, plus précisément à l’hypothalamus. C’est dans cette zone que l’horloge biologique se trouve. En agissant dessus, la lumière influence donc l’organisme par rapport au réglage du rythme de sommeil et d’éveil, à la synthèse de diverses hormones et d’enzymes, au réglage de la température centrale, mais aussi à la production d’urine. En effet, votre cerveau programme la production d’urine le soir de manière à ce que vous n’ayez pas à vous lever fréquemment la nuit pour aller aux toilettes, et à interrompre ainsi votre sommeil.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

Vous l’aurez compris, lorsque la présence ou l’absence de la lumière se fait à des horaires auxquels votre organisme n’est pas habitué, le risque d’avoir une horloge biologique décalée est élevé. C’est là tout l’intérêt de la luminothérapie. Il s’agit d’un traitement par la lumière consistant à vous exposer à une source de lumière similaire à la lumière naturelle. Cette exposition se fait donc directement au niveau des yeux. Cette méthode est reconnue par le corps médical pour ses effets de prévention des pathologies et des troubles de santé liés au dérèglement de l’horloge biologique.

Le manque d’exposition au soleil se manifeste par ailleurs par certains symptômes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille. Il s’agit par exemple de :

  • La fatigue chronique ;
  • La difficulté à se réveiller le matin ;
  • Un appétit plus important qu’à l’accoutumé ;
  • Un besoin en sommeil plus important ;
  • Une baisse de la libido ;
  • Une humeur plus dépressive.

horloge biologique

Comment cette méthode fonctionne-t-elle ?

D’après son principe de fonctionnement, la luminothérapie peut être assimilée à de la médecine douce. En effet, elle agit directement sur la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil. Censée être produite par l’organisme durant la nuit, en absence de lumière, celle-ci peut être produite en cours de journée lorsque vous n’êtes pas suffisamment exposé à la lumière naturelle.

La luminothérapie, en produisant de la lumière semblable à la lumière naturelle, va faire réagir l’épiphyse et resynchronisera petit à petit votre horloge biologique en réduisant ou en stoppant la production de mélatonine. Pour ce faire, une lampe spéciale dédiée à la luminothérapie est utilisée. Généralement, le traitement se fait chez soi. Il vous suffit d’utiliser un appareil spécifique qui n’émet pas de rayons UV. Toutefois, il est toujours conseillé de demander l’avis de votre médecin avant de commencer ce type de traitement. Il s’agit d’ailleurs d’une automédication et les contre-indications existent bel et bien.

Si vous avez des doutes et si vous hésitez encore à pratiquer la luminothérapie par vous-même, à votre domicile, n’ayez crainte ! Elle peut aussi être pratiquée dans un cadre médical par des professionnels expérimentés. Chaque approche est personnalisée et vous établirez ensemble d’un calendrier pour vos séances.

Dans quel cas opter pour la luminothérapie ?

Le but avec la luminothérapie est de favoriser le réveil tout en réglant l’horloge biologique. A cet effet, cette thérapie est particulièrement indiquée pour traiter les dépressions saisonnières. Toutefois, cette méthode permet aussi de traiter d’autres troubles et pathologies comme :

  • Les troubles du sommeil et l’insomnie ;
  • Les dépressions diverses ;
  • Le baby-blues ;
  • Certains types de troubles du comportement alimentaires ;
  • Les syndromes prémenstruels ;
  • Diverses pathologies cutanées ;
  • Certaines maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaque par exemple.

Outre cela, la luminothérapie est aussi efficace pour aider l’organisme à se réadapter de manière rapide suite à un décalage horaire.

Quelles sont les contre-indications de la luminothérapie ?

La luminothérapie, lorsqu’elle est pratiquée par des professionnels, est sans danger pour votre santé. Cependant, certaines contre-indications existent pour certains cas :

  • Lorsque le patient est atteint d’une maladie psychiatrique ou est atteint d’autisme ;
  • Lorsque le patient suit un traitement médicamenteux impliquant la prise de médicaments photosensibilisant ;
  • Et, lorsque le patient souffre d’une pathologie ophtalmologique comme le glaucome, la rétinopathie ou encore la cataracte.

Quelle lampe choisir pour une luminothérapie à domicile ?

Vous l’aurez compris, la réussite de la luminothérapie dépend de la qualité de votre lampe. Plusieurs critères doivent être considérés par rapport à votre choix. Pour la puissance, privilégiez celles avec une puissance de 10 000 lux pour une demi-heure d’exposition par jour. Aussi, optez pour les lampes suivant la norme CE médical 93/42/CEE. Cette norme garantie votre sécurité par rapport aux UV nocifs. Pour une utilisation individuelle, les modèles ressemblant aux lampes de bureau sont conseillés.

Sources:
https://maisonsante.fr/luminotherapie/
https://www.topsante.com/medecines-douces/luminotherapie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.